La C1 pour Paris, le reste en C3

27
octobre
2012

Auteur :

Catégorie : Europe

kalou-lille-ligue-des-champions

Il y a des constats qui font mal. Celui-ci en fait partie : seul le Paris Saint Germain peut croire à une qualification en 8es de finale de la Champion’s League. Si l’argent des Qataris a pu permettre cela, ce n’est pas le même refrain chez les autres clubs français, tous à la diète, et qui, soit déçoivent en C1, soit font bonne figure en C3. Le football français est au plus mal sur le plan européen alors ?

L’inconstance du LOSC tranche avec l’aisance du PSG. Les faciles victoires contre Kiev (4-1) et à Zagreb (0-2) sont aux antipodes du manque d’expérience du MHSC. Les clubs français ont emprunté des chemins bien différents cette année en Ligue des Champions. Si le PSG peut se targuer de deux victoires en trois matchs et une qualification plus que probable pour le prochain tour, Lille et Montpellier peinent et inquiètent pour l’instant. Le champion de France a joué crânement sa chance sur ses trois matchs, mais son statut de novice et des moments d’absence lui ont été fatal. Timide contre Arsenal (1-2), les Héraultais ont décroché au courage un point sur le terrain de Schalke 04 dans le temps additionnel (2-2) avant de se faire surprendre par l’Olympiakos dans les ultimes secondes (1-2). Si les hommes de Girard ont souvent fait bonne figure, chose qui n’est pas aisée pour une première participation et qu’il faut souligner, on ne peut pas en dire autant pour les Lillois. Apathiques, inoffensifs, voire carrément indignes de leur statut, le virage amorcé par le Grand Stade et le départ d’Hazard a du mal à passer. Avec trois défaites en autant de matchs, les Nordistes ont déjà dit adieu à une qualification, qui était pourtant jouable. Si les défaites presque logiques contre le Bayern (1-0) et à Valence (0-3) sont excusables, la déroute à domicile face au BATE Borisov (3-1) est en soit une vraie faute professionnelle. Avec 7 points pour les trois clubs français (6 pour Paris et 1 pour Montpellier), on est loin des 19 points accumulés au même stade par Lyon (9), Bordeaux (7) et Marseille (3) lors de l’édition 2009-2010. Seul le PSG pourra voir la phase finale, une triste réalité, non pas pour le club de la capitale, mais pour Lille et Montpellier qui avaient les armes pour se battre et n’auront plus que pour motivation la 3e place du groupe, synonyme de reversement en Europa League.

Une compétition qui sourit jusque-là pas mal aux clubs français. Pour la première fois en dix ans, Lyon ne sera pas en Ligue des Champions. Une déconvenue plutôt bien vécue, comme en témoigne sa première place du groupe I après un succès face à l’Athletic Bilbao (2-1). Trois succès en autant de matchs qui laissent entrevoir une qualification sereine. Ce qui ne sera pas le cas de Bordeaux et Marseille. Ne comptant respectivement que 3 et 4 points, les hommes de Gillot et Baup devront cravacher pour espérer voir les 16es de finale en février prochain. Un constat se pose donc, et si le football français était à se juste place ? A part Paris, qui pourra lutter sur le long terme avec l’élite du football européen ? Les équipes françaises pourront-elle enfin faire un beau parcours sur le Vieux Continent, quitte à descendre d’un échelon la difficulté en Ligue Europa ? En ce sens, il n’est pas illogique de voir l’Ukraine (4e) dépasser la France (5e) au classement UEFA. Le football français est donc bel et bien à sa place en Ligue Europa. L’incapacité à lutter financièrement et sur le terrain les handicape plus qu’autre chose en Champion’s League, mais des clubs qui restent quand même compétitifs comme Lyon ou Marseille peuvent espérer faire un beau parcours et tenter d’accrocher une demi-finale. Ce qui serait un luxe quand on connaît le niveau qu’ont ces clubs en Ligue des Champions. Un niveau entre ces deux compétitions, qui aurait donc plus sa place dans l’actuelle C3. La France a enfin trouvé son terrain, à elle désormais d’y faire régner sa loi.

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
coefficient-uefa
Indice UEFA 2008/2013 : l’Ukraine carbure !

A mi-chemin de la phase de groupes de la Ligue des Champions et de l’Europa League, APP dresse un point...

naples-perd-en-ukraine-el
Europa League – 3ème journée (Groupe A à F)

La 3ème journée de l’Europa League se déroulait ce jeudi. Voici les résultats des matchs joués à 21h. Il y...

Jimmy Briand buteur contre l'Athletic Bilbao
Europa League – 3ème journée (Groupe G à L)

La 3ème journée de l’Europa League se déroulait ce jeudi. Voici les résultats des matchs joués à 19h. APP a...

Fermer