Et si nous étions champions d’Europe … 

12
juillet
2016

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

gignac-portugal

10 juillet 2016, nous jouons la 92ème minute de la finale de l’Euro France-Portugal au stade de France. Alors qu’on se dirige lentement vers une prolongation et éventuellement une cruelle séance de tirs au but, André-Pierre Gignac fraîchement rentré en jeu réussit à se défaire de Pepe, arme sa frappe qui bat Rui Patricio et frappe l’intérieur du poteau… Avant de rebondir et de franchir la ligne des cages du gardien portugais. Comme Payet face à la Roumanie, Griezmann face à l’Albanie ou plus lointain Wiltord en 2000 face à l’Italie, la France vient de marquer un but décisif dans le money Time.

C’est l’explosion de joie dans le stade de France, Gignac court vers son banc avec ses 10 coéquipiers à ses trousses et se jette sur son staff et les remplaçants.  Moment de communion intense. De l’autre côté, Cristiano Ronaldo le visage entre ses mains semble dévasté. Rui Patricio est toujours au sol comme terrassé par l’attaquant des Tigres tandis que Pepe essaye de remotiver ses coéquipiers et relève son portier car il reste une minute de jeu et qui sait ce qui pourrait arriver…

.

gignac

.

Deschamps, lui, calme ses joueurs et leur demande de rester concentrés pour les dernières secondes. Les remplaçants se tiennent tous par l’épaule debout devant le banc des remplaçants.

Sur l’engagement les portugais transmettent le ballon à Fonte qui balance une longue transversale à destination d’Eder, sous la tension Koscielny ne prend pas de risque et dégage en corner. Il reste 20 secondes dans les arrêts de jeu, les supporters français se sont arrêtés de chanter, le banc est livide, Didier Deschamps crie pour placer ses joueurs et en face, alors que les supporters portugais entonnent l’hymne national, les 11 portugais dont Rui Patricio viennent assaillir la surface de Lloris. Le corner est tiré, Pepe place sa tête au premier poteau mais Lloris d’un arrêt réflexe incroyable repousse le ballon sur Quaresma qui arme sa frappe pour l’égalisation. Le banc portugais se lève pensant au but mais c’est sans compter le sauvetage sur sa ligne de Samuel Umtiti qui dégage ensuite le ballon loin en touche.

L’arbitre regarde son chrono, porte le sifflet à sa bouche et la France est championne d’Europe !

Effusion de joie dans les tribunes, où les supporters sautent, chantent, pleurent … Que la victoire fait du bien au peuple français après les échecs sportifs et extra sportifs de 2006 et 2010 mais aussi par la dure année 2015 marqué par tant de drames. Alors que le Stade de France reprend en cœur la Marseillaise, sur le terrain le bonheur des français contraste avec la détresse des lusitaniens.

.

cristiano

.

Réunis dans le rond central ils crient leur joie et porte en triomphe DD Gignac qu’on condamnait tous à une pré-retraite paisible entre foot, tortillas et fajitas quand il a rejoint le Mexique. Lui qui aura tant manqué d’efficacité durant tout l’Euro aura vu sa persévérance être récompensée en devenant le héros de la nation.

Matuidi pleure dans les bras de Deschamps, Tonton Pat est heureux comme un gamin pour son premier titre international, Paul Pogba danse sur le terrain, Jallet autant comblé que si il avait joué durant l’Euro …

Alors que Cristiano Ronaldo et Fernando Santos relèvent les joueurs un à un, c’est les yeux embués de larmes que les portugais franchissent la haie d’honneur française pour recevoir la médaille du finaliste. Cristiano Ronaldo est inconsolable il vient de perdre sa seconde finale sans pouvoir aider ses coéquipiers.

C’est alors au tour des Bleus d’aller chercher pour la troisième fois la coupe d’Europe et la seconde fois pour le sélectionneur qui avait arrêté sa carrière internationale après avoir brandi le trophée. A la tribune officielle, Francois Hollande est heureux comme si il avait inscrit un doublé, il prend dans ses bras DD Gignac, Koscielny ou encore Didier Deschamps.

