JO – Finale européenne, petite finale américaine

19
août
2016

Auteur :

Catégorie : Football féminin

jeux-rio-2016

Les demi-finales du tournoi olympique de football féminin ont eu lieu mardi 16 août. La Suède et l’Allemagne se sont hissées en finale en venant à bout du Brésil et du Canada. La Suède a redéployé le système qui lui a permis d’éliminer les championnes en titre tandis que l’Allemagne a sorti les vaillantes canadiennes.

Comme les américaines, l’hôte brésilien est tombé dans le piège suédois. Le Brésil emmené par Marta a tenté de marquer pendant un peu plus de 120 minutes face à l’efficace bloc défensif de la Suède. Les coéquipières de Lotta Schelin ont réinstallé leurs rideaux défensifs au Maracaña mardi, devant près de 70000 personnes. Alors que les pronostics donnaient le Brésil largement vainqueur, la Suède a provoqué un nouveau séisme olympique en éliminant les Auriverde aux tirs-au-but.

Il faut dire que les deux finalistes, la Suède et l’Allemagne, ont chacune remporté leur demi-finale face à l’équipe contre laquelle elles ont échoué en phase de poule. La Suède avait même fait naufrage à Rio de Janeiro contre le pays hôte (score final 1-5).

Le débrief des quarts

On your mark, get set, replay : la Suède agace mais triomphe

Comme contre les États-Unis, la Suède a privilégié un jeu défensif fort et joué le contre.

Le Brésil, comme les États-Unis mardi, a dominé le match.

Comme contre les États-Unis, la Suède a “garé le bus” avec 9 voire 10 joueuses derrière le ballon.

Le Brésil, comme les États-Unis, a vite été frustré par la tactique suédoise.

Le Brésil, comme les États-Unis mardi, s’est essayé au jeu long contre une défense efficace.

Brazil-Sweden Stats demi-finale Rio

Crédit : ESPN FC

Pourtant, le Brésil, avec un style de jeu très différent de celui des USA, semblait mieux armé pour déjouer le piège suédois et trouver les failles dans la défense. La rapidité d’enchaînement des brésiliennes, leur technique et leur jeu au sol n’ont toutefois permis à la Seleçao de marquer.

La stratégie de la Suède n’est pas la façon la plus classe de gagner, mais la Blågult s’est assuré une médaille, or ou argent selon leur performance ce soir, et c’est ce que l’histoire retiendra.

Le facteur Pia

Alors que la Suède avait été éliminée en 2015 en 1/8 de finale de la Coupe du monde, la Blågult revient sur le devant de la scène avec deux victoires importantes, probablement les plus importantes de ces dernières années. Après les n°1 mondiales, le Brésil.

.

pia-sundhage-suede

.

Depuis l’argent de la Coupe du monde 2003, la Suède bute souvent dans le dernier carré et finit 3e ou 4e. Lors de l’Euro 2013, elle est perd à domicile en demi-finale contre l’Allemagne et se classe 3e.

Après avoir coaché les États-Unis et avoir emmené l’USWNT vers deux médailles d’or olympiques et vers l’argent mondial, Pia Sudhage rentre en Suède en 2012 pour prendre les rênes de la sélection féminine. Aujourd’hui, elle a mené la Blågult à son stade le plus avancé dans une compétition internationale depuis 2003.

Depuis le début de l’année, la Suède n’a subi qu’une défaite, celle contre le Brésil en phase de poule des JO et reste invaincue des USA depuis 2012. Les bleues et jaunes se sont d’ailleurs montrées peu convaincantes en phase de poule mais le rebond de la phase éliminatoire démontre la capacité d’adaptation à l’adversaire de Pia Sundhage et de ses joueuses. Brillante tacticienne, la coach a su redéfinir la stratégie de l’équipe et l’orienter vers le jeu défensif tout en gardant ses joueuses offensives habituelles sur le terrain. Les Suédoises ont su suivre le plan de jeu à la lettre et ont surtout su rester, dans l’ensemble, calmes et patientes face aux pressions offensives. Stratégie payante puisque la Suède se retrouve en finale en battant deux des grandes prétendantes à l’or.

Mais attention à la fatigue : la Suède pourrait payer son endurance des matches précédents ce vendredi. Elle a joué deux fois 120 minutes tandis que l’Allemagne s’est imposée dans le temps réglementaire contre la Chine et le Canada.

