Football Leaks, l’espoir d’un foot propre

07
décembre
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

football-leaks-ronaldo

Grâce aux informations livrées par Football Leaks, l’European Investigate Collaboration (EIC) fait éclater au grand jour les mécanismes frauduleux d’un système qui se pense au dessus de toutes législations.

Son nom est John

Football Leaks voit le jour en septembre 2015 et a clairement dans sa ligne de mire les groupes d’investissements tels que Doyen Sports Investments. Aucun nom ne filtre derrière ce site web si ce n’est une personne se faisant appelé John. Ses seuls contacts avec la presse sont quelques rencontres avec un journaliste du Spiegel et des échanges de mail à répétition. Alors qu’au départ il se dirigeait plus vers une sorte de chantage vis à vis des acteurs de la tierce propriété, grâce à l’acquisition de pièces controversées, aujourd’hui il semble déterminé à lutter contre la prolifération financière qui sévit dans le football. Bien que Football Leaks dévoile sans cesse de nouveaux contrats aux termes quelques peu douteux, il fallait pour John et son équipe d’investigation une vitrine pour les exposer. C’est pourquoi il y a quelques mois de cela son site annonçait une pause dans ses révélations scandaleuses. En transmettant une montagne de données à l’EIC il se permet d’avoir une exposition de meilleure qualité et une force de frappe non négligeable de son côté alors que les fonds d’investissements ont lâché les chiens à ses trousses.

Les bons comptes font les bons amis

Considéré comme l’agent le plus influent de la planète football, Jorge Mendes est la principale cible pour l’instant de l’EIC car il est clairement la figure de proue d’un système de fraude fiscale internationale. Avec des noms tels que Cristiano Ronaldo, José Mourinho, James Rodriguez, Radamel Falcao et consorts, il était sûr que Football Leaks intéresserait les journaux internationaux. Les clients de J. Mendes ont vu apparaître des documents très compromettants sur la façon dont leurs exils fiscaux sont menés. En effet on s’aperçoit dans ces documents que la plupart de leurs revenus liés à leur image, qui leur ont été distribué par leurs sponsors ou par leurs clubs respectifs, ont tous transité via différentes sociétés off-shore grâce à la société qui gère leur image.

Cette société, située à Dublin en raison du magnifique temps qu’il y fait, se nomme Multisports Image & Management (MIM) et est la propriété de Andrew Patrick Quinn. Cette personne est également le directeur général de Gestifute, l’agence que J. Mendes a créé pour organiser sa profession. Ainsi c’est la société MIM qui perçoit les revenus liés à l’image des stars du ballon rond et qui les redistribue dans les différentes sociétés off-shore que ceux ci ont créé. Au passage on remarque également que J. Mendes a créé une société du nom de Polaris qui se veut également gérante de droits d’image mais on se rend compte qu’elle est seulement là pour croquer dans le gâteau que J. Mendes a offert à MIM.

Mais que fait la police ?

La justice dans tout ça est un peu perdue forcément car il est toujours difficile d’enquêter sur des arnaques lorsqu’elles sont d’ordre internationales. Cependant le Trésor Public espagnol a récemment sévi dans le milieu du football pour les pratiques frauduleuses des joueurs du FC Barcelone. Plus discrètement c’est le coach portugais José Mourinho qui a été sanctionné ainsi qu’un international portugais, cependant aucune peine pénale n’a été retenue contre eux, tandis que le colombien Radamel Falcao aurait régularisé sa situation en vue de l’énorme scandale arrivant.

Depuis que les documents qui ont été transmis par Football Leaks ont pu être authentifiés, de nouvelles enquêtes ont été lancées mais aucune information au niveau judiciaire n’est encore remontée. Dans l’ombre J. Mendes et Mourinho organisent leur défense mais les avis de leurs avocats respectueux que sont Carlos Osorio et Julien Senn semblent diverger. En effet alors que Carlos Osorio souhaite nier en bloc la véracité des documents dévoilés par Footballleaks, Julien Senn, ancien directeur général du Real Madrid où Jose Mourinho a été coach et Mendes très influent, opterait plus pour essayer de régler ça sans faire de vague en d’autres termes il aimerait que le linge sale soit lavé en famille.

La FIFA observe

Alors qu’elle a décidé d’interdire la tierce propriété, c’est à dire l’influence de groupe d’investissement dans la gestion sportive de club, la FIFA est depuis un simple organisme d’observation de la bulle spéculative qui est entrain de se former dans le football. De plus les histoires dans lesquelles elle est enlisée discrédite toute forme de prise de décision qui pourrait cibler la cupidité des fonds d’investissement. Il est donc essentiel que la justice profite de ce moment où la FIFA semble plus affaiblie pour mettre la pression sur celle-ci afin qu’elle prenne de vraies décisions politique qui iraient dans le sens de l’intérêt général public.

Mendes : l’arbre qui cache la forêt

Il serait particulièrement naïf de penser que J. Mendes est l’unique responsable et acteur de tout ce système pollué par la cupidité de l’être humain. En effet Pini Zahavi par exemple est un des agents les plus controversés de ces dernières années. Enchaînant les transferts douteux via l’Apollon Limassol, club chypriote, sa proximité avec l’oligarque russe et propriétaire de Chelsea Roman Abramovitch lui ont permis de s’enrichir au détriment des carrières sportives de ses clients. Les affaires Zivkovic et Manea montrent également l’implication des deux personnalités du football de l’Est de l’Europe que sont Dragan Duric et Gheorghe Hagi. Tout autant de signes qui montrent l’ampleur de la tromperie.

Cette supercherie doit cesser au plus vite afin de retrouver un semblant d’éthique dans un football clairement rongé par des êtres humains cupides et profiteurs. Au Premier Poteau remercie toutes les personnes œuvrant pour Football Leaks et qui font preuve de courage en s’attaquant à un système mafieux. Nous soutenons l’EIC dans sa démarche de promulgation de documents d’intérêt publique transmis par Footballleaks.

Sources :

  • L’excellente traduction de l’article de Costin Stucan par les confrères de Footballski sur Pini Zahavi

  • Le dossier de Mediapart qui continuera à divulguer des enquêtes au fil des prochaines semaines

  • Les documents présents dans le projet Hors-jeu de David Dufresne et Patrick Oberli

 

Crédits photo: Médiapart

Auteur : Leo Dellier

La passion a débuté au stade Léon Bollée, elle demeure intacte aujourd'hui.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
psg-dijon-unai-emery
Alors, c’est ça la “patte Emery” ?

Avec les deux rencontres face à Arsenal en Champions League et Lyon en championnat, le Paris-SG allait enfin pouvoir montrer...

christophe-galtier
Sainté doit revoir sa partition

Si les résultats de l'ASSE sont plutôt bons ces dernières années, le plan des dirigeants Romeyer et Caiazzo semble avoir...

Hier la L1 a retrouvé un de ses meilleurs punchlineurs avec Pascal Dupraz. Et déjà, l'entraineur et son nouveau président nous ont offert de belles envolées
Gourcuff – Dupraz : les retrouvailles !

Vendredi soir prochain, le Stade Rennais Football Club accueille le Toulouse FC au Roazhon Park. L'occasion pour les deux entraîneurs...

Fermer