La course est lancée !

20
août
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Pas de doute, la Premier League a repris ce week-end ! United, Chelsea, City et Tottenham sont déjà fin prêt et vont se livrer une lutte acharnée.

Pas de doute, la Premier League a repris ce week-end! Entre un Van Persie déjà bouillant, un Tottenham opportuniste, un Newcastle en dessous de tout et un Chelsea qui gère ses matchs, la saison promet ! 

Manchester déjà vainqueur

La dernière saison de Sir Alex Ferguson avait commencé par une défaite à Everton, club alors entraîné par David Moyes. Cette année, c’est ce dernier qui est assis sur le banc de l’équipe mancunienne, en déplacement au Pays de Galles. La rencontre commence doucement, Man U ne se découvre pas, laisse le ballon à l’adversaire et s’applique surtout au niveau du pressing et du placement. Néanmoins les meilleures occasions sont rouges, comme cette reprise de volée de Phil Jones, arrière droit pour l’occasion, à la 8eme ou cette contre-attaque menée par Ryan Giggs qui n’a plus ses jambes de 20 ans et se fait rattraper par la défense galloise (15eme). Pas grand chose durant 30 minutes avant que le Hollandais volant, j’ai nommé Robin Van Persie, décide de commencer sa saison. Sur un ballon de Giggs, son contrôle lui permet de reprendre le ballon acrobatiquement, pour l’envoyer dans le but de Vorm (34eme). C’est superbe et tout s’enchaîne. 120 secondes plus tard, c’est cette fois un centre d’Evra qui provoque la panique dans la défense des Swans. Tout le monde est happé par la présence de Van Persie, qui détourne juste pour Valencia, seul. L’ailier des Red Devils prend son temps et centre à ras de terre pour Danny Welbeck qui égalise son total de but de la saison dernière. 2-0 en 2 minutes, les locaux sont sonnés.

Après la pause, Michael Laudrup sort sa carte (bientôt) maîtresse: l’ivoirien Wilfried Bony. Le transfert le plus cher de l’histoire du club, 14 millions d’euros, montre une belle complémentarité avec Michu, de quoi donner de bon espoirs pour la suite de la saison. Mais Manchester United a aussi un autre joueur majeur dans ses rangs. Sur le départ mais parfaitement concerné sur le terrain, Wayne Rooney s’est aussitôt mis en jambes, d’abord en ouvrant des espaces à Van Persie pour son doublé: une frappe magnifique en lucarne. Puis en fin de match, l’anglais lance parfaitement Danny Welbeck qui, d’un lob audacieux, fait doubler lui aussi son compteur personnel. Seul point noir de la soirée: la réduction du score par le fameux Bony (on attend Clyde…), mais Manchester a prouvé sur la pelouse du Liberty qu’un changement d’entraîneur et d’époque n’atténuait en rien ses prétentions.

Soldado déjà, Lampard encore

Sinon dimanche, à Londres, il y avait deux matchs dont un derby: Tottenham-Crystal Palace. Le nord contre le sud. Crystal Palace a fait avec ses moyens face à des Spurs qui alignaient les recrues Soldado, Paulinho et Chadli. Pas de Gareth Bale par contre… Dans cette opposition de style et de genre, les Eagles étant largement inférieur techniquement aux coéquipiers de Kaboul (rentré en cours de match par ailleurs), ça a été serré jusqu’au bout. Soldado a ouvert son compteur en Premier League sur un pénalty sifflé pour une main (50e). Les fans en espèrent beaucoup d’autres, en même temps pour 30 millions on les comprends. Avant cela Tottenham s’était montré dangereux sur plusieurs situation, dont une magnifique frappe enroulée de Sigurdsson à la 30eme, bien dégagée par Speroni. Crystal Palace aura une dernière tentative en fin de match de glaner le point du match nul, mais Lloris s’interposa par deux fois. Villas-Boas peut être tranquille, Tottenham a l’air paré pour faire un meilleur début de saison que l’année dernière, même si tout reste perfectible.

