France – Suède : les Bleus se contenteront de bien terminer le travail

19
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Équipe de France / Euro 2016

nasri_france

Aujourd’hui, beaucoup d’observateurs se demandent s’il est préférable d’éviter le grand favori, l’Espagne, en quart de finale, où les Italiens, qui ont justement tenu tête à l’ogre Espagnol. D’autres se projettent même au-delà pour voir quelle place serait judicieuse pour éviter les Allemands en demi-finale.

Mais c’est un mal bien Français, nous avons la mémoire courte. N’oublions pas le 11 octobre dernier, où l’Équipe de France validait son ticket pour l’Euro 2012 dans la souffrance, grâce à un pénalty de Samir Nasri dans les toutes dernières minutes. N’oublions pas qu’il y a encore quelques jours, les spécialistes s’interrogeaient encore sur la capacité des Bleus à atteindre l’objectif fixé : les quarts de finale.

Certes, les Bleus sont bien présents dans cette compétition et y font pour l’instant bonne figure, ce qui leur permet d’être en ballottage favorable . Mais nous avons seulement gagné un match et il ne faut pas négliger que la qualification n’est pas encore acquise. Comme les Russes vendredi soir, les Français ne sont pas à l’abri d’une terrible désillusion. Sortons déjà de ce groupe sans faire de calcul, il faudra bien affronter l’Espagne, l’Allemagne, où l’Italie à un moment ou à un autre si nous entendons aller loin dans cet Euro.

Dan un match où les Suédois auront à cœur de sortir la tête haute et qui sera pour certains (Melberg, Svensson) le dernier dans une grande compétition, l’équipe de France devra être à nouveau performante pour valider son ticket pour les quarts de finale. La position des bleus, au coup d’envoi, est confortable. Pas besoin de se perdre dans des calculs compliqués : ils doivent simplement retenir qu’il leur suffit de ne pas perdre par plus d’un but d’écart pour se qualifier, et qu’une victoire leur donnera toutes les chances de sortir la tête la première de ce Groupe D.

Rappelons également que si les Français ne doivent pas calculer, une bonne entame de match pourrait permettre à Laurent Blanc de gérer la fatigue accumulée depuis le début de la compétition, et de se mettre à l’abri des suspensions éventuelles (Mexès, Debuchy et Ménez sont sous le coup d’une suspension en cas d’avertissement ce soir) en vue des quarts de finale. Sûr que ce dernier point aura son importance si l’Équipe de France poursuit son parcours.

Mais avant tout, ce match est l’occasion de confirmer les belles choses proposées depuis le début de la compétition et d’entrer dans une autre dimension quant à leur capacité à apprivoiser les grands rendez-vous. Les Bleus ont fait une bonne entame d’Euro 2012 contre l’Angleterre et sont montés en puissance contre l’Ukraine. Au cours de ces deux rencontres, tout le monde a relevé un progrès considérable et une personnalité nouvelle. Une performance ce soir permettrait d’emmagasiner encore un peu plus de confiance et de poursuivre la maturation technique, physique entamée depuis 2 ans.

Alors à l’image des déclarations de Laurent Blanc et d’Hugo Lloris, capitaine de l’Équipe de France, les pronostics ne sont pas à l’ordre du jour. Leurs limites, les bleus ne sont pas pressés de les connaître, surtout pas ce soir en tout cas. L’objectif de l’Équipe de France est simplement d’éviter le piège en assurant la qualification pour le deuxième tour d’une grande compétition internationale pour la première fois depuis le Mondial 2006, si possible avec la manière.

Et dès le coup de sifflet final de Suède – France, il sera le temps d’étudier l’avenir de l’Équipe de France au sein de l’Euro 2012 en regardant, souhaitons le, le tableau des quarts de finale.

Crédit photo : Presse Sports

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Plus dans Équipe de France, Euro 2016
Italie – Irlande : la Squadra Azzurra au pied du mur

Avec l'Italie, c'est toujours pareil : la Squadra Azzurra rencontre des difficultés lors des phases de poules ce qui ne l'empêche...

Karagounis
La Grèce envoie les Russes à la maison !

 Grâce à un but de Karagounis (45+2e), les Grecs se sont qualifiés pour les quarts de finale contre la Russie...

supporters-pologne
Pologne : finale avant l’heure contre les Tchèques

Depuis son heure de gloire au mondial « Espagnol » en 1982 et une brillante troisième place, le football Polonais a petit...

Fermer