Espagne/France : Impossible n’est pas français ?

16
octobre
2012

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014 / Équipe de France

Benzema, ici face à Xabi Alonso, aurait fort à faire

Mardi 16 octobre, l’équipe de France se déplace à Madrid dans le stade Vicente-Calderon pour y