Falcao : la griffe du Tigre !

11
décembre
2012

Auteur :

Catégorie : Europe

Radamel Falcao, star en devenir

Alors que le Portugal et l’Argentine se déchirent pour savoir quel est le nom du meilleur joueur de foot du monde. La Colombie a déjà fait son choix, n’ayant d’yeux que pour un seul homme, tout aussi talentueux devant le but que dans la discrétion inhérente aux plus grands. Mais qui est donc Radamel Garcia Zarate ?

À 26 ans, l’autre cador des surfaces brille autant par son talent que par sa surprenante décontraction. Le beau gosse colombien est devenu la fierté d’un pays qui n’avait plus connu de telle gloire depuis bien longtemps, à son poste, il est même, sans doute, le meilleur joueur colombien de l’Histoire. Né dans la petite ville de Santa Marta, il part à 15 ans se former dans ce qui se fait de mieux, à l’époque, en Amérique du Sud, le centre de Juniors de River Plate. Il y démontrera tout son talent, développant des facultés impressionnantes devant le but et surtout une aisance tant des deux pieds que de la tête. Il débute chez les pros à River, à l’âge de 19 ans et ne perdra pas de temps. Il inscrit 2 buts lors de son premier match et enchaîne une impressionnante série de 7 buts en… 7 matchs. Difficile pour les recruteurs européens de ne pas focaliser, déjà, leur attention sur ce pur joyau, diamant en devenir.

En pleine ascension, il se blesse lourdement, mettant un coup de frein inquiétant à sa carrière. Mais qu’à cela ne tienne, il en faudrait bien plus pour arrêter les démarcheurs portugais. Il revient donc à la compétition en 2007 et reprend un rythme effréné marquant but sur but, il décrochera le titre argentin avec River en 2008, dans le temporaire anonymat européen. La saison suivante, il rejoint le FC Porto, où les portes de la gloire vont s’ouvrir comme de vulgaires portillons. Il explose littéralement dès sa première saison avec 34 buts en 42 matchs, et un titre en coupe du Portugal. “El Tigre” continue à mordre férocement dans les défenses portugaises et de l’Europe entière. En 2010-2011, il marque 39 buts en 42 matchs, pulvérisant le record du nombre de buts marqués sur une campagne de Ligue Europa (17 buts en 13 matchs !), détenu par l’allemand Klinsmann.

Falcao avec le trophée de l'Europa League en 2011

Falcao avec le trophée de l’Europa League en 2011

Il devient champion d’Europe pour la première fois sous les ordres d’Andres Vilas Boas. Il forme alors l’un des tout meilleurs duo d’attaque d’Europe avec le brésilien Hulk. Dès lors courtisé par les plus grands : Barça, Real, Chelsea, PSG, ManU, c’est finalement vers l’autre club madrilène, l’Atlético, qu’il jette son dévolue, à l’été 2011, à la surprise générale. Il inscrit 24 buts en Liga et griffe déjà les deux intouchables que sont Lionel Messi et Christiano Ronaldo. Il récidive en Ligue Europa, inscrivant 12 buts lors de l’édition 2011-2012, il y décroche un second titre consécutif, qui le porte définitivement au haut de l’affiche. Il entre dans l’Histoire comme l’un des meilleurs marqueurs en compétitions européennes. Il signera l’un de ses plus grands faits d’armes en étrillant à lui tout seul la défense de Chelsea, champion d’Europe en titre, lors de la supercoupe d’Europe 2012, il inscrit un triplé lors de la victoire de l’Atlético 4-1 et devient, fatalement, l’autre référence européenne.

Son début de Liga avec les colchoneros est lui aussi exceptionnel, en 16 matchs il affiche 16 buts au compteur, à 7 buts du satellite Messi mais 3 buts devant Ronaldo ! Son quintuplé du week-end, face à La Corogne, continue de l’inscrire dans la lignée des plus grands. Ni Messi, ni Ronaldo n’avaient jamais marqué de quintuplé en Liga (Messi a réussi cette performance en Champion’s League), le dernier à l’avoir fait était Fernando Morientes avec le Real Madrid, en 2002.

Surnommé Falcao par son père, dès son plus jeune âge, en hommage au fantastique coéquipier de Pelé, joueur brésilien membre de l’épopée historique des auriverdes, en 1970… le colombien a tout pour devenir, pour rester, l’un des plus grands attaquants de son temps, barré dans la course au ballon d’or par une concurrence aussi rare qu’impressionnante. Nul doute qu’à 26 ans, ses meilleures années restent devant lui et qu’un prochain transfert pourrait lui faire franchir le dernier palier, celui des légendes.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Malaga, ici face à Valence, impressionne en Liga
Liga, 15ème journée : l’Espagne s’est embrasée

  Si ce week-end de Liga n'a pas donné lieu à de réelles surprises en termes de résultats, elle restera...

Robin Van Persie buteur dans le Fergie Time
Premier League, 16ème journée : Le patron, c’est United !

Ce week-end se jouait la 16ème journée de Premier League. Le week-end a surtout été marqué par le derby Mancunien...

La Juventus s'impose face à Palerme
Bilan Série A, 16ème journée : La Juventus assure

Pour le retour de son entraineur, Antonio Conte, sur le banc, la Juventus s'est imposé 1 but à 0 à...

Fermer