Furiani, histoire d’un monument

23
septembre
2016

Auteur :

Catégorie : APP a lu / Culture foot

sc-bastia-furiani

Dans le livre, La Grande Histoire du stade Armand-Cesari de Furiani, l’auteur Thibault Casanova nous explique comment un simple stade est devenu l’un des monuments les plus important de toute la Corse.

D’abord un besoin

A la création du Sporting Club de Bastia en 1905, les Turchinis n’avaient pas de stade pour leur match à domicile. Ces parties endiablés et pas toujours très fines techniquement se déroulaient sur la place Saint-Nicolas du centre ville bastiais.

Bien évidement de nombreux problèmes persistaient. En premier lieu les commerçants. Mécontents du vacarmes et des vitres cassées ils décidèrent de s’unir pour obliger le SCB à plier bagage. L’autre gros problème de la place Saint-Nicolas est tout autant comique qu’handicapant. En plein milieu du terrain de jeu se dressait un candélabre au gaz que les joueurs devaient apprivoiser pour ne pas être trop déranger. Le SCB finira donc par déménager pour jouer ses matchs à la place Saint-Marc qui avait pourtant une partie du terrain délimité par les remparts du fort de Bastia.

.

la-grande-histoire-du-stade-armand-cesari-de-furiani-au-premier-poteau

.

En 1930, les dirigeant décident finalement de construire enfin leur propre stade. C’est le début de l’odyssée de Furiani.

Plongée dans un mythe

Entre document historique, photo ou encore description aussi précise que parfaite Thibault Casanova nous plonge dans toute l’histoire d’un écrin qui porte depuis 1932 le nom d’Armand Cesari, ancien milieu du club Corse au début de son histoire.

Tout au long de l’oeuvre écrite par ce fan absolu du SCB, l’histoire du plus grand club de l’île se déroule. D’abord les intempéries de 1935 qui détruisirent quasiment la totalité de l’enceinte, à la tragédie de 1992 en passant par l’époustouflant parcours en coupe de l’UEFA de la bande à Claude Papi datant de 1978. Rien n’est laissé au hasard.

Plus qu’un livre de sport, La Grande Histoire du stade Armand-Cesari de Furiani, devrait trôner au milieu des œuvres d’histoire narrant la glorieuse histoire de l’île à travers le temps.

.

sc-bastia

.

Derrière ces allures de stade champêtre voir même vétuste ou dépassé, Furiani est devenu le symbole de la représentation et de l’identité Corse. Une poudrière à la mauvaise réputation qui a eu droit à autant de belles histoires que de mauvais moment.

Pour le grand public Furiani rime avec drame, insulte et débordements. Pourtant il suffit de lire Thibault Casanova pour comprendre que derrière ces tribunes installées au milieu de rien se cache bien plus qu’un ballon qui roule pendant 90 minutes une fois toutes les deux semaines.

Pour vous procurer l’excellent livre “La grande histoire du stade Armand-Cesari de Furiani”, c’est par ici

Vous pouvez également le retrouver par ici sur Ebay

Auteur : Thomas Bartoli

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu