Ghislain Gimbert, de l’ombre à la lumière

08
décembre
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 2

L’avant-centre Troyen est actuellement le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 cette saison. Une bonne pioche pour l’ESTAC.

L’avant-centre Troyen est actuellement le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 cette saison. Une bonne pioche pour l’ESTAC.

Ghislain Gimbert est l’archétype de l’attaquant de Ligue 2, un championnat qu’il connait bien et qu’il a côtoyé avec plusieurs clubs tels que Vannes ou Laval. Un joueur qui inscrit en moyenne six buts par saison. Pourtant, les dirigeants Lavallois avaient décidé de laisser Gimbert poursuivre seul son petit bonhomme de chemin. Libre, le joueur de 28 ans a alors reçu une offre de Jean Marc Furlan, l’entraîneur de Troyes et à sauté sur l’occasion : “Dix jours après la fin du championnat, tout était bouclé”. Une belle opportunité pour l’attaquant, réputé pour son mauvais caractère sur le terrain. Un joueur qui provoque et qui ne plait pas à tout le monde. L’ancien Grenoblois était trop irrégulier et inconstant ces dernières années, à l’image de sa deuxième saison à Vannes, en 2009. Il réalisait un excellent début de compétition, mais il devenait de plus en plus discret au fil des matchs. Un joueur sous courant alternatif donc. Qu’importe, le numéro 26 Troyen démarre sa saison en fanfare en inscrivant 9 buts lors des 16 premières journées de Ligue 2, le meilleur ratio de sa carrière.

Franchir un palier à Troyes

Gimbert jouait chaque saison le maintien, peu importe le club dont il était le transfuge. Une pression ronflante gonflait autour de chaque équipe qu’il côtoyait, avec l’anxiété d’une descente vers l’échelon inférieur. Aujourd’hui, dans l’Aube, le joueur ne s’occupe plus de ces soucis. «Je suis venu à Troyes pour franchir un palier». En pleine confiance, l’attaquant impressionne. Aux côtés d’anciens pensionnaires de Ligue 1 tels que Benjamin Nivet ou Guillaume Lacour, tout semble plus facile. L’entente entre les joueurs s’en ressent et tout le monde tente d’exploiter, au mieux, le talent de chacun.  Même s’il est encore trop tôt pour le dire, Ghislain Gimbert semble avoir trouvé chaussure à son pied à Troyes. Lui qui rêverait de finir meilleur buteur de Ligue 2 cette saison aura fort à faire puisqu’un client de taille s’offre à lui. Diafra Sakho, l’attaquant messin, tentera par tous les moyens, de conserver sa première place au classement des buteurs.

Auteur : Pierre Birck

Etudiant en journalisme à Metz.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 2

Comments are closed.

Plus dans Ligue 2
Le milieu de terrain messin réussit avec brio sa deuxième saison chez les Grenats, devenant l’une des pièces maîtresse du système de jeu d'Albert Cartier.
Ahmed Kashi, le travailleur de l’ombre

Le milieu de terrain messin réussit avec brio sa deuxième saison chez les Grenats, devenant l’une des pièces maîtresse du système de...

metz-bat-auxerre
Metz continue d’impressionner

En match décalé de la 16e journée, le FC Metz s’est offert une septième victoire d’affilée, synonyme de record pour...

Au tiers de la saison, APP vous propose un bilan de la Ligue 2 avec un petit arrière goût de foot à l'ancienne.
Une Ligue 2 café serré

La 12ème journée s'achève ce soir mais on y voit toujours pas plus clair dans cet ruée vers l’or où...

Fermer