Canada-Allemagne : la CanWNT paye ses erreurs

Bélanger suspendue et Chapman blessée, John Herdman a appelé au départ Rhian Wilkinson et Ashley Lawrence pour couvrir les rôles d’arrières latérales droite et gauche. Le Canada a bataillé jusqu’au bout mais le penalty encaissé à la 21e a vite mis les joueuses de Herdman dans une position difficile face à des Allemandes en quête de rédemption après leur place au pied du podium à la Coupe du monde 2015.

.

allemagne-jeux-rio-2016

.

Kadeisha Buchanan, à l’origine du penalty (tacle raté sur Alexandra Popp dans la surface) est une joueuse prometteuse mais s’est montrée trop approximative durant le tournoi olympique. Face à la France, elle était intervenue de la même façon sur Eugénie Le Sommer mais avait échappé à la sanction. Élue meilleure jeune de la dernière Coupe du monde, la valeur de Buchanan réside dans ses interventions musclées et son calme balle au pied. Il est évident qu’elle est une pièce maîtresse de la CanWNT mais la jeune Canadienne, à vouloir assurer à tout prix et empêcher un centre de Popp, a permis à l’Allemagne d’ouvrir le score.

Un milieu de terrain difficile à trouver

Contrairement au match de poule, l’Allemagne a su perturber suffisamment le jeu des milieux de terrain du Canada pour compliquer son attaque. Il a en effet manqué au Canada la présence et l’impact de sa plaque tournante Desiree Scott pour distribuer les ballons vers l’avant. Une fois isolée, c’est le relais entre la ligne l’arrière et l’attaque qui s’éteint, forçant le jeu long. Christine Sinclair et Melissa Tancredi surtout ont été trop peu servies. Le Canada a échoué à trouver les filets mais a pourtant eu ses chances dans ce match (12 tirs, 4 cadrés) manquant malheureusement de réussite dans la finition.

Europe cherche or olympique / Brésil cherche médaille

Depuis la Norvège en 2000, les nations européennes ont eu du mal à se hisser sur la dernière marche du podium olympique. Après avoir fini trois fois en bronze (2000, 2004, 2008), l’Allemagne cherchera ce soir sa première médaille d’or ou d’argent. Les Allemandes n’ont cependant pas été très impressionnantes en phase de poule en terminant deuxième de leur groupe contre tous les pronostics. Comme les États-Unis et le Brésil avant elle, l’Allemagne devra essayer de faire craquer le bouclier suédois mais aussi assurer en défense.

La tactique suédoise n’est en effet pas un must-do pour que la Suède l’emporte. Caroline Seger et ses coéquipières ne manquent pas de joueuses offensives et la Suède n’est pas arrivée dans le top 10 FIFA en jouant exclusivement la défense. Lotta Schelin n’est pas devenue la meilleure buteuse de la sélection (86 buts, 122 caps)  en campant devant les cages d’Edvig Lindahl et Kosovare Asllani n’est pas arrivée au PSG comme défenseure.

.

 suede-jeux-rio-2016

.

Dans la petite finale, le Brésil aura soif de médaille. Pour une génération de joueuses talentueuses, Rio a été la reconnaissance du Brésil pour son équipe féminine mais c’était aussi leur dernière et meilleure chance de titre mondial. On ne reverra peut-être pas Marta, Formiga ou Cristiane en France en 2019 ou à Tokyo en 2020. Mais qui sait…

Dans ce dernier match du tournoi, les Brésiliennes affronteront les Canadiennes, médaillées de bronze en 2012. Deux mondes, deux écoles, deux styles. Le jeu physique canadien contre le jeu technique brésilien. Les deux tendent à se rejoindre depuis quelques années mais la fracture reste observable. La lutte devrait être serrée, le Canada souhaitant conserver sa médaille d’or pour Christine Sinclair et le Brésil ne voulant pas échouer à la maison, pour tout le pays.

Le dénouement du tournoi se jouera ce soir :

Brésil – Canada : 18h

Allemagne – Suède : 22h30

Auteur : Julia Tefit

Tombée dans le foot féminin grâce à la NWSL, je suis avec attention l'équipe de France féminine et l'USWNT.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Football féminin

Plus dans Football féminin
usa-suede-jo
JO – USWNT : l’échec tactique

Les États-Unis ne réussiront pas le doublé historique Coupe du monde – Jeux Olympiques. Les championnes du monde et championnes...

canada-france-jo
JO – Il a manqué la flamme

Des trois premières nations FIFA, il ne reste plus que l'Allemagne. Vendredi, la Suède et le Brésil ont montré la...

etats-unis-jeux-olympique-2016
Regard sur Rio 2016 avec Lisa Durel de WoSo France

APP a rencontré Lisa Durel de Women’s Soccer France pour parler de Rio, de l’USWNT et de l’équipe de France....

Fermer