Quand les footballeurs prennent Booba au sérieux…

22
janvier
2017

Auteur :

Catégorie : Afrique

booba-coupe-afrique

La Coupe d’Afrique des Nations a débuté samedi par un concert de Booba lors de la cérémonie d’ouverture. Le football et le rap sont deux mondes totalement différents mais de plus en plus de footballeurs aimeraient être rappeur et les rappeurs, footballeurs. La preuve ? Cette mixtape de punchlines du Duc de Boulogne prise au pied de la lettre par des footeux toujours très inspirés.

“La richesse est dans nos cœurs, mon cul, moi j’veux de l’oseille !”, Didier Drogba.

La dernière en date, et l’une des plus surprenantes. Depuis son passage à l’OM durant une saison où il aura explosé son compteur but, il y a maintenant 12 ans, Drogba drague les supporters olympiens en clamant son envie de retour dans la cité phocéenne. Chaque année, la petite rumeur revient et chaque année la petite déception est digérée par les marseillais. Mais cette déclaration dans le Canal Football Club, où l’ivoirien déclarait que la porte était ouverte, mais que “personne ne travaille pour gagner deux fois moins”, a mis le feu. Même la bonne mère crue à une mauvaise blague. En réponse à cette déclaration d’un joueur qui aura passé une petite dizaine d’années à Chelsea, fait un passage en Chine puis aux États-Unis pour la beauté de projets ambitieux, évidemment, le vélodrome a répondu par une banderole cinglante. “Drogba arrête de dire que tu aimes l’OM. Tu gagnes en un mois ce que nous n’aurons jamais en une vie. Ne fais pas la pleureuse et retourne en Chine”. Allez bises, j’t’embrasse, tu m’as gonflé !

“Ta meuf c’est toi qui l’aimes, c’est moi qui la gère !”, Patrick Owomoyela.

Loin d’être la plus connue, cette histoire d’adultère entre coéquipiers est l’une des pires de l’histoire. Alors coéquipier au Werder Brême, Miroslav Klose et Owomoyela ont fait preuve d’un sens du collectif à toute épreuve. Enceinte, la femme de l’attaquant allemand attend un bébé, pour le plus grand bonheur de tous. Seul hic, le bébé est noir, contrairement aux époux Klose ! Il semblerait que ce ne soit pas Miroslav qui l’ait mise au fond cette fois-ci… Vexé d’avoir partagé plus que le même maillot avec son partenaire, l’allemand claque la porte du Werder et file au Bayern, laissant femme et enfant derrière lui. Le fameux jeu en triangle.

“Tu sais pas qui je suis ? Google moi, enculé ! “, Arsène Wenger.

En matière de football, les Anglais ne voient que par la Premier League. Alors, quand débarque Arsène Wenger comme coach d’Arsenal, la presse s’interroge. « Arsène Who ? » titre l’Evening Standard. Après 15 titres en 20 ans sur le banc des Gunners et plus de 2000 matchs dirigés, on peut le dire, les anglais ont du flair. Ros-piff.

“Elles disent qu’on est des salauds, sauf quand faut faire un chèque”, Dimitri Rybolovlev.

Le propriétaire de l’AS Monaco filait le parfait amour avec sa femme Elena, jusqu’au jour elle celle-ci demanda le divorce. Mariés, le couple doit donc couper la poire en deux et Dimitri est condamné à verser pas moins de 4 milliards de francs suisses à son ex compagne ! Considéré comme le divorce le plus cher de l’histoire, le milliardaire russe fait appel et obtient presque gain de cause en ne devant débourser plus que 534 millions d’euros et donner deux propriétés à son ex. Un beau petit lot de consolation.

“Si tu m’vois enculer ta dinde, ne crois pas que j’fête Noël”, Mauro Icardi.

Le jeune attaquant de l’Inter Milan forme un duo de feux avec son compère d’attaque Maxi Lopez sûr et en dehors du terrain. Les joueurs partagent sortis, repas et buts. Alors quand Maxi Lopez se marie avec Wanda Nara, Icardi est évidemment de la partie, avant de la lui piquer pour faire sa vie avec. Il va même jusqu’à se faire tatouer les noms de ses enfants sur le bras. Maradona qualifie Icardi de « traître » alors que Maxi Lopez avoue n’avoir rien contre « le fait que Mauro soit heureux avec (s)on ex-femme » et qu’ils pourraient bien « se fendre la poire en repensant à toute cette histoire. » Pour le coup, B2O aurait plutôt répondu « tu crois qu’tu viens d’serrer une bombe, t’es juste en train d’baiser mon ex ». Izi.

