Jessica Houara : On n’a que le football dans la tête

06
mai
2013

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine / Interviews

Jessica houara psg

Jessica Houara évolue en d1 Féminine avec le Paris Saint-Germain et vise la Ligue des Champions pour la saison prochaine. La Coupe de France est encore en ligne de mire pour les Parisiennes. Jointe par téléphone, elle a accepté de répondre aux questions d’Au Premier Poteau.

Jessica, tout d’abord merci d’accepter de répondre à ces quelques questions. Premièrement, quel regard as-tu sur la série de matchs nuls en cours de l’équipe de France ?

Jessica houara psgJe pense que beaucoup de gens sont déçus, car on avait pour habitude de gagner, mais c’était face à des équipes de moins bon niveau. Là, le sélectionneur a fait en sorte que l’équipe joue face à des grosses nations, comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Brésil. On n’a pas perdu, on est revenue souvent au score et dans chaque confrontation on a bien joué.

Dans quelques mois c’est l’Euro en Suède, tout le monde parle d’une lutte avec l’Allemagne, mais ne faut-il pas se méfier un peu plus des Suédoises qui jouent à domicile ?

L’équipe de Suède est déjà une grosse nation, très dure à jouer alors j’imagine que chez elles, elles auront à cœur de faire une grosse compétition. Après il n’y a pas que la Suède ou l’Allemagne (tenante du titre ndlr). L’Angleterre et les Pays-Bas sont aussi de gros adversaires comme chacune des équipes dans la compétition. Il faudra déjà sortir de notre poule (composée de la France, l’Angleterre, la Russie et l’Espagne), ce qui ne sera pas facile. On veut aller au bout, ce sera dur, mais on fera évidemment tout pour y parvenir.

Revenons au championnat, le PSG est en position idéale pour accrocher la deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions. La confrontation face à Juvisy sera la clé ?

Nous on attend déjà le résultat de ce week-end entre Juvisy et Montpellier (interview réalisé avant le match, victoire de Juvisy 1 à 0). Si Montpellier gagne, on sera assurée d’y participer. Si Juvisy gagne ou fait un nul, on saura ce que l’on a à faire pour se qualifier. (Juvisy est 3eme à 4 points du Paris Saint-Germain)

Avec un recrutement pareil, le PSG vise clairement la Coupe de France cette saison ? La finale est accessible ?

Oui, mais avant cela il y a la demi-finale face à Saint-Étienne, c’est une équipe compliquée. On a eu des confrontations pas faciles en championnat, même si on a gagné les deux rencontres. Mais après tout se joue sur un match et tout peut arriver. En tout cas on a toutes envie de jouer la finale, c’était quelque chose dont on avait parlé en début de saison par rapport à cette Coupe, tout faire pour la gagner.

Justement, Saint-Étienne est votre ancien club…

Oui, j’y ai joué deux ans avant de venir à Paris (de 2007 à 2009). J’en garde de très bons souvenirs avec les joueuses, mais aussi avec les supporters.

Revenons à ce développement de l’équipe féminine du PSG. Qu’est-ce qui a vraiment changé par rapport aux précédentes saisons, au niveau des objectifs, des installations ou même des entraînements ?

Et bien on est toutes passées professionnelles déjà. On ne travaille plus à côté, c’est le football qui est devenu notre travail. Au niveau des séances d’entraînement, on est passée de quatre à sept par semaine, on a pratiquement doublé ! Maintenant on n’a que le football dans la tête, on ne part plus travailler le matin pour ensuite aller à l’entraînement le soir. C’est ce qui a principalement changé par rapport aux autres saisons.

Selon toi, qu’est-ce qui manque encore au PSG pour mettre fin à la domination de l’Olympique Lyonnais ?

Du temps. Ça fait plusieurs années que les joueuses de Lyon sont passées professionnelles, alors que nous ce n’est que notre première saison. En plus il y a eu beaucoup de nouvelles joueuses, un nouvel entraîneur. Je pense que d’ici 3 ans on peut rivaliser avec l’Olympique Lyonnais, même si on veut le faire dès la saison prochaine ! Après tout, dans les matchs on a bien joué face à elles. Le match aller avait été disputé, on a juste perdu sur un pénalty. Il nous reste encore à progresser, mais on n’est pas si loin pour jouer le titre dans le futur.

Et l’Euro 2013 ? Tu y penses souvent ?

Pour l’instant je suis concentrée sur la fin du championnat, la rencontre face à Juvisy et la Coupe. Mais après, c’est sûr qu’on a toutes l’Euro en Suède dans un coin de la tête. J’espère faire partie de la liste, je crois que Bruno Bini la donne en mai.

– – – – – – – – – – – – – – – – –

Un grand Merci à Jessica pour avoir répondu à ces questions !
Propos recueillis par Christophe Cécil Garnier

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine

Comments are closed.

Plus dans D1 Féminine, Interviews
juvisy montpellier
Juvisy peut encore y croire, Lyon bat un record

Cet après-midi en d1 féminine, deux matchs en retard avaient lieu suite à la demi-finale de Ligue des Champions entre...

juvisy foot féminin
D1 féminine : Juvisy n’a pas le droit à l’erreur

Ce week-end ont lieu les deux matchs en retard de la 20ème journée de d1 féminine avec notamment un match...

Camile Abily
Coupe de France Féminine, la finale sur France 4

La coupe de France Féminine ne connait pas encore les deux équipes qui se battront pour le titre mais les...

Fermer