Hillsborough, enfin une réponse

15
septembre
2012

Auteur :

Catégorie : Dossiers

Image du drame d'Hillsborough en 1989

Choisi pour abriter la ½ finale de FA Cup entre Liverpool et Nottingham Forest, le stade de Hillsborough (ou joue le club de Sheffield Wednesday) va malheureusement être le théâtre de l’une des plus grandes tragédies de l’histoire du football dont le bilan final sera de 96 morts et 766 blessés. Depuis mercredi, la vérité a (enfin) été rendue après 23 ans de silence …

Rappel des faits d’Hillsborough

15 avril 1989, ½ finale de la FA Cup, Liverpool vs Nottingham. A cette époque cette rencontre est un match au sommet, en effet les Reds viennent de remporter le championnat 1988 alors que les joueurs de Nottingham Forest l’ont eux clôturés à la 3ème place, mais cette fois c’est pour une place en finale de la Coupe d’Angleterre qu’ils se rencontrent.

Retardées par des embouteillages, plusieurs centaines de supporters de Liverpool sont toujours en dehors du stade à quelques minutes du coup d’envoi et peine à passer l’unique tourniquet qui donne accès aux tribunes du stade. Pour permettre à la foule d’accéder plus rapidement à l’enceinte, la police ordonne alors l’ouverture d’une nouvelle entrée qui sera, elle, sans tourniquet. Les conséquences de ce geste seront désastreuses ! Des dizaines de supporters affluent vers cette nouvelle entrée et n’étant pas redirigés vers d’autres parties de la tribune se précipitent sur un étroit tunnel donnant accès à une partie des gradins malheureusement déjà bondés ce qui occasionne un immense mouvement de foule. Les spectateurs sont alors littéralement coincés contre les grillages qui bordent le terrain et même si certains arrivent à escalader ces grilles pendant que d’autres parviennent à se hisser au 2ème étage de cette tribune, des dizaines de personnes se retrouvent, elles, écrasées. Le début du cauchemar.

Pourtant le coup d’envoi du match a été donné et sur le terrain personne ne se doute de rien jusqu’à la 6ème minute de jeu, moment choisi par l’arbitre pour suspendre le match. En effet, la pelouse est envahie par les fans des Reds qui tentent de se sortir de l’enfer des tribunes du Hillsborough. On peut y voir des gens simplement blessés ou essayant de retrouver leur souffle mais aussi les corps des victimes de cette gigantesque bousculade. Au total 96 personnes sont tuées et 766 blessées. 4 ans après le drame du Heysel et 3 ans avant ce qui se passera à Furiani, il s’agit d’une des plus grandes catastrophes de l’histoire du football mondial.

Quelques jours après, les autorités anglaises concluent à un simple mouvement de foule provoqué par des supporters ivres ayant également agressé les forces de l’ordre et les secouristes. Un premier rapport tout simplement scandaleux !

La vérité au bout de 23 ans …

23 ans plus tard et après 156 000 signatures d’une pétition demandant un rapport complet sur ce qu’il s’était passé ce triste jour d’avril 1989, un dossier de 450000 pages à été rendu publique. L’occasion pour les familles des victimes de savoir enfin qui sont les vrais responsables.

Et dans ce rapport, le responsable désigné est clairement la police. Parmi les erreurs commises et qui sont dévoilées dans ce dossier, l’une des plus graves est que 41 des 96 personnes décédés ce jour là étaient encore en vie à 15h15 (heure à laquelle les forces de l’ordre avaient déterminé qu’il n’y avait plus rien à faire pour les victimes) et auraient donc pu être sauvées. Autre point soulevé, le fait que les autorités n’ont laissé passer qu’une seule ambulance sur les 44 dépêchées sur les lieux au moment de l’accident. On y découvre aussi qu’une bousculade avait déjà eu lieu dans ce même stade un an auparavant et enfin, la faute qui est à l’origine de tout cela, avoir ouvert un nouvel accès aux tribunes alors que la police anglaise était déjà totalement dépassée aux abords du stade. Bref, un rapport accablant et toute une série de fautes qui ont fait d’une énorme bousculade un drame monstrueux.

Pour continuer dans l’horreur on y apprend également que les policiers ont essayé de faire porter l’entière responsabilité de la catastrophe aux supporters de Liverpool en en modifiant des procès verbaux et en donnant de fausses informations à la presse afin de se dédouaner de la responsabilité de cette catastrophe.

En rendant ce rapport public le premier ministre David Cameron a tenu également à présenter ses excuses à la nation et à regretté que cette injustice soit restée en l’état pendant si longtemps.

Maintenant que l’Angleterre connait en détail ce qu’il s’est passé ce 15 avril 1989 à Hillsborough, l’association « 96 » qui regroupe les familles des victimes réfléchirait à une possible réouverture du dossier devant la justice.

Auteur : Thomas

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Dossiers