JO Masculin : La Seleçao poursuit son rêve Olympique

08
août
2012

Auteur :

Catégorie : Jeux Olympiques 2012

info_1344371359

Hier soir, dans un stade d’Old Trafford entièrement acquis à leur cause, les Brésiliens continuaient leur chemin, avec la ferme intention de s’octroyer le privilège d’une finale olympique. Avec trois buts marqués par match depuis le début de la compétition, la Seleçao semblait largement favorite face à la Corée du Sud, invitée surprise de ce dernier carré. Mais attention, la formation Asiatique faisait partie des sélections les plus compliquées à manœuvrer, avec seulement deux buts encaissés en quatre rencontres. « Ils n’arrêtent pas de courir, ils n’abandonnent jamais. Même en prolongation, ils sont toujours là“, confirmait le capitaine Thiago Silva avant la rencontre.

Les équipes :

Brésil (4-3-3) : Gabriel-Rafael Silva, Thiago Silva, Juan,Marcelo- Sandro, Rômulo, Oscar- Alex Sandro, Leandro Damião, Neymar.

Corée du sud ( 4-2-3-1) : B. Lee- J. Oh, S. Yun, Y. Kim, S. Hwang – S. Ki, B. Kim – D.Ji, T. Nam, J.Koo- H. Kim.

 

Le film du match :

A l’entrée des équipes sur le terrain, une surprise de poids côté brésilien avec l’absence de Hulk, remplacé par son collègue de Porto, Alex Sandro.

Dès le début de la rencontre, les Coréens pressent les brésiliens assez haut pour les empêcher de mettre leur jeu en place. Et cela fonctionne plutôt bien puisque les asiatiques sont les premiers à se mettre en valeur, à la 12e minute. Sur un corner joué à deux, la balle végète dangereusement devant le but Auriverde. H.Kim récupère et frappe mais son tir est repoussé sur la ligne. Dans la foulée, Ji centre de la gauche et trouve le très remuant H.Kim qui profite d’une sortie hasardeuse de Gabriel pour tenter un lobe. Le ballon part à côté mais Ji a bien suivi de la tête. Jesus se jette et le contre du pied à la limite de la faute, mais L’arbitre ne siffle rien. Le Brésil a eu chaud. Après un premier quart d’heure complètement à côté de leur sujet, les Auriverdes relèvent petit à petit la tête et se créent leur première occasion nette à la 20e minute par Damiao. L’avant centre profite d’une mauvaise passe en retrait pour se présenter devant Lee. Le portier sort bien et repousse sur Sandro qui tente de lober mais Y.Kim veille au grain et dégage devant sa cage. Trois minutes plus tard, Romulo tente une frappe enroulée des vingt mètres. Lee se détend mais repousse vers Damiao qui a bien suivi. Le Brésilien  tire , mais sans angle, le cuir file devant la ligne. La Seleçao joue de mieux en mieux et à la 38e minute, Neymar intercepte un ballon sur le côté gauche.  Le joyau sert Oscar plein axe qui décale Romulo côté droit. Ce dernier reprend de l’intérieur du droit, sans contrôle, et ouvre la marque. 1-0 pour le Brésil. Plus rien ne sera marqué avant la pause.

La seconde mi-temps reprend sur un faux rythme, les Brésiliens se contentant de laisser le ballon à leur adversaire pour mieux les contrer. Mais les Coréens restent très timides. Et à la 57e, Marcelo et Neymar s’amusent sur l’aile gauche. L’attaquant remet en retrait vers le latéral qui veut frapper mais se troue complètement. Derrière lui, Leandro Damiao en bon renard des surfaces, a senti le coup. Il reprend de l’intérieur et ne laisse aucune chance à Lee. 2-0 pour les Carioca.

Les hommes de Myung Bo Hong ont pris un coup sur la tête et n’osent même plus amorcer d’offensives. Le match est plié.

Le Brésil se permettra même le luxe de conserver son ratio de trois buts par match depuis le début de la compétition : à la 69eminute, Neymar passe en revue toute la défense Coréenne avant de s’appuyer sur Oscar qui tente de lui remettre. Le ballon est contré mais profite à l’opportuniste de la soirée, , Leandro Damiao, qui frappe et trompe Lee. A 3-0, les Auriverdes gèrent tranquillement leur avantage jusqu’au coup de sifflet final.

Supérieur dans tous les domaines, les Carioca n’ont pas eu a puiser dans les réserves pour l’emporter face à un adversaire qui n’a pas démérité, mais trop limité. La Seleçao tient sa finale et cherchera à accrocher l’or pour la première fois de son histoire face au Mexique.

De leur côté les Coréens n’ont rien à regretter sur ce match et galvanisés par leur beau parcours, ils essaieront d’accrocher une médaille de bronze contre des Japonais certainement plus atteint psychologiquement après leur « désillusion Mexicaine ».

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Jeux Olympiques 2012

Plus dans Jeux Olympiques 2012
Les-Mexicains-plus-forts-que-le-Japon
JO Masculin : le Mexique tient la première finale de son histoire

Vainqueurs de l'Egypte et du Sénégal en quarts de finale, le Mexique et le Japon se disputaient cet après midi...

japon-france
France-Japon, le parfait hold-up nippon

Au terme d'un match mal débuté, mais maitrisé une fois menée, les Françaises s'inclinent 2 buts à 1 face aux...

france-japon-foot-feminin
JO féminin, présentation des demi-finales

Le jour J est enfin arrivé pour ces quatre nations qui sont les dernières en course pour la médaille d'or....

Fermer