Génération 87, une génération dorée mais trop gâtée …

27
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Équipe de France

FOOTBALL : France vs Islande - Amical - 27/05/2012

Champion d’Europe en 2004 des moins de 17ans, la génération 87 fait beaucoup parler suite à l’élimination des bleus en quart de finale. Benzema, Nasri, Ben Arfa et Menez, ils sont tous les quatre promis à un bel avenir, mais leur éclosion met du temps chez les bleus.

Tous issues d’un centre de formation, celui de l’Olympique Lyonnais pour Benzema et Ben Arfa, celui de l’Olympique de Marseille pour Nasri et celui de Sochaux pour Menez. Dès leur premier pas, ils ont impressionné, certains par leur coup d’éclat et d’autres par leur coup de gueule.

Benzema est le plus discret de ces quatre-là, il est le seul qui a prouvé son talent en devenant titulaire indiscutable au sein de l’attaque madrilène, mais malheureusement chez les bleus il peine, et sa place se situe t’elle à la pointe de l’attaque ? Combien auraient aimé le voir en « Neuf et demi » derrière O.Giroud ?

Passons aux trois autres, en commençant par celui qui a fait le plus parlé durant cette Euro. Récent champion d’Angleterre avec Manchester City, Samir Nasri avait la totale confiance de Laurent Blanc, qui lui a confié les commandes de l’équipe de France, mais le meneur de jeu au potentiel certain a failli durant la compétition. Le meneur de jeu de l’équipe de France n’a pas supporté la pression des médias, un index et des mots injurieux pour faire taire les critiques, Nasri devait confirmer.. Chose qu’il n’a évidemment pas faite se permettant même d’être totalement transparent contre la Suède. Son égo surement plus gros qu’un ballon de foot, Nasri s’est offert le luxe d’insulter un journaliste faisant son travail. Des sanctions vont-elles tomber ? Samir, tu n’es plus le minot de l’OM, tu dois être le meneur de jeu des bleus.

Aussi connu pour ces folles chevauchées que pour ces comportements extra sportifs Hatem Ben Arfa surnommé le « Sale Gosse » n’as pas loupé l’occasion de faire parlé de lui, on le connaissait boudeur (lorsqu’il refuse de rentrer en cours de match avec l’OM ) ou tête en l’air lorsqu’il se trompe de maillot.. Ben Arfa n’a pas fait l’unanimité lors de son passage à l’OM qui voulait se débarrasser de lui. Tantôt flamboyant, tantôt inexistant, il avait le rôle de joker de luxe en équipe de France, mais il a loupé sa chance lors du match contre la Suède, et pendant le debrief il a répondu au coach de manière impardonnable en écrivant quelques textos. Sûrement pas à des fans qui ne devaient pas être très nombreux à avoir apprécié sa performance. Encore un joueur, dont l’extra sportif, prend le dessus sur le sportif, mais quel dommage pour ce jeune joueur bourré de talent.

Enfin, parlons du cas Menez, un joueur qui joue pour lui, et vraiment pour lui. Il a essayé d’apaiser les tensions face à l’Estonie en ne célébrant pas son but, ce qui est en soi fort logique. Titulaire lors du deuxième match, il ne s’est pas seulement illustré par son but qui a délivré l’équipe de France, mais surtout par son comportement nonchalant, le parisien ne défend pas.. Ce qui n’est finalement pas un mal, car il méritait d’être expulsé après une deuxième intervention musclée. Face à l’Espagne, entrant en jeu en cours de match, il ne réussit rien et se plaint et insulte l’arbitre récoltant un modeste carton jaune.

La maîtrise de soi n’est pas la principale qualité de ces jeunes joueurs pourtant dotés d’un talent certain. Promis dès leur premier pas à la gloire, ne sont-ils pas en train de perdre la tête face à l’attente du public et en attente du déclic tardif, si on peut dire que Benzema s’imposera qu’en sera-t-il pour les trois autres, pourquoi ne suivent-ils pas l’exemple d’intelligence de Matuidu ou encore Remy, issue eux aussi de la génération 87, mais pas celle championne d’Europe.

Auteur : Andy Rineau

La balle au pied, je ne l'ai jamais quittée depuis que je suis né.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Plus dans Équipe de France
France-Laurent-Blanc
EDF / Laurent Blanc : stop ou encore ?

En fin de contrat, le sélectionneur de l’équipe de France rencontre ce jeudi le patron de la FFF, Noël Le...

france-espagne
L’espagne gère son match sans forcer

L'Espagne élimine les Bleus au terme d'un match maitrisé et sans réelle intensité, mais surtout sans occasions véritables des joueurs...

L’histoire est en route

L'Équipe de France rencontrait l'Espagne dans un quart de finale alléchant. Les Espagnols étaient les grands favoris, mais la France...

Fermer