Focus sur l’équipe de France de Futsal

25
octobre
2012

Auteur :

Catégorie : Équipe de France

L'équipe de France de Futsal a battu par deux fois la biélorussie

Le Futsal est apparu au milieu des années 1930 en Uruguay, mais c’est le Brésil qui le développe et le fait connaître par la suite. D’ailleurs de nos jours, la majorité des joueurs «pépites» brésiliens tels que Ronaldhino, Robinho où Neymar ont débuté leur carrière dans cette discipline, à l’image d’un pilote de F1 faisant ses premiers galons au volant d’un Karting. Depuis, le Futsal n’est plus un sport « tremplin », que l’on pratique pour ensuite passer au foot à 11 sur gazon, c’est bel et bien une pratique officielle qui mêle technique, placement, vitesse et consorts…

La France en chiffre

Le Futsal est apparu dans l’hexagone en 1978. Très peu connu au départ, il compte à ce jour plus de 18 200 licenciés, contre 7000 en 2007 pour environ 100 000 pratiquants. Cette époustouflante progression est due en partie au lancement du Plan national de développement du Futsal, décliné dans 22 ligues, à l’aube de la saison 2010/2011.

Le match de l’Équipe de France

Fondé en 1997, son palmarès est nul et vierge. En préparation au championnat d’Europe 2014 qui se déroulera en Belgique, l’EDF emmenée par son sélectionneur Pierre JACKY et son capitaine expérimenté Stéphane Basson, comptant 110 sélections et formé à l’ASSE, affrontait la Biélorussie lors d’une double confrontation à Angers. Une équipe redoutable classée 12ème nation mondiale que les bleus n’ont jamais vaincue. Un bilan très mitigé : 2 nuls pour 5 défaites pour un total de 7 confrontations. De leur côté, les Français sont classés 22ème mondial depuis peu et ne cessent de progresser. Ces deux matchs ont permis aux équipes de se juger et de se jauger à deux ans d’une compétition déterminante pour les deux sélections.

Tandis que Claudio Keseru, actuel meilleur buteur du SCO avec 9 réalisations, et son entraineur Stéphane Moulin donnaient le coup d’envoi fictif, les joueurs peaufinaient les derniers réglages avant le coup d’envoi. Le match débute tranquillement et c’est les bleus qui ouvriront le score en premier sur une superbe contre-attaque. À la mi-temps, le score est de 2 buts à 1, les équipes sont tendues, soucieuses de maitriser le cuir et de ne pas le perdre. Ce qui est loin d’être le cas de la deuxième partie du match : une mi-temps totalement débridée qui verra les Français s’imposer 9-5 ! Une superbe performance, valorisée à coup de passement de jambe, roulette et frappe en « lulu ». À noter la complexité des règles qui accorde un jet de 10m, un pénalty dans le jargon footballistique, lorsque l’équipe adverse en est rendue à six fautes collectives. L’engagement, souvent à la limite de nos amis biélorusse, a facilité ce premier succès puisqu’en fin de match, les bleus en ont bénéficié et à chaque fois Teixera les a transformés. Les Biélorusses avaient la tête des mauvais jours, le match retour ne s’avérait pas gagné.

Le second match fut dans l’ensemble, aux antipodes de la veille. Moins de prises de risques et plus d’application. Soit les jambes étaient lourdes, soit les joueurs français se contentaient de garder le score puisqu’à la mi-temps, il menait d’un point (1-0). Mais l’enchainement sombréro – double contact -rateau – balle piqué du Biélorusse Papov laissa sans voix nos Français qui n’ont rien su faire sur cet exploit personnel magnifique. Ils réussissent tout de même à reprendre l’avantage et dans la toute fin de rencontre, alors que le gardien était remplacé par un joueur de champ, comme on peut le voir au Hand notamment, Le Boette en profitera pour intercepter et sceller le sort du match.

 Non vraiment, ce sport mérite un coup d’œil ! À travers ces deux oppositions, on a vu une Équipe de France en net progrès capable de s’imposer deux fois de suite contre un adversaire pourtant supérieur sur le papier. Bravo à eux et que l’avenir les mène le plus loin possible !

Les Feuilles de matchs

23/10/2012 : FRANCE – BIÉLORUSSIE : 9-5 (2-1).

Arbitres : MM. Pelissier et Chennine. 700 spectateurs.

BUTS. France : Belhaj (13’), Sao (17’et 38’), Otmani (31 et 40’), Texeira (31’, 37’ et 38’). Biélorussie : Aleinikau (12’), Papov (22’), Chybisav (34’), Alsheuski (39’), Lushkouski (40’).

24/10/2012 : FRANCE – BIÉLORUSSIE : 3-1 (1-0).

Arbitres. MM Subocz et El Khattari. 800 spectateurs.

Buts. Otmani (14’), Sao (38’) et Le Boette (40’) pour la France. Papov (34’) pour la Biélorussie.

Auteur : Alexis Sourisseau

Alexis, dépendant de foot indépendamment de sa volonté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Plus dans Équipe de France
La formation française est-elle à remettre en cause ?
L’escapade des Bleuets, la formation remise en cause ?

17 octobre 2012 ! L’équipe de France Espoirs s’incline 5 à 3 devant son homologue norvégienne. Et une sombre affaire...

Eric Mombaerts démissionne de sa fonction de sélectionneur
Erick Mombaerts quitte les bleuets

La fédération a confirmé l'information, Éric Mombaerts a démissionné de sa fonction de sélectionneur de l'équipe de France espoirs. La...

Giroud et Matuidi célébrant le but dans le temps additionnel / image TF1
Il est là le match fondateur

À voir les embrassades, congratulations et autres sourires, on pourrait croire à une victoire chez l'ogre espagnol, mais ce fut...

Fermer