Italie – Irlande : la Squadra Azzurra au pied du mur

18
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

Avec l’Italie, c’est toujours pareil : la Squadra Azzurra rencontre des difficultés lors des phases de poules ce qui ne l’empêche pas, assez régulièrement, d’aller très loin dans les compétitions internationales. Mais à trop jouer avec le feu, il arrive parfois que les Transalpins se prennent les pieds dans le tapis. Et c’est ce que tout ce que les tifosis craignent lors de cet Euro 2012.

Perturbée par une nouvelle affaire de matchs truqués puis par le fort séisme qui a touché la région de Parme, la Squadra Azzurra n’a pas abordé une échéance comme l’Euro dans des conditions idéales, se permettant même d’être corrigée 3 à 0 contre la Russie à Zurich dans son unique match de préparation, dix jours avant son entrée en lice contre l’Espagne, tenante du titre. Pourtant, le match nul obtenu avec la manière contre les champions d’Europe a rapidement rassuré les tifosis, les hommes de Prandelli retrouvant les qualités de discipline tactique qui leur ont permis de terminer meilleure défense des éliminatoires, avec seulement deux buts encaissés.

Avec un statut de favori retrouvé pour sortir de ce groupe C, nombreux d’entre nous voyaient les transalpins faire plier la formation de Slaven Bilic. Alors qu’elle menait au score, la Squadra Azzurra a concédé le nul pour n’avoir scoré qu’une fois en dépit d’une domination énorme. Un partage des points lourd de conséquence puisque l’Italie n’est plus maître de son destin, puisque même en cas de victoire contre l’Irlande, une victoire des Croates sur l’Espagne ou le partage des points par au moins deux partout les condamnerait à rentrer à la maison.

Un scénario qui n’est pas sans rappeler le traumatisme de l’Euro 2004, où la sélection Italienne fut victime d’une situation similaire puisque la Nazionale avait été éliminée avec 5 points, recalée en raison d’un match nul 2-2 entre la Suède et le Danemark avec une égalisation suédoise à la 89éme minute qui permit à ces deux équipes de se qualifier pour le tour suivant.

Toutefois, avant de se préoccuper d’un quelconque arrangement entre Espagnols et Croates, les Azzuri devront vaincre l’Irlande, et sur un score le plus large possible -une victoire par deux buts d’écart les qualifierait en cas de match nul 1-1 de la Croatie (pour info à 3-1, l’Italie passe au coeff UEFA) -. Or, comme l’équipe de France avant l’Euro, les Transalpins traversent la plus longue disette de leur histoire, n’ayant plus gagné en phase finale de tournoi majeur depuis la victoire contre les bleus au premier tour de l’Euro 2008. Autre statistique, en trois confrontations, la Nazionale n’a jamais battu son adversaire du jour depuis que le « Trap » en est le sélectionneur (1 victoire de l’Irlande et 2 nuls).

Afin de conserver ses chances de qualification, César Prandelli pourrait renoncer à sa défense à trois pour privilégier le jeu offensif de la Squadra. Ainsi, le replacement de Daniele De Rossi au cœur du jeu pourrait profiter au néo Milanais Montolivo à la place de Thiago Motta , dont le registre semble plus complémentaire avec le jeu du Romain. Di Natale est également pressenti à la place de Mario Balotelli, décevant depuis le début de la compétition. Suffisant pour renouer un succès impératif et ainsi rêver des quarts de finale en se tournant vers le panneau d’affichage de Gdansk où se disputera la rencontre entre l’Espagne et la Croatie ?

Réponse ce soir à Poznan, où les Italiens devront forcer leur destin en attaquant tambour battant pour ne rien regretter !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
Karagounis
La Grèce envoie les Russes à la maison !

 Grâce à un but de Karagounis (45+2e), les Grecs se sont qualifiés pour les quarts de finale contre la Russie...

supporters-pologne
Pologne : finale avant l’heure contre les Tchèques

Depuis son heure de gloire au mondial « Espagnol » en 1982 et une brillante troisième place, le football Polonais a petit...

euro2012-ronaldo
Euro 2012 : Les stats de la deuxième journée

La 2ème journée de l’Euro vient de se terminer et on y voit déjà un peu plus clair ... mais...

Fermer