“T’es pas bonne si t’as pas d’fesses, t’as walou”, Marouane Fellaini.

Eté 2015. Le milieu belge de ManU rencontre Eglantine Aguilar, une française de 22 ans, à Beverly Hills. Après quelques textos échangés, le courant passe. La jeune femme déclare au Daily Star : «il voulait des photos de mes fesses. Je lui en ai envoyé une et il m’a répondu « Putain c’est énorme ! » il m’a dit qu’il aimait les gros culs ». L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’il lui envoie en échange des photos de « sa grosse baguette » selon Eglantine, avant d’ajouter, « ça n’a jamais duré plus de 30 minutes. Ce n’était pas aussi bon qu’avec Ashley Cole ou Mario Balotelli ». Ou quand les grands esprits se rencontrent.

“Donne moi la main de ta fille, vieux con, j’vais vous sortir de la misère”, Sergio Aguero.

Giannina Maradona, fille de, et Sergio Aguero se sont mis en couple un soir d’hiver 2012 avant de se séparer quatre ans plus tard. Jusqu’ici rien d’anormal, jusqu’au jour où la fille du Pibe de Oro ne reproche au Kun Aguero d’avoir manqué à ses obligations en terme de pension alimentaire pour leur enfant, unique petit-fils de Diego. La meilleure défense étant évidemment l’attaque pour ces deux joueurs, le joueur de City accuse son ex-compagne de ne pas avoir autorisé son fils à faire un voyage avec lui en Angleterre, ce qui met Maradona hors de lui :”c’est un lâche, je ne veux même pas prononcer son nom.” Tant qu’on n’en vient pas aux mains de Dieu…

“Tu dis partout que t’es une terreur, chez nous on t’trouve super sympa !”, Mario Balotelli.

Les mots ne ressemblent pas à ceux de Jean-Pierre Rivère, mais ils expriment bien le fond de sa pensée. Toujours à l’affût de gros coups sportif mais aussi médiatique, le président niçois à tenté le coup Balotelli. L’attaquant italien traînait jusque-là une image de joueur incontrôlable, enchaînant les frasques beaucoup plus que les buts. Pêle-mêle un incendie dans sa demeure à cause de feux d’artifice, des fléchettes tirées sur le ventre d’un joueur du centre de formation de City, des accidents de voitures, une bagarre avec Mancini, entre autres. Mais voilà qu’arriver à Nice, le petit Balo se tient à carreau, rien à signaler, pas même un retard à l’entraînement. Allez Super Mario, fais-nous un petit dérapage !

“Va dire au chauffeur que j’pose mon cul où j’veux comme Rosa Parks !”, Samir Nasri.

La scène est bien connue. Lors de l’Euro 2008, Samir Nasri (20 ans à l’époque) s’installe dans le bus à la place de Thierry Henry. L’attaquant voit rouge et refuse de lui céder sa place, lui le taulier des bleus. S’ensuit une embrouille entre les deux joueurs à laquelle se joint William Gallas, jusqu’à ce que l’insolent daigne bien vouloir rendre la place de titi. Une dispute puérile encore alimentée aujourd’hui par les trois joueurs, par médias interposés. #Thug.

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Afrique

Plus dans Afrique
can-2017
Oh Oh Oh, J’te surnomme à l’Africaine

Depuis le 14 janvier et jusqu'au 5 février se déroule, au Gabon, la Coupe d'Afrique des Nations, une occasion de mieux...

Ramadan Sobhy
L’heure de Ramadan

A 18 ans, Ramadan Sobhy est la nouvelle merveille du football égyptien. Né en 1997, le Cairote attire déjà les...

Nic403007
Egypte/Algérie 2009 : Rendez-vous en terre incandescente

Dans la course à la Coupe du monde 2010, l'Egypte et l'Algérie jouait un match décisif pour aller en Afsud....

Fermer