Et toi, t’as eu qui ?

01
septembre
2017

Auteur :

Catégorie : Mercato

jesus-navas

Au lendemain de la clôture du mercato estival 2017, c’est la présence d’une saveur de lendemain de Noël qui se fait ressentir. En effet, ça y est les jouets/joueurs ont été distribués aux enfants/clubs et ces derniers ont rejoint l’école. Ils font ainsi part à leurs petits camarades de ce qu’ils ont reçu, dans une cour de l’école que l’on peut matérialiser par les réseaux sociaux notamment.

Alors que le petit Paris fut très gâté avec les derniers jeux à la mode plus connus sous les noms de Neymar 222 et de Mbappé 150, les autres furent pris de jalousie et accusèrent son papa de financer une vilaine cause. Mais heureusement chacun fut gâté ou presque… Certains gosses de riches comme les grands Madrid ou Munich avaient déjà tout à la maison, sans grandes idées de cadeaux ils n’ont quasiment rien demandé au Père Noël. D’autres ont été plus gourmands et furent servis par l’homme rouge, c’est le cas des jeunes anglais qui comme à leur habitude ont enflammé cette période de mouvements. La joie dans de nombreux clubs avec de nouveaux jouets ne fut pas la même chez Monaco, le pauvre petit s’est fait dérober tous ses anciens jouets au profit des vilains clubs anglais et de Paris…

Pourquoi annoncer ses recrues ?

Plus sérieusement, la période de mercato prend chaque année une nouvelle tournure, passant d’une période où il est question de remettre à neuf son effectif à une période où toutes les folies sont permises. Des folies qui s’éloignent de plus en plus de l’aspect purement sportif et qui s’approchent d’un aspect commercial avec pour but d’améliorer l’image de son club pour faire toujours plus de chiffre.

En effet, une nouvelle recrue de renom peut donc apporter d’énormes retombées à la fois financières et médiatiques. Chaque club essaye donc de communiquer un maximum autour de chaque recrue pouvant être une future source de revenus dans une société voyeuriste où tout s’expose par les réseaux sociaux entre autres. Les réseaux sociaux permettent donc aux clubs de s’adresser directement aux supporters et donc d’y installer une proximité tout aussi forte que celle présente au stade. Des supporters proches de leur club qui se veut accessible seront donc des supporters satisfaits et fidèles. Une fidélité qui sera alors marquée par une présence au stade et pourquoi pas des achats de produits dérivés, de quoi remplir les caisses de ces clubs. L’une des principales raisons qui incitent les clubs à investir dans de bons Community Managers, un phénomène de plus en plus récurrent (Guingamp, Toulouse, Paris, Nantes,…).

Ainsi, au lieu de vous énumérer les chiffres affolants de ce mercato ou de vous récapituler chaque transfert, portons plutôt un œil décalé sur ce mercato avec les meilleures annonces de recrues faites par les clubs sur les réseaux. Quelques ingéniosités qui égayent un système de plus en plus maussade tout en gardant leur objectif principal : susciter l’intérêt du possible consommateur…

Ils nous ont donc régalé par leurs originalités …

… en s’appuyant sur les nouveautés du net

Le monde du net est en constante évolution et il est difficile de s’y retrouver dans toutes les nouveautés présentes sur les nombreux sites et applications qui existent. Néanmoins, certains clubs ont repéré quelques-unes de ces nouveautés pour y faire leur annonce d’une nouvelle recrue.

C’est le cas du Yeovil Town FC (D4 anglaise) qui a su rebondir sur le buzz de la nouvelle fonctionnalité – qui fait débat – de Snapchat. Une fonctionnalité qui permet de voir en temps réel où est précisément chaque personne grâce à une carte interactive et très précise. Le YTFC a donc naturellement demandé à sa nouvelle recrue Jake Gray d’activer la fonctionnalité au sein de Huish Park, le stade du club. Les supporters ont donc pu constater par eux-mêmes la présence de ce nouveau joueur dans leur stade. Voyeuriste.

.

http://twitter.com/YTFC/status/879352125075181568

.

Nantes utilisa un tout autre réseau social pour annoncer la venue de Nicolas Pallois, le défenseur central des Girondins de Bordeaux. Le club des Canaris utilisa la messagerie de Facebook – Messenger – en se servant du nouvel outil permettant de créer un robot répondant à votre place. Ainsi le club a invité ses supporters à contacter ce robot qui proposa un petit quizz pour que les supporters devinent le nom du nouveau joueur du club. Énigmatique.

.

https://twitter.com/aetienvre/status/890595511677399041

.