Alors qu’on lui tend le trophée Hugo Lloris, appelle Pat Evra le capitaine officieux de l’équipe de France et à deux ils brandissent la coupe. Un à un les joueurs et le staff la soulèveront, avant de redescendre sur la pelouse pour la photo officielle.

Alors que les portugais sont rentrés au vestiaire , les français profitent de la communion avec le public. Moussa Sissoko a son fils sur les épaules, Dimitri Payet ne peut retenir ses émotions avec ses enfants dans les bras ou encore Didier Deschamps comme en 2000 assis avec Guy Stéphan et Patrice Evra avec la coupe dans la surface de réparation. Comme si 16 ans après rien n’avait changé …

L’équipe de France rentrera au vestiaire peu avant minuit et après un clapping géant avec le public resté jusqu’au bout de la fête.

Pendant ce temps, les Champs Elysées sont envahi par des milliers de personnes. Si des portugais se mêlent à la fête, il y a du bleu partout à Paris et ailleurs. Grizou et Giroud restent les favoris des femmes, Gignac est lui célébré comme il se doit sur la Canebière. Une fête et un élan de fraternité qui perdurera jusqu’au petit matin.

C’est avec le sourire que les français débutent ce 11 juillet 2016. Champion du suspense et d’Europe, les Bleus quittent Clairefontaine trophée sous le bras pour rendre visite à Francois Hollande, après une nuit où ils auront fait surtout la fête. Le président accueille chaleureusement l’équipe de France à coup de bise et de chaleureuses félicitations. Manuel Valls présent en profitera pour faire connaissance avec Samuel Umtiti futur Blaugrana.

.

france-elysee

.

Alors que Francois Hollande apprend que sa côte de popularité a augmenté de 70 % et que Manuel Valls lui propose d’organiser la présidentielle aujourd’hui via le 49.3, les Bleus regagnent leur camp de base pour se dire à bientôt et entamer un marathon médiatique et des vacances méritées.

Au journal de 20 Heures passage obligé après un titre, et alors qu’ont annonce un nombre record d’enfants nés le 10 juillet nommés André-Pierre, Patrice Evra et Paul Pogba invités, réalisent leur danse accompagné d’un Gilles Boulleau dont on ignorait la qualité du déhanché.

Au même moment on apprend que Momo Sissoko est transféré à Barcelone pour 70 M€, le parc OL est renommé Sam Umtiti Aréna et une statue d’André-Pierre Gignac sera érigée au Mexique.

Les Bleus désormais en vacances, place aux nombreuses réactions venues des réseaux sociaux

.

tweet-au-premier-poteau-3

.

tweet-au-premier-poteau-4

.

tweet-au-premier-poteau-5

.

tweet-au-premier-poteau-2

.

tweet-au-premier-poteau-1

.

 

La France aura donc réussi son Euro en triomphant souvent au bout du suspense. Les Bleus nous ont fait rêver et vibrer pendant un mois et jusqu’à ce but… En espérant que tout cela n’était pas qu’un rêve…

.

* Bien évidemment, les tweets ci-dessus sont des tweets parodiques et les propos énoncés n’engagent en rien les personnalités concernées. 

Auteur : Gary

Rédacteur passionné, supporter lyonnais depuis l'arrivée de Christophe Cocard en 1997. Le Parc OL est un formidable écrin !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
seedorf-1996
Souvenirs d’Euro… Avec Monsieur 90 Minutes

On a douté, on a espéré, on a vibré et aujourd'hui le jour de gloire est arrivé ... Enfin nous l'espérons....

FBL-EURO-2016-POR-FRA-COMBO
France-Portugal, seul le vainqueur affichera ses couleurs

Ce dimanche 10 juillet 2016 c'est jour de finale et jour de cadeau sur APP! Avec Gate11.com on vous propose de...

platini
Souvenirs d’Euro… Avec Basile Bowie

Dans quelques heures nous sauront si la France a vaincu la malédiction allemande en compétition. Oublié l'erreur de Varane, le...

Fermer