Historical Kit Icons

12
mai
2017

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Chelsea kit 2012

Elliott Sharp a récemment réaliser un travail sur les maillots qui ont marqué l’histoire du football. Riche en couleurs et nostalgie, cette série intitulée Historical Kit Icons nous replonge dans nos plus beaux souvenirs liés à la Ligue des Champions. On peut alors y comprendre toute l’importance aussi bien marketing que romantique que le maillot doit inspiré auprès des supporters.

Sans cesse entrain de travailler sur de nouvelles innovations, la priorité pour les équipementiers reste cependant de respecter l’aspect traditionnel du maillot afin de ne pas dénaturer l’esprit du club que celui-ci représente. En effet en tant que porte étendard du club le maillot se soit d’être traditionnel. Au risque sinon de se retrouver sélectionner à la Cacamiseta des Cahiers du football. Les équipementiers jouent les équilibristes sur la corde raide qu’est la science du marketing. Se démarquer des autres clubs mais également de ses propres maillots passés n’est pas chose aisé. En faisant preuve d’ingéniosité ils marquent l’histoire du football de façon à ce qu’aujourd’hui les maillots collectors deviennent des reliques. Ils sont alors prisés par certains supporters parfois mélancoliques des victoires du passé.

 

Ajax Amsterdam kit 1995Barcelone kit 2009

Patronymes des clubs, les couleurs sont un élément essentiel du maillot. Elles se doivent de traverser les époques et permettent l’identification des supporters ou des joueurs à leur club. Tantôt Reds tantôt Blues, elles déterminent à quel camp les joueurs ont prêté allégeance. Même si aujourd’hui elles ont pris une place importante dans le marketing pour les équipementier. Preuve en est avec le changement de couleur qui avait été opéré par le club Gallois de Cardiff City dont les dirigeants, sous la forte pression populaire, ont dû se résoudre à revenir aux couleurs traditionnelles. Les supporters n’apprécient guère qu’on touche aux valeurs du club dont les couleurs de celui-ci en font partie.

 

Inter Milan 2010

Avec une représentation minimaliste, Elliott Sharp va à l’essentiel dans la perception qu’il a du maillot. Il est même parfois difficile de reconnaître les clubs aux-quels ceux-ci appartiennent. Les écussons des clubs sont en effet réduit au stricte minimum de leur représentation. La démarche est simple, à travers cette illustration très simpliste des logos seul le supporter du club doit pouvoir se reconnaître dans ce qui symbolisent le patrimoine de son club. Les logos évoluent et, comme le design maillots, se doivent d’être respectueux des traditions du club. Ainsi même s’ils changent de formes ceux-ci ont la responsabilité de toujours véhiculés les emblèmes du club. Les pressions populaires peuvent dès lors se faire vives dès qu’il est question de toucher aux armoiries du club comme a pu le constater la Juventus.

Merci à Elliott Sharp pour m’avoir permis de diffuser ses œuvres.

 

Real Madrid 2002 Milan AC 1994

Olympique Marseille 1993

Auteur : Leo Dellier

La passion a débuté au stade Léon Bollée, elle demeure intacte aujourd'hui.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
lyon-besiktas
Lyon-Besiktas : quand la violence refait surface à l’intérieur des stades

Le 13 avril 2017, l’Olympique Lyonnais affrontait le Besiktas Istanbul en quart de finale de la Ligue Europa. Cette rencontre,...

Garcia
L’affreux style Garcia

Le festival au Vélodrome face à Saint-Etienne n’était donc qu’une parenthèse enchantée dans une période bien morose pour l’Olympique de...

envahissement-terrain-lyon
Gestion des supporters, chronique d’un fiasco français

Disclaimer : Ce n’est pas parce que l’on pointe du doigt les fiascos des autorités françaises sur la question de la...

Fermer