Isco, est-il l’héritier de Zidane ?

04
septembre
2017

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2018 / Europe

Isco est devenu un pion essentiel du Real Madrid (en grande partie grâce à son entraîneur).

Arrivé en 2013 pour environ 25 millions d’euros en provenance de Malaga, Francisco Roman Alarcon Suarez dit “Isco” est en train d’émerveiller le monde du football depuis la fin de saison dernière. De là à le comparer à l’un des meilleurs joueurs de l’histoire ?

Pied de velours, technique hors-pair … Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le nouveau joyau du football espagnol. Car à 25 ans (déjà), Isco a enfin pris la mesure de son talent immense au Real Madrid. Et la Roja a pu aussi en profiter. Suite à un succès de prestige face à l’Italie (3-0) au Stade Santiago Bernabeu dans le cadre des qualifications au mondial 2018, le milieu de terrain a illuminé la rencontre. Plus que ses deux buts, le numéro 22 du Real a surclassé tout l’entre-jeu transalpin. Et notamment son homologue Marco Verratti (PSG) grâce à une technique balle au pied incroyable. Double contact, petit pond, sombrero, Isco a régalé. Jugez par vous-même !

https://twitter.com/hugoguillemet/status/904075673886711810

Cette comparaison à Zidane est-elle sérieuse ?

Les prouesses techniques d’Isco, beaucoup de spécialistes en Espagne étaient au courant surtout après son titre de champion d’Europe espoirs en 2013. Mais combien se sont cassés les dents par la suite face à des choix de carrière désastreux. Seulement, Isco est un vrai chef d’orchestre dans un football où l’on voit moins de numéro 10 à l’ancienne. Zizou était l’un d’eux. Capables de distiller de superbes ballons à des Ronaldo ou Raul. Ces derniers temps, Isco réalise de plus en plus la même chose aux côtés de Cristiano Ronaldo et Karim Benzema, bien aidé il est vrai par l’apport technique de Kroos et Modric au milieu de terrain. On retrouve en effet chez ces deux joueurs beaucoup de similitudes :  tempo, justesse, aucune fioriture. Le comparatif Isco/Zidane est loin d’être saugrenu. Leurs palmarès respectifs peuvent en témoigner. Zidane et Isco ont remporté la LDC, la Liga, la Supercoupe d’Europe … Seule une compétition majeure avec la Roja manque au natif de Benalmadena, tandis que ZZ a tout gagné dans sa carrière. Cela ne saurait tarder au vu de ses performances. Zidane reste au-dessus mais l’élève peut dépasser le maître.

https://twitter.com/PrinceJerundio/status/904078318261215232

Et ce qui rend ce sport magique, c’est que Zidane (devenu entraîneur vous le savez) a su trouver la clef pour Isco. Jugé un peu trop individualiste par le passé, le virtuose ibérique a su épurer son jeu et participe aussi aux tâches défensives. Seul un meneur de jeu reconnaît un autre meneur de jeu.

 

Une métamorphose greffée la saison passée

Oui, le petit prodige espagnol réalise tout doucement son bonhomme de chemin dans un vestiaire rempli de joueurs de classe mondiale mais aussi parsemés d’egos surdimensionnés. Face à cela, beaucoup d’entraîneurs se sont cassés les dents afin de satisfaire le temps de jeu de tout le monde. Le Real est un club politique, et Isco en a souvent été la victime de 2013 à 2016. Mais les blessures récurrentes de Gareth Bale ont conduit ZZ à modifier son 4-3-3 habituel. Place désormais au 4-4-2 en losange. Derrière les intouchables CR7 et Karim Benzema, Isco se régale dans une vraie position de numéro 10. Ses six derniers mois 2016/2017 ont été magiques. L’Espagnol n’a plus quitté le onze titulaire depuis le 1/4 de finale retour de LDC contre le Bayern Munich. En Liga, il a disputé 30 matchs pour 10 réalisations (sa meilleure saison). Isco l’a bien compris. Le talent ne suffit pas, il faut aussi être décisif.

Déjà des louanges

“Il a été incroyable, c’est un immense joueur”. Le sélectionneur italien Giampiero Ventura après Espagne-Italie était subjugué suite au match de l’international ibérique (21 sélections). “Il suffit de penser à ce petit pont sur Verratti, à sa lucidité face à trois joueurs… Il a un talent incroyable” rajoute-il. Faire saliver ses adversaires, très peu de joueurs peuvent se targuer de l’avoir fait. A part les joueurs de classe mondiale. Les Maradona, Messi, CR7, Pelé … et Zidane bien sûr.

Comme son coach actuel et malgré ses 25 ans, Isco entame sa cinquième saison au Real Madrid et fait partie aujourd’hui des nouveaux cadres du vestiaire merengue (prolongation jusqu’en juin 2022). Avec la Roja, le milieu offensif entend bien disputer sa première compétition majeure. Lui qui a raté les trains du Mondial 2014 et de l’Euro 2016 face à une concurrence trop forte et un temps de jeu limité. C’est un Isco revanchard qu’on voit désormais. Le wagon de la coupe du monde en Russie ne devrait pas lui échapper.

 

Auteur : Nassim Jabeur

Fan de la modestie et du talent incroyable de Zinedine Zidane, Ngolo Kanté, Riyad Mahrez et Karim Benzema sont aujourd'hui les fils spirituels du foot d'aujourd'hui. Un sport toujours aussi magique et passionnant grâce à ces personnes. Au service d'APP et du plaisir de l'écriture

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2018

Plus dans Coupe du Monde 2018, Europe
dembele
Focus sur le mercato du BVB

Auteurs d'un début de championnat idéal, les Jungs du BVB se sont nettement moins distingués sur un marché des transferts...

karim-balde
Karim Baldé (ESPACE TV) : “L’équipe de France a pris l’habitude de brider son jeu inutilement”

Avant d'affronter les Pays-Bas en éliminatoires du Mondial 2018, ce jeudi soir au Stade de France, les Bleus de Didier...

IMG_3645
Serie A 2017/2018 : La Juve au 7ème ciel ?

Après deux journées de Serie A, la Juventus de Turin a démarré la saison 2017/2018 comme elle a terminé la...

Fermer