Euro 2012 : Les stats de la finale Espagne – Italie

02
juillet
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

espagne-champion-europe

La finale de l’Euro 2012 a tenu toutes ses promesses et l’espagne réalise le triplé historique Euro 2008 – Coupe du monde 2010 – Euro 2012. Au Premier Poteau vous fait part de son avis sur cette finale à travers plusieurs points.



La perf’ :

Elle était décriée par tous les médias espagnols depuis le début de la compétition : l’attaque espagnole. Del Bosque a choisi de jouer la majeure partie de ses matchs sans réel attaquant de pointe et cela n’était pas forcément du goût de la presse hispanique d’autant plus que lorsque les Espagnols menaient au score (avant la finale), le blocus et les passes à dix se succédaient en dépit du jeu offensif. Que nenni dirons-nous, car le potentiel offensif espagnol s’est réveillé hier soir face aux Italiens et ils ont démontré ainsi leur suprématie tant contestée tout au long de cet Euro.

Le flop :

Pas du tout aidé par la blessure de Chiellini au bout de 20 minutes de jeu, Cesare Prandelli est également fautif dans son management et son coaching lors de cette finale. Il opère à un premier changement obligatoire pour la blessure expliquée juste avant et surtout, suite au score à la mi-temps (2 à 0), Cassano qui est remplacé par Di Natale à la pause.

À la 56e minute, Montolivo est remplacé par Thiago Motta (au désarroi des supporters Italiens qui auraient souhaité l’entrée de Diamanti) et gros coup dur pour la Squadra Azzura 5 minutes plus tard lorsque Motta se blesse et laisse son entraineur pantois voir son équipe terminer le match à 10.

Le chiffre :

4-0. Le score de la finale est le plus large succès en finale d’une compétition internationale, Championnat d’Europe et Coupe du Monde confondues. En plus de leur triplé historique, les Espagnols ajoutent donc une ligne de plus à leur livre des records.

Le joueur :

Xavi est sans conteste un phénomène et même s’il aura 34 ans en 2014, il sera sans doute toujours au même niveau pour orchestrer le jeu espagnol avec son compère Iniesta. Il est aussi très dur de tirer un seul homme du match dans cette finale dans le clan espagnol tant le niveau fût élevé. Jordi Alba, le jeune prodige tout juste Barcelonais, a été impressionnant dans cette finale et il y a même été de son but (passe décisive de Xavi). Casillas, dernier rempart de la Roja, nous a montré qu’il est un des meilleurs gardiens du monde.

Nous avons donc choisi Xavi, qui a délivré deux passes décisives dans ce match et qui trouvait sans problème ses coéquipiers sur le terrain.

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
sergio_ramos_balotelli
Espagne – Italie : Des matchs dans le match très attendus

Après trois semaines de compétition, c’est le grand jour. L'Euro 2012 prend fin ce dimanche soir au stade olympique de...

Italie-Espagne-finale-euro-2012
L’Espagne a rendez-vous avec l’Histoire

La Roja est à 90 minutes (voire 120) de réaliser un triplé, jamais fait auparavant : Euro – Coupe du Monde...

mario-balotelli
Super Mario, ce héros complétement fou

Héros du match lors de la demi-finale face à l'Allemagne, Mario Balotelli permet à son équipe d'accéder à la finale...

Fermer