Geoffrey Kondogbia : l’Andalou

08
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Geoffrey Kondogbia
Quand on dit joueurs français en Liga, la plupart des gens répondent : Karim Benzema, Raphaël Varane, Eric Abidal, Adil Rami voire Antoine Griezmann. Mais beaucoup de gens ne savent pas qu’il existe un petit (par l’âge) français en Andalousie, plus exactement à Séville, il se nomme Geoffrey Kondogbia.

“De la région parisienne au nord de la France”

Né le 15 février 1993, Geoffrey débute le foot à l’âge de 6 ans au FC Nandy, club de Seine et Marne. Il y reste pendant 5 ans, à l’été 2004 il débarque dans un autre club de la région parisienne : l’US Sénart Moissy, c’est dans ce club que la vie du jeune français va basculer. Rapidement on remarque du talent chez ce jeune milieu récupérateur, bon techniquement, puissant et surtout imposant physiquement. De nombreux clubs commencent à s’intéresser à lui, parmi eux le Racing Club de Lens, c’est alors que le RCL lui propose de rejoindre son centre de formation, Geoffrey n’hésite pas vraiment et après une seule année à l’US Sénart, il quitte sa ville pour rejoindre le nord de la Fance.

“L’apprentissage de la Ligue 1”

Après 5 années où le jeune Kondogbia passe marche après marche les équipes de jeune des sangs et or, le club décide alors de le faire passer pro en avril 2010. Il participe alors à toute la préparation d’avant-saison après 3 mois sans jouer avec les pros, Geoffrey effectue ses débuts dans l’équipe première, en rentrant contre l’Olympique Lyonnait à la 84ème minute que les Lensois perdront 3-1. Par la suite il passe plus de temps à faire l’aller-retour réserve-équipe pro, en effet la saison du RCL n’est vraiment pas bonne, des problèmes internes, des mauvais résultats font qu’il ne fait plus partie des plans de Làzlo Bölöni. Il ne disputera alors que le dernier match face à Nancy au poste d’attaquant, un poste auquel il n’a jamais joué. Malgré cette titularisation, la formation nordiste descend de nouveau en Ligue 2. De nombreux joueurs quittent alors le club, dont son ami Raphaël Varane, mais Geoffrey fait le choix de rester pour aider son club en Ligue 2.

“L’explosion en L2”

Dès le début de la saison 2011-2012, Kondogbia est un titulaire indiscutable de la formation Artoise, l’arrivée de Jean-Louis Garcia le propulse immédiatement au rang des joueurs phares de l’équipe. Avec ses amis de la formation Lensoise (Alexandre Coeff, Thorgan Hazard), il émerge dans une saison plus que moyenne du RC Lens, grâce notamment à ses qualités techniques à la récupération et à son abattage au milieu du terrain. Il est titularisé 34 fois lors de cette saison ou il inscrit son seul but sous le maillot Lensois contre Tours. Dès lors, il est convoité par de nombreux clubs étrangers et français, si bien que Geoffrey décide de ne pas rester en Ligue 2 alors qu’il n’a que 18 ans. De grosses difficultés financières font que le RCL ne peut pas le retenir. Il accepte alors une offre du FC Séville où il signe 5 ans. Kondogbia quitte le championnat français comme l’avait fait son ami Varane un avant lui.

“La découverte d’un autre championnat”

Le 24 juillet 2012, Geoffrey Kondogbia signe dans le club Andalou pour 4 M d’euros et parafes donc un contrat de 5 ans en faveur de la formation d’Alvaro Negredo ou de Jésus Navas entre autres. Dès son arrivée le français fait forte impression, il débute titulaire d’entrée en championnat alors qu’il est à un poste déjà bien fourni par les joueurs talentueux et beaucoup plus expérimentés. Mais Kondogbia un peu à l’image Varane aime cette concurrence. Il enchaîne alors les matchs, titulaire à 15 reprises et 8 fois remplaçants, il est vu à 23 reprises en Liga. Il dispute également 6 matchs de Copa del Rey. Après un début de saison prometteur (marqué par un but contre Granada), il se fait remarquer lors de la demi-finale retour contre l’Atletico Madrid en coupe du Roi en étant expulsé suite à un mauvais geste. Il écope de 4 matchs de suspension valable qu’en Liga. Pour l’instant c’est son seul couac sous le maillot Sévillan. Car le Français fait clairement forte impression en Andalousie et dans l’Espagne entière.

“L’équipe de France, c’est pour bientôt?”

Geoffrey qui a fait toutes les équipes de jeunes française et qui est pour l’heure chez les U20 aux côtés de Paul Pogba (avant sa sélection chez les A) a l’équipe de France en tête, il sait qu’il n’est pas loin et a envie d’y goûter. Comme il le disait il y a quelques jours sur Foot Mercato : « Les Bleus ? Ils ne me semblent pas trop loin, mais il reste du travail. Il y a du monde », a-t-il conclu. Le garçon a les têtes sur les épaules, à l’image de son ami Raphaël Varane. Pour l’instant il attend son tour. Mais les suspensions de Blaise Matuidi, Yohan Cabaye et Paul Pogba contre la Géorgie et la Biélorussie en septembre vont peut-être jouer en sa faveur? L’avenir nous le dira.

– – – – – – – – – – – – – – – –

Image Eurosport

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Tottenham ne gagne pas sans Bale
Premier League : Bale manque à Tottenham !

En attendant le derby de Manchester entre United et City qui aura lieu ce lundi soir à Old Trafford, le...

Ribéry mégaphone Bayern Munich
Bundesliga : Sacré Bayern !

Enfin ! Quelle attente ! Deux années de disette du titre suprême de Bundesliga auront été nécessaires pour revoir le Bayern de nouveau...

Olivier Giroud et Arsenal jouent en ce mercredi 26 décembre
Premier League : Arsenal met la pression

Lentement mais surement, Arsenal reprend des points sur ses adversaires et se place pour la C1. En bas, Aston Villa...

Fermer