Hold-UP à l’italienne

21
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

italie-japon

On pourrait croire que les italiens avaient besoin de ça, tant les transalpins paraissaient supérieurs, sur le papier, aux nippons, qu’ils affrontaient hier dans le  cadre du deuxième match de poule de la Coupe des Confédérations.

Pourtant, archi-dominés par une équipe japonaise retrouvée et méconnaissable par rapport à sa rencontre face au Brésil, les italiens ont du compter sur la chance (le Japon a tiré deux fois sur la barre et une fois sur le poteau…) mais aussi, et surtout, sur l’aide incompréhensible de l’arbitre de la rencontre. L’argentin Diego Abal ne voulait visiblement pas voir les japonais au second tour de cette compétition, et a réussi, à lui tout seul, à renverser un match bien mal embarqué pour la Nazionale, en seulement 3 minutes.

Bien qu’au retour des vestiaires les italiens semblaient reprendre le jeu à leur compte, ce sont bien deux erreurs de ” l’homme en noir ” qui vont les aider à recoller au score, puis à prendre l’avantage dans la foulée. Sur l’égalisation, d’abord, si le défenseur japonais commet une grossière erreur, en voulant protéger maladroitement sa balle, la récupération in-extremis de cette dernière par l’ailier italien s’est bel et bien déroulé à l’extérieur du terrain, de surcroît, Emanuele Giaccherini emmène le ballon du bras, de l’épaule, de la main, une belle conduite de balle pour laquelle même un basketteur eut été sanctionné… tout bonnement incompréhensible.

Sur le centre, Atsuto Uchida poussait le ballon dans ses propres cages, quand une erreur d’arbitrage se mêle à une grosse malchance… Mais ce n’était que le début des déboires nippons. 2 minutes plus tard, Makoto Hasebe, le capitaine japonais, se jetait pour contrer une frappe de De Rossi, malchanceux le défenseur japonais contre bien la balle avec sa jambe avant que celle-ci ne passe sous lui pour aller heurter… son bras. Une main totalement involontaire, infaisable, impensable… et pourtant, Diego Abal n’hésite pas, penalty pour l’Italie et… comble de la stupidité, carton jaune pour le capitaine japonais. L’argentin ne s’est, semble-t-il jamais remis d’avoir accordé un penalty généreux aux hommes de Zaccheroni en première mi-temps, de là à faire n’importe quoi !

Le match Italie – Japon a été magnifique, le score en témoigne, le scénario, le jeu, le suspense, tout y était. Mais dans une compétition où, oh révolution, la vidéo est sensée faire sa grande entrée dans le monde du football professionnel ( un système de capteurs est pour la première fois utilisé pour déterminer si le ballon franchit bien la ligne, en cas de litige ), la médiocrité de l’analyse humaine face à la vitesse du football moderne vient nous rappeler que de tels matchs devraient connaître meilleurs sort. Honda et Kagawa, tous deux énorme lors de cette rencontre pourront longtemps regretter de ne pas être tombés sur un Oward Webb ou un autre arbitre de classe internationale, car hier soir, devant la domination japonaise, seule l’aide du corps arbitral pouvait donner la victoire à la Nazionale, et malheureusement, c’est ce qui est arrivé.

 

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
Buteur face au Japon, Neymar à récidivé face au Mexique en délivrant une prestation fantastique.
Neymar vous salue bien !

Si le Brésil n'a pas été transcendant lors de sa victoire face au Mexique, ce mercredi soir, lors de sa...

Déjà championne du monde et double championne d'Europe chez les A, l'Espagne est désormais double tenante du titre européen dans la catégorie U21 et U19.
Qui peut stopper l’Espagne ?

La Furia Roja a encore frappé... Déjà championne du monde, double championne d'Europe chez les A, l'Espagne est désormais double...

tahiti-coupe-des-confederations
Tahiti entre dans l’Histoire

Malgré un niveau de jeu cataclysmique et une défense fantôme, Tahiti a réussi un exploit, hier soir, lors de son...

Fermer