L’art du contre-pied de Christian Jeanpierre

20
janvier
2016

Auteur :

Catégorie : APP a lu

Christian Jeanpierre de TF1 entretien son premier livre 48 2/3

Christian Jeanpierre aurait pu intituler son livre « Le bonheur c’est les autres ». Car même s’il ne s’érige pas en anti-sartre, son premier livre, « 48 2/3 », n’est pas autre chose qu’une série de rencontres, 12 portraits, qui sont autant de découvertes de l’autre, à la fois synonymes de dévoilement de la part de ces « autres » et sources de lumière pour l’auteur. Pour son passage à l’écriture, la voix du football sur TF1 a su trouver le ton juste pour s’effacer et laisser la parole à ses «boussoles», comme il les définit lui-même, pour nous conduire sur les chemins de ces fabuleux destins.

Ceux qui pensaient trouver dans ce livre une autobiographie, légèrement hagiographique comme cela peut parfois arriver avec les gens du petit écran ou les footballeurs tout juste retraités, auront fait fausse route avec ce premier livre de Christian Jeanpierre. Même si le titre est une référence à sa pointure, ce sera là une des seules rares informations personnelles qu’il livrera au lecteur. Au fil des portraits, il avouera tout juste entre deux lignes son amour pour la musique et la batterie, son troc improbable pour l’achat de sa première moto, ou encore qu’il est le cousin de Sylvain Augier.

Pour le reste, et surtout pour le reste, le toulousain d’origine nous offre un vrai tour de France avec une série de rencontres aussi variées qu’inattendues. De la rue de l’enfance du comte de Bourdebala à Saint-Denis, surnommée affectueusement «rue de la mort», aux lumineux paysages alpins du chasseur de cristaux René Ghilini, en passant par le Toulon de la jeunesse de Christian Califano. Des lieux qui sont souvent des marqueurs d’identité. Chaque portrait offrira au lecteur une véritable leçon de vie, chacun avec ses failles, ses faiblesses et ses forces. Dans cette chronique nous nous arrêterons sur les deux portraits footballistiques de cet ouvrage: Arséne Wenger et Lionel Messi, le premier et le dernier de la série.

.

Christian Jeanpierre de TF1 entretien son premier livre 48 2/3

.

Le portrait d’Arséne Wenger donne le ton du livre. On y découvre l’entraîneur d’Arsenal, au Vatican, le dernier jour du mercato, à la rencontre de pape François au moment de faire signer Welbeck pour quelques dizaines de millions d’euros… Quand le temporel et le spirituel s’affrontent, le choix de l’alsacien ne fera aucun doute… C’est par cette délicieuse anecdote que Christian Jeanpierre nous emmène à la découverte de l’homme, pour comprendre les racines d’Arsène, du plus profond de son Alsace à l’Emirats stadium. Il revient sur son parcours de Duttlenheim à Londres, tout en livrant ses interrogations passées et actuelles, mais aussi futures et spirituelles : « J’aime le silence habité des églises. J’aime cette forme de retour sur soi. Mais je n’ai pas la foi spontanée. Je ne crois pas à la vie éternelle. Avec l’expérience, je pense simplement que nous pouvons survivre, enfoui dans l’esprit des gens. Comment ? En semant des valeurs, des gestes, des mots qui peuvent s’ancrer dans l’esprit des enfants, de la famille, des amis. Cette forme de survie là, oui, est possible. L’autre… »

Au fil de ces pages savoureuses le lecteur pourra comprendre et partager la profonde vision noble que l’alsacien se fait du métier de coach: « Je suis un mélange de saveurs solides, que j’ai reçues enfant, qui viennent de loin, et d’une grande naïveté, qui me tient toujours éveillé aujourd’hui : je pense toujours que le meilleur va venir. J’ai pourtant beaucoup de vécu, je n’ai pas d’illusions sur la nature humaine. (…) Je suis ainsi. Je fais unmétier qui me correspond. D’une certaine manière je mets mon destin entre les mains des autres, en leur disant : “Vous pouvez le faire, j’ai confiance en vous.” »

Une vrai découverte, à mi-chemin entre la confession et l’introspection, que les amateurs de ballon rond, mais pas seulement, apprécieront à sa juste valeur.

On pourrait être surpris de retrouver le portait de LA star du football mondial actuel, Lionel Messi, dans cette sélection très personnelle de l’auteur comme ultime portrait. Ce dernier sera forcément plus distancié comme le reconnaît Christian Jeanpierre: « Qu’importe si je n’ai vraiment rencontré qu’une fois l’attaquant argentin, à l’occasion de la remise du Ballon d’Or 2009. » Mais il justifie dans la foulée le pourquoi de cette présence : « Depuis, j’ai le bonheur de l’observer des centaines de fois, dans les stades ou devant mon écran de télévision, incapable de détacher mon regard de ce joueur au magnétisme unique. »

.

On passerait presque pour les vieux cons, " c'était mieux avant ". Nostalgique et triste de l'évolution de Téléfoot, APP analyse un triste naufrage.

.

Lorsqu’il revient sur cette première et unique rencontre pour la remise de son premier Ballon d’or sur le plateau de Téléfoot on ressent chez l’animateur une certaine émotion. L’émotion rare d’une rencontre avec un “Grand” du football. Dans ce portrait, on comprend l’admiration de l’amateur de ballon rond pour ce joueur hors-du-commun et au destin si peu commun. Son parcours atypique, son mental de champion et son attitude irréprochable comme clefs de sa réussite. Un exemple de plus, parmi les autres, pour démontrer « qu’il est possible de sortir du cadre et d’aller au bout de ses rêves. »

Douze rencontres, comme autant de découvertes donc. Ces moments très personnels, ces « rendez-vous du hasard » qui racontent souvent la « croisée des destins », ouvriront de nouveaux horizons au lecteur. Avec ce premier livre, Christian Jeanpierre réussi dans un exercice où on ne l’attendait pas forcément. L’art du contre-pied bien assumé, en « 48 2/3 », évidemment.

« 48 2/3 » , Les arènes, novembre 2015, 19,90 euros.

Auteur : Benjamin Laguerre

Toulousain en exil. Chroniqueur littéraire des livres sur le football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu
Une série de chroniques, de réflexions, de sensations, de moments sur le football. Des premières images en couleurs à la découverte du streaming.
Entretien avec Jean-Philippe Toussaint, « Grand Prix Sport et Littérature 2015»

Pour cette année 2015 le prix « Grand Prix Sport et Littérature » a été attribué à Jean-Philippe Toussaint pour son livre « Football »...

Christian Jeanpierre de TF1 entretien son premier livre 48 2/3
De la voix aux mots, entretien avec Christian Jeanpierre

Pour fêter son départ, et avant de jeter en l'air son ultime carton, Julien Lepers vous propose de découvrir notre...

SAPIN 2
Notre sélection de livres à offrir

Quel cadeau puis-je offrir à... un amoureux de foot ? Vous allez sans doute vous poser cette question dans les jours...

Fermer