Icardi le mal aimé 

29
octobre
2019

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Mauro_Icardi

En plein désamour entre Neymar Jr et le public parisien, la fin de mercato estival 2019 a vu arriver un buteur de renommée internationale au PSG. Son parcours personnel pour le moins délicat, surtout au niveau des relations qu’il entretenait avec les tifosi les plus fervents, promet un passage dans la capitale riche en rebondissements.

Mauro Icardi, international argentin et capitaine de l’Inter Milan auteur de 124 buts en 219 matchs arrive avec une drôle de réputation. Il a eu maille à partir avec les ultras Intéristes pour un paragraphe pas très sympa à propos de ses propres fans dans son livre auto biographique. On pourrait se poser la question de l’utilité de se lancer dans une autobiographie à 23 ans, mais c’est une autre histoire. Toujours est-il qu’il aurait dû tourner sept fois sa plume dans l’encrier avant de la rédiger. Il faut remonter à février 2015 et une défaite face à Sassuolo, pour comprendre le différent l’opposant aux ultras Nerazzurri. Il reproche notamment à un leader ultra d’avoir arraché des mains d’un enfant le maillot qu’il venait de lui envoyer pour le relancer sur la pelouse en l’insultant fortement.

Il raconte ensuite avoir dit à ses dirigeants inquiets, qu’il était prêt à « les affronter un par un ». Avant d’ ajouter : « J’ai grandi dans le quartier d’Argentine avec le plus haut taux de criminalité.  Je leur ramène une centaine de criminels argentins pour les tuer tous, où qu’ils soient ». La réputation violente des Barras Bravas, l’équivalent 2.0 des ultras en Amérique du Sud, n’est plus à démontrer. En tentant une intimidation via ces derniers, Icardi s’attira les foudres de ses propres supporters. Dès les matchs suivant la sortie du livre, les banderoles fleurissaient dans le stade milanais. Allant du: « Tu utilises un enfant pour te justifier et nous balancer de la merde au visage. Tu n’es pas un homme, tu n’es pas un capitaine, tu es une pauvre merde » au : « Tu inventes des conneries pour vendre plus, sale mercenaire ». Les propos étaient édifiants, à tel point qu’il se senti obligé de promettre de supprimer les paragraphes blessants, d’autant que les Ultras avaient publié un communiqué pour démentir l’anecdote rapportée par celui-ci. « Icardi pour nous, c’est terminé. Retire ce brassard, espèce de clown », avaient-ils écrit pour clore leur droit de réponse.

Mais l’affaire ne s’arrêtera pas là puisque les fans manifestèrent leur mécontentement jusqu’à son domicile, banderole à l’appui: « On est là. Quand tes amis argentins arrivent, tu nous préviens ou tu nous la fais en traître ? », pouvait-on y lire. Malgré les excuses et les explications d’Icardi dans un texte publié sur Instagram, Javier Zanetti, le vice-président de l’Inter, a semblé aller dans le sens des tifosi en annonçant des sanctions contre lui. « Pour nous, les tifosi sont ce qu’il y a de plus important et tout le monde doit les respecter », disait-il.

Mauro_Icardi_PSG

Dieu lui même s’est brouillé avec Mauro Icardi, l’assimilant à un traitre. En effet, Diego Maradona ne supportant pas que celui-ci trompe l’amitié qui le liait à son compatriote Maxi Lopez – en séduisant la femme de ce dernier – le mit au ban(c) de la nation. Quand on sait que Wanda Nara n’est autre que son agent, on imagine bien la bombe à retardement que le Paris Saint Germain vient de faire entrer dans son vestiaire. D’autant que le buteur argentin cultive l’art de la provoque en s’affichant au bras de sa dame avec les enfants de Maxi Lopez, poussant même le vice à se faire tatouer leur prénom sur le bras. Pour couronner le tout, Wanda Nara n’a pas cachée que le PSG était la moins bonne solution pour leur vie personnelle car elle devra rester en Italie pour suivre la scolarité de ses enfants. Ils seront séparés par 850 km, la distance entre Paris et Milan.

Jusqu’ici tout va bien, Mauro enfile les buts comme des perles et ses relations avec les Ultras sont au beau fixe, mais la bombe est amorcée, tic-tac tic-tac.

Crédits photos

  1. Mauro Icardi lors du match de préparation Inter Milan – Zénith par Вячеслав Евдокимов, le 21.07.2018, sous licence creative commons

  2. Mauro Icardi lors du match FCGB – PSG par Laurane Habasque pour Footpack, le 28.09.2019

Auteur : Remuald Gaudès

Je me tiens « Au Premier Poteau » pour écrire mon amour des stades, des joueurs, des supporters et tous ceux qui servent le foot populaire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
eyraud-mc court
L’OM, comme un bateau ivre

Après seulement 3  matches, et malgré la dernière victoire contre Saint-Etienne, l'OM et ses dirigeants sont plus que jamais sur...

OM_George_Weah
OM 2000/2001 : Le chemin de croix

Selon le philosophe et politicien Athénien Thucydide (460 - 397 av. JC) « L’histoire n’est qu’un éternel recommencement ». En se plongeant...

LOSC_vs_FCN
Que peut-on attendre du LOSC la saison prochaine ?

Après une excellente saison et un titre de vice champion de France, le LOSC retrouvera l’année prochaine la Ligue des...

Fermer