Ibrahimovic-Cavani, chaud devant !

31
juillet
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

L'arrivée d'Edinson Cavani au PSG est officiel depuis plus d'une semaine. L'occasion pour APP de s'intéresser à sa future association avec Ibrahimovic.

Le PSG version 2013-2014 se dessine petit à petit avec notamment trois grosses recrues : Lucas Digne, Marquinhos et Edinson Cavani. Quelques départs sont également d’actualité mais Zlatan Ibrahimovic ne semble pas en faire partie. Si on en croit les apparences, le géant suédois et la pépite uruguayenne seront donc amenés à jouer ensemble la saison prochaine à la pointe de l’attaque parisienne. Un pari risqué mais audacieux de la part des quataris qui pourrait bien faire du mal à de nombreuses défenses de Ligue 1. APP revient sur les caractéristiques de ces deux joueurs et analyse leur complémentarité.

Deux buteurs hors-pair

S’il y a bien un point commun entre ces deux attaquants d’exception, c’est leur capacité à marquer. Zlatan a inscrit 30 buts la saison dernière avec le PSG en championnat. De son coté, Cavani s’est arrêté à 29 avec le club Napolitain. Un seul but de différence avec le même nombre de matchs joués, soit 34 rencontres. L’uruguayen a cependant marqué 7 fois en 7 apparitions en Ligue Europa contre seulement 3 réalisations en 9 confrontations pour Ibrahimovic en Ligue des Champions. En bref, deux attaquants de classe internationale très efficaces quelque soit la situation dans laquelle ils se trouvent. A noter qu’ils marquent aussi en sélection : 17 buts en 54 matchs pour «El matador» et 41 buts en 90 matchs pour le suédois. Reste à savoir s’ils vont conserver ces statistiques en jouant dans la même équipe…

Une façon de jouer différente mais assez ressemblante

Lors de la dernière saison de Ligue 1, on a pu analyser de manière plus précise les caractéristiques d’Ibrahimovic. Un joueur très athlétique doté d’une puissance hors-norme qui se démarque des autres joueurs grâce à son charisme et son leadership incontestable. Zlatan surprend par son incroyable souplesse et ses reprises acrobatiques dont lui seul a le secret. Du haut de son mètre quatre-vingt quinze, il est très à l’aise de la tête mais aussi très adroit balle au pied. Si on voulait parler de «points négatifs», on pourrait lui reprocher d’être légèrement individualiste et avoir tendance à un peu trop marcher sur le terrain. Mais que dire à un joueur impliqué dans plus de 50 % des buts de son équipe ?

En ce qui concerne les différences entre les deux joueurs, Cavani a sûrement un état d’esprit un peu plus collectif et a certainement plus de détermination en ce qui concerne le pressing sur les défenseurs adverses. Il est aussi plus rapide mais probablement beaucoup moins puissant que le grand Zlatan. Pour ce qui est des points communs, l’uruguayen est également très athlétique. Il possède aussi un excellent jeu de tête et une frappe de balle très puissante et idéale pour les tirs lointains. Tout comme Ibrahimovic, il s’agit d’un joueur déterminé qui sait ce qu’il veut et qui affiche ses ambitions.

Ici c’est Zlatan

Certes Edinson Cavani est bourré de talent, mais la star à Paris c'est bien Zlatan IbrahimovicEdinson Cavani devra quand même faire attention en arrivant sur la capitale car ici c’est le territoire de Zlatan ! Et oui, on commence à le connaître l’égo surdimensionné de l’ancien milanais et on sait qu’il n’appréciera pas qu’un  “inconnu” vienne marcher sur ses plates bandes. Cependant, l’uruguayen n’est pas du genre à en faire des tonnes. Il est beaucoup moins égocentrique que son nouveau coéquipier. Son comportement est jugé exemplaire par la presse italienne ce qui devrait arranger les affaires de Laurent Blanc. Que l’attaquant suédois soit tranquille, il devrait rester la figure emblématique du PSG la saison prochaine. Cavani n’est pas un «showman», il se contente de jouer et bien jouer.

Un «tampon» nommé Lavezzi

Une chose est sûre, il y a deux hommes au PSG qui connaissent Cavani mieux que personne. Il s’agit de Javier Pastore et d’Ezequiel Lavezzi, tous d’eux ex-coéquipiers de la star uruguayenne. Le premier a joué avec lui à Palerme le temps d’une saison (2009/2010). Le second a dynamisé l’attaque du club Napolitain en compagnie de Cavani de 2010 à 2012. En effet, le duo Lavezzi/Cavani a fait du mal à de nombreux défenseurs du Calcio. Un total de 39 buts toutes compétitions confondues pour ce duo explosif lors de la saison 2011/2012. Imaginez un Zlatan Ibrahimovic entre ces deux hommes et laissez parler votre imagination… On sait d’ores et déjà que Lavezzi sait jouer avec les deux attaquants. A Laurent Blanc de déterminer comment gérer ce trio magique.

Coéquipiers ou rivaux ?


L'arrivée d'Edinson Cavani au PSG est officiel depuis plus d'une semaine. L'occasion pour APP de s'intéresser à sa future association avec Ibrahimovic.On suppose fortement qu’Ibra et Cavani seront tous les deux les deux alignés dés le début du championnat. Mais que faire si le duo ne fonctionne pas ? La cohabitation des deux hommes n’est pas chose gagnée. Laurent Blanc osera-t-il en mettre un sur le banc ? Et oui, là est toute la difficulté des tâches qu’attendent le nouvel  entraîneur du PSG lors de cette prochaine saison. Cavani pourrait faire de l’ombre à Ibrahimovic ou inversement. Des choix tactiques décisifs qui pourraient bien mettre en péril l’ensemble du collectif parisien. Une rivalité entre les deux joueurs risquerait de tirer l’équipe vers le bas. A noter qu’il s’agirait d’un véritable gâchis financier quand on connaît les montants des transferts et les indemnités salariales des deux hommes. Rassurons les supporters parisiens, Delio Rossi (ex-entraîneur de Palerme) décrit Cavani comme un joueur ayant une très bonne capacité d’adaptation en ce qui concerne le jeu et les tactiques choisis par ses entraineurs.

Auteur : Christophe Lami

Passionné par le football et son environnement, persuadé que le sport peut faire avancer les choses.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
A l'heure où Falcao, Toulalan ou Moutinho débarque à Monaco, Marcel Tisserand signe lui son premier contrat pro sur le rocher et répond aux questions d'APP.
Marcel Tisserand : “Monaco fait aussi confiance aux jeunes”

Méconnu en France, Marcel Tisserand est tout simplement le plus grand espoir du football congolais. Capitaine de la sélection espoir...

yacine-bammou
Le fabuleux destin de Yacine Bammou

C'est une histoire rarissime qui vient d'arriver à une jeune Parisien de 21 ans jouant encore l'an dernier à Evry...

IMG_1061[1]
Laurent Blanc : “Un match globalement satisfaisant”

Sans sa touillette légendaire mais avec un survêtement parisien, c'est ainsi que le Laurent Blanc "new-look"  est arrivé en conférence...

Fermer