Euro 2012 : Bilan des quarts de finale

26
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

supporter-espagnol

Les quarts de finale joués, l’heure est au bilan. Retour sur quatre matchs très différents, mais tous alimentés par la même envie : se qualifier pour la demi-finale. Huit équipes étaient encore dans la course au titre mercredi soir. Il n’en reste désormais plus que quatre depuis lundi.





Ils ont sublimé leur équipe

Pirlo et Cristiano Ronaldo n’ont, au premier abord, rien en particulier. Ils ne jouent pas dans le même club, leurs équipes sont même dans deux championnats différents. Pourtant, à y regarder de plus près, les deux joueurs ont plus d’un point commun. Ils ont chacun emmené leur équipe grâce à une prestation de haut vol, assortie de gestes de grande classe. Le Portugais a brillamment honoré son capitanat en battant à lui tout seul une équipe de la République Tchèque limitée, mais qui n’a jamais abdiqué (1-0).

En inscrivant le seul but de la partie, ce qui porte son total à trois réalisations, meilleur buteur avec Mario Gomez et Mandzukic, CR7 a enfin assumé son statut de star planétaire et a offert aux spectateurs du Stade olympique de Varsovie un récital de technique, de courage et de folles courses. Et encore, la note aurait pu être plus salée pour les Tchèques, car Ronaldo a touché deux fois les poteaux…

Pirlo, quant à lui, aura eu besoin de plus de 90 minutes pour se défaire de tenaces Anglais. Et on ne va pas s’en plaindre. Avec 122 ballons touchés, et à peine une vingtaine de perdus, le milieu de la Juventus a éclaboussé de sa classe un match dominé de bout en bout par l’Italie. Une prestation parfaite qui fera regretter aux dirigeants du Milan AC de l’avoir laissé partir gratuitement cet été. Parfait dans le rôle de distributeur du jeu de la Squadra Azzura, le joueur de 33 ans a démontré que malgré l’âge, il a gardé intact son talent. Au contraire, comme le bon vin, il s’est amélioré. En témoigne sa panenka lors de la séance de tirs au but fatale aux Anglais.

Eux, au contraire, l’ont plombé

Comment ne pas parler des flops sans parler du comportement des joueurs français ? Lents, sans envie, ni orgueil lorsqu’ils étaient menés, les ouailles de Laurent Blanc n’ont rien montré sinon un flagrant déficit technique, des incohérences dans le jeu et une mollesse incroyable. Sur le pré, les Bleus n’ont pas, ou peu existé face à des Espagnols qui n’ont pas eu besoin de forcer le talent pour se qualifier au terme d’un match qu’on pourrait qualifier de purge (2-0). Avec seulement quatre tirs, le match a peu enthousiasmé les foules. Un non-match des pseudo meneurs (Benzema, M’Vila, Malouda, etc.) entaché par une nouvelle sortie fracassante de Samir Nasri qui aurait insulté un journaliste de l’AFP. Les coups d’éclat étaient en dehors du terrain. Et c’est dommage quand on voit le potentiel de cette équipe qui rentre tête basse au pays.

Le prix du fair-play

Leur qualification pour ces quarts de finale relevait déjà du miracle. Autant dire que même la rouste infligée par l’Allemagne (4-2), les Grecs pourront rentrer la tête haute et faire oublier un tant soit peu la crise et l’austérité à des habitants qui se sont pris d’amour pour leur équipe. Braves, et faisant preuve d’une rare abnégation, les joueurs helléniques auront bien tenté de garder la tête hors de l’eau, mais face à un tel rouleau compresseur, la tâche était quasi-impossible. Une large victoire qui positionne l’équipe de Joachim Löw dans la peau du favori et qui tranche avec la terne prestation des Espagnols. Forcément rancuniers, les Allemands auront à cœur de retrouver l’Espagne en finale et remporter leur quatrième couronne européenne. Pour se venger de la finale perdue en 2008 contre les Ibériques (1-0).

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
prono_euro_2012
Demi-finale Euro 2012, l’historique des rencontres

Mercredi et jeudi soir prochains se dérouleront les deux demi-finales de ce championnat d'Europe 2012. PORTUGAL-ESPAGNE et ALLEMAGNE-ITALIE sont donc...

italie
L’Italie s’offre une demie !

L'Italie s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Euro 2012 en battant de pâles Anglais aux tirs au but (0-0, 4...

france-espagne
L’espagne gère son match sans forcer

L'Espagne élimine les Bleus au terme d'un match maitrisé et sans réelle intensité, mais surtout sans occasions véritables des joueurs...

Fermer