Jeremy Lempereur : l’autre français d’Espagne

08
décembre
2012

Auteur :

Catégorie : Europe

Jeremy lempereur sous le maillot de Tenerife

Pour le grand public, le foot c’est le haut niveau, ce sont les grands clubs, ce sont les grands joueurs, le professionnalisme et tout ce qui découle de la médiatisation. Mais, dans l’ombre, ils sont nombreux, joueurs amateurs, à tenter leur chance dans des clubs de seconde zone en espérant se faire remarquer par les recruteurs des grands centres de formation.

En France, ils sont nombreux à tenter leur chance chez les jeunes puis à être bloqués lors du passage chez les pros. Deux solutions alors, la persévérance, qui passe le plus souvent par de longues saisons en équipe réserve, ou la « délocalisation ». C’est la voie qu’a choisie Jeremy Lempereur, joueur français évoluant aujourd’hui au club de Tenerife, aux Canaries.

Jérémy Lempereur sous le maillot d'Alcorcon (2009-2011)

Jérémy Lempereur sous le maillot d’Alcorcon (2009-2011)

Formé à Lens, Jeremy Lempereur a vécu les ères Guy Roux et Jean-Pierre Papin, il évoluera de 2004 à 2008 avec la réserve lensoise où ses qualités d’ailier, sa vivacité et l’efficacité de son pied gauche ne suffiront pas à convaincre les deux techniciens sang et or. Dès lors, le jeune nazairien décide de « s’exiler », en France tout d’abord, avec une saison à Albi, puis une saison à Arras où ses performances resteront discrètes. Il prendra alors la décision de partir pour l’Espagne, dans la banlieue de Madrid, à Alcorçon, où sans le savoir encore, il allait vivre de grands moments. En 2009-2010, pour sa première saison en Segunda B (équivalent espagnol du National), il joue peut, mais impressionne, à chacune de ses apparitions il convainc supporters et entraîneurs. L’équipe jouera les barrages pour la montée en Liga Adelante (2ème division espagnole) et c’est après 5 minutes d’arrêts de jeu lors du dernier match de barrage face à la Real Union que, menée 0 – 3, l’équipe d’Alcorçon marque le but qui lui permet d’accéder à la Liga Adelante !!

Une autre ère s’ouvre alors, heureusement ? Malheureusement ? L’équipe doit se renforcer pour affronter des formations comme Santander, Huelva, Numancia, Alicante ou encore les réserves des deux grandes écuries, la Castilla du Real Madrid et le FC Barcelone B. Le jeune français qui avait réussi à faire sa place au sein de l’effectif va voir son temps de jeu se limiter peu à peu. Il avait néanmoins fait partie de la fameuse épopée et avait participé à l’Exploit de la décennie en Espagne lorsque les banlieusards madrilènes avaient éliminé le grand Real Madrid après une retentissante victoire (4 – 0) au match aller (défaite 0 – 1 au retour à Bernabeu) attirant pendant quelques temps les projecteurs du foot espagnol. Ce moment de gloire éphémère reste comme le point d’orgue d’une carrière faite de changements, de transferts et de rendez-vous manqués.

Lempereur présentant son nouveau maillot en 2008 (Albi)

Lempereur présentant son nouveau maillot en 2008 (Albi)

Après une saison en Liga Adelante, Lempereur devra se résigner à changer d’air, n’ayant plus assez de temps de jeu. C’est alors du côté de Salamanque (Segunda B) qu’il posera ses valises, pour une saison où il bénéficiera enfin d’un temps de jeu raisonnable, devenant l’une des coqueluches des supporters du club. Mais une fois de plus, les nombreux mouvements inhérents au football amateur, mêlés à une certaine ambition personnelle légitime, il cède aux sirènes canariennes du club de Tenerife (Segunda B), qui joue régulièrement le haut de tableau. Ainsi, il évolue depuis le début de saison sous les couleurs blanches et bleues du club canarien. Si son temps de jeu était faible en début de saison, ses entrées en jeu sont de plus en plus nombreuses et ses qualités d’explosivité contribuent au fait que Tenerife caracole en tête du groupe 1 de Segunda B, avec de belles promesses de montée dans un groupe pourtant difficile avec la présence de l’équipe C du Real Madrid ou encore la réserve de l’Atlético ainsi que son ancien club, Salamanque.

À 25 ans à peine, Jeremy Lempereur incarne le parcours atypique d’un footballeur amateur, joueur très rapide, de petit gabarit, gaucher, doté d’une technique peu commune, il reste sans doute encore sous-coté et mériterait plus de temps de jeu pour s’endurcir physiquement, ce qui lui ouvrirait d’autres portes, peut-être celles de la Liga !

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
La Fiorentina avait obtenu un nul (0-0) face à la Juventus en début de saison
Serie A, 16ème journée : La fiorentina y croit

Ce week-end se déroule la 16ème journée de Série A. Deux matchs sont attendus, celui entre l'AS Roma et la...

Eric Abidal pourrait terminer sa carrière au FC Barcelone
Eric Abidal : Clap de fin ?

C'est peut-être l'une des plus belles et des plus atypiques carrières de footballeurs français qui est sur le point de...

Francis Gillot, adepte du changement de stratégie
Bordeaux : la méthode Gillot offre un banc aux Girondins

Spécialiste des changements tactiques multiples et du turn-over incessant, Francis Gillot a profité de la confrontation contre Newcastle, hier soir,...

Fermer