Les jeux vidéos furent également une source d’inspiration et même parfois de plagiat… Et qui dit « football » et « jeux vidéos » dans la même phrase dit « Fifa », la célèbre série qui présente chaque année sa nouvelle version en septembre. Les premiers à s’appuyer sur le jeu pour officialiser une recrue furent les Community Managers de l’AS Roma avec Pellegrini. Dans une vidéo publiée sur Twitter, on y voit le joueur jouer à Fifa et y marquer un but avec son propre avatar portant le maillot de la… Roma ! Quelques jours plus tard, Yeovil Town – le fameux club de D4 anglaise – fut tout autant inspiré par la saga Fifa et mit en ligne une vidéo où l’on voit un extrait du jeu où le club anglais achète le jeune Olufela Olomola à Southamphton. Transfert qui deviendra réalité en fin de vidéo lorsqu’Olufela signera son contrat, maillot de Yeovil sur les épaules. Moins classe, le FC Nantes reprendra l’idée avec une similitude s’apparentant à du plagiat lors de la présentation de son international roumain, Ciprian Tatarusanu. Watford s’inspirera également de l’idée avec la signature de André Gray, mais cette fois-ci avec le jeu « Football Manager ». Geek.

.

https://twitter.com/OfficialASRoma/status/880818320630579200

.

https://twitter.com/YTFC/status/884003457077661696

.

… en utilisant les réseaux sociaux à la perfection

Les réseaux sociaux sont omniprésents dans le mercato du 21ème siècle. En effet, de ces réseaux il y sortira en premier les rumeurs, puis les « Se Queda » et enfin les annonces officielles bien-sûr. C’est pourquoi certains clubs n’hésitent pas à jouer avec ces sites pour faire comprendre qu’un nouveau joueur vient de rejoindre le club.

L’application de messagerie WhatsApp en a donc fait les frais lors de la signature de John Terry chez Aston Villa après 19 saisons sous le maillot des Blues de Chelsea. L’application permet des conversations de groupe, l’idée fut donc d’imaginer une éventuelle discussion entre le staff et les joueurs des Villans. Une succession de gags se cumulent suite au fait que le médecin du club ait officialisé la venue de John, le meilleur défenseur de l’histoire du club selon Agbonlahor, une déclaration causant la frustration des défenseurs actuels du club qui quittèrent la conversation. Cohésion.

.

https://twitter.com/AVFCOfficial/status/881840731551391744

.

Dans un registre proche bien que différent, le Red Star a présenté sa recrue serbe Milos Zukanovic via une vidéo d’une discussion sur Iphone au cours de laquelle le joueur répond aux questions du propriétaire du téléphone sur le ton de l’humour entre digressions sur la monnaie serbe et présentation plus sérieuse de son parcours professionnel. Dinar.

 

https://twitter.com/RedStarFC/status/902560732801372161

Les réseaux sociaux, un peu l’agora moderne. Chacun peut y exprimer ses idées et interagir avec les autres. Il est donc fréquent de voir les supporters demander d’une façon assez lourde de faire signer untel ou untel. Stoke City s’est alors emparé de ce petit phénomène de mode pour tweeter « SIGN SOMEONE STOKE !!! », un tweet plutôt hilarant de la part du compte officiel du club et bien évidemment un tweet qui interpella les fans. On apprendra par la suite dans un autre tweet que ce message était en réalité écrit par la nouvelle recrue Joshua Tymon. Twittos.

.

.

Dans le même registre des tweets lourds demandant la signature d’un joueur, Cambridge United (D4 anglaise également) a été très loin dans ce petit jeu en créant de faux tweets de grandes personnes du monde anglophone telles que Theresa May (première ministre anglaise), Liam Gallagher (chanteur d’Oasis), Conor McGregor (champion de MMA) ou encore Donald Trump, le président américain que l’on ne présente plus. Et oui, tout ce beau monde s’est pris d’intérêt pour l’annonce de l’international irlandais David Forde en D4 anglaise. People.

.

https://twitter.com/CambridgeUtdFC/status/887945048662450177

.

… en se la jouant scénariste

D’autres clubs ont décidé d’être plus créatifs en se prenant pour de vrais vidéastes tout en gardant l’objectif premier de se rapprocher de sa communauté en y annonçant une nouvelle recrue. Ils y sont alors allés de leurs scénarios pour y faire de petits courts-métrages plutôt astucieux.