Pas de doute, la Premier League a repris ce week-end ! United, Chelsea, City et Tottenham sont déjà fin prêt et vont se livrer une lutte acharnée.Le second match opposait Chelsea à un autre promu, Hull City. Les Tigers lors de leur dernière apparition en Premier League avait fait sensation, déjà parce qu’il jouait avec Bernard Mendy, et ensuite pour leur jeu très “foufou”. Mais face à ce Chelsea là, difficile de faire bonne impression… La rigueur tactique de Mourinho avec la créativité des Hazard, Mata, Oscar et De Bruyne, ça va faire mal. Les 2 derniers cités s’illustrent dès la 12e avec le belge qui trouve le brésilien dans la surface. Un amour de passe que concrétise le meneur de jeu des Blues. Il faut dire que le doute s’installait dans les travées de Stamford Bridge, après un pénalty raté de Frank Lampard. Mais le meilleur buteur de Chelsea se rattrape, encore sur coup de pied arrêté, d’un coup franc surpuissant aux 30 mètres. Après ça, les joueurs se sont relâchés, sans que ça profite aux Tigers. Sûrement pour s’économiser en vue du choc à Old Trafford lors de la prochaine journée…

City balaie Newcastle

En attendant cette prochaine journée, c’est Manchester City qui est leader de la Premier League. Les citizens ont littéralement marché sur une équipe de Newcastle franchement inquiétante. Faiblesses défensives, manque d’implication offensive, la saison risque d’être longue si l’équipe la plus frenchie de PL continue comme cela. Il faut dire qu’en face c’était un City de gala. Dès la 6eme minute, Dzeko centre de la gauche pour la tête de David Silva qui ouvre le score. Dans la foulée, les Magpies ont l’occasion d’égaliser, mais le but de Gouffran est refusé pour hors-jeu. On pourrait croire que ça va lancer leur match, leur donner de l’envie, mais non. L’action de la 22e est, malheureusement, représentative du mal-être de Newcastle. Alors qu’ils possèdent le ballon, Cissé, trop nonchalant, se fait piquer la balle par Kompany. L’attaquant sénégalais ne prend pas la peine de presser activement le capitaine mancunien, sans doute parce qu’il est beaucoup trop loin pour être dangereux. Sauf qu’en 5 secondes, Kompany passe à Dzeko qui dévie d’un amour de talonnade pour Aguero, frappe après deux foulées et trouve le poteau opposé. 2-0, les Toons n’ont plus aucune prétentions à revenir dans le match. Encore moins quand Steven Taylor, proche du néant ce soir, décide d’en placer une du gauche (le bras, pas le pied…) à Aguero. A 10 contre 11, totalement dépassés, on se dit que Newcastle va passer une sale soirée. On a raison. Deux buts de Touré sur coup franc et de Nasri, qui profite de l’apathie de la défense, cloueront le spectacle à Manchester. À la mine d’Alan Pardew, on se dit que l’année va être compliquée. À celle de Pellegrini, on suppose qu’elle sera pleine de promesses.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
On jouait la 1ère journée de Premier League ce samedi. Liverpool à battu Stoke, tandis qu'Arsenal s'est fait surprendre par Aston Villa.
Anfield rit, l’Emirates pleure

La Premier League, c’est reparti ! Pour débuter cette saison, Liverpool accueillait Stoke City et Arsenal recevait Aston Villa. Liverpool dans...

Pour ne rien manquer à l'actualité des transferts en Liga APP est là !
Barça, Real… et les autres

Depuis 2004 et le sacre du FC Valence, la Liga s'est résumée à un partage des titres entre le Barça...

A quelques jours de la reprise du championnat d’Angleterre, APP vous propose une revue d’effectif des clubs de la Premier League. Au programme aujourd'hui, le champion en titre, Manchester United.
Présentation de la Premier League 2013-2014 (9/9)

Quelques jours avant la reprise du championnat d’Angleterre, Au Premier Poteau vous propose une revue d’effectif des clubs de la...

Fermer