Chelsea fut donc imaginatif et mit en scène deux supporters – un père et son fils – faisant leurs emplettes à la boutique officielle de Stamford Bridge. Au moment de choisir le flocage de son nouveau maillot, le petit garçon demanda un joueur n’étant pas dans l’effectif londonien, Antonio Rüdiger. Son père lui expliqua donc par la suite que cela n’allait pas être possible sachant que le joueur n’est pas dans l’effectif. Mais c’était sans compter sur le fait que l’allemand soit dans l’arrière boutique et qu’il signale à la vendeuse qu’il est bel et bien un joueur de Chelsea. Intendant.

 

.

https://twitter.com/ChelseaFC/status/884064814150111233

.

Autre scénario très différent du précédent, celui du FC Séville lors du retour de Jesus Navas dans le club qui l’a fait découvrir. Ils y mettent en scène un enlèvement dans la rue et où l’otage ne sera autre que Navas, ce que l’on découvre en fin de vidéo lors de son entrée dans Pizjuan, le stade de Séville. Taken.

.

.

Quant à Southampton, ils utilisent le format de trailer de films avec de grandes critiques cinématographiques pour annoncer la prolongation du contrat de Stuart Taylor à l’aide des images d’une escouade et du joueur lui-même qui boit un café sur un transat. On vous avoue qu’on a pas tout compris, mais nous ne sommes pas les seuls, vous le verrez par la suite. Incompris.

.

https://twitter.com/SouthamptonFC/status/885551913856630784

.

… en étant plutôt drôle

On rentre désormais dans le grand n’importe quoi de ces annonces de transferts. Le sérieux n’est pas vraiment de garde dans ces annonces, bien loin des montages financiers et des querelles entre clubs pour retenir ou acheter tel ou tel joueur. Ça part dans tous les sens, en voici trois exemples totalement WTF.

La Roma est comme nous, elle n’a pas tout compris du trailer du club anglais de Southampton lors de l’annonce de la prolongation de contrat de Taylor dont on vous parlait auparavant. Et pour le montrer, le club italien n’a pas hésité à reprendre cette vidéo et la compléter d’autres images aux liens incompréhensibles. S’ajouteront donc à l’escouade une compilation d’images contenant un paquebot, un handspinner, un iceberg se décrochant de la banquise, un chewing gum (?), des chèvres dans un arbre et enfin Defrel – le français, nouvelle recrue romaine – buvant un café. Troll.

.

https://twitter.com/ASRomaEN/status/888020857666375681

.

Autre choix d’annonce plutôt drôle, celle de la saga #ComeToBesiktas par le club turque. Le principe, un joueur du club appelle un autre joueur pour lui demander de venir au club, ce dernier acceptera et fera de même avec un autre joueur pour l’inviter à le rejoindre. Toutes les recrues ont été annoncées comme cela. Ici en vidéo, Quaresma appelle Pepe qui signera pour ensuite appeler Negredo qui signera également, et ainsi de suite pour toutes les recrues du champion en titre stambouliote. Très mal joué et avec un montage loin des productions hollywoodiennes de Séville ou de Chelsea, on s’approcherait presque du ridicule mais on préférera en rire. Burbigo.

.

.

Et un dernier pour la route, la présentation de Cengiz Under par la Roma, encore elle. Le club de la capitale italienne fut donc très inspiré cet été et nous offre ici une jolie compilation de skills, se moquant des nombreuses vidéos du style qui fleurissent sur la plateforme YouTube. Vous pouvez donc visionner les exploits du joueur turque avec de jolies effets et musiques s’apparentant aux clichés que l’on a l’habitude de voir sur ce type de vidéos. Troll (#2).

.

https://twitter.com/ASRomaEN/status/886495642968838144

.

Avec cette fin de mercato, le football peut donc reprendre son long fleuve tranquille loin de toutes folies… Ou pas. Car droits TV et cie sont là pour nous rappeler que le foot business est toujours présent. Cher Mercato, on se donne rendez-vous à l’hiver. Et en attendant, place au jeu !

Auteur : Bastien Blandin

Je suis au journalisme ce qu'était Landreau au foot dans les années 2000: un jeune nantais passionné, qui veut faire son chemin dans le milieu.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Mercato

Plus dans Mercato
gourvennec-bordeaux
Le mercato bordelais mérite t-il le blâme ?

Une sixième place acquise à la suite d'une très bonne deuxième partie de saison n'a pas suffi à éteindre tous...

ronaldo
Mercato (1997-2017) : La Folie des grandeurs

Le 26 juin 2009 a marqué à coup sûr un tournant sur le marché des transferts. Ce jour là, Florentino...

aubameyang
Aubameyang, le boulet au prix d’or

En marge de la rencontre opposant le Borussia Dortmund au Milan AC, Peter Bosz exprimait toute sa joie de pouvoir...

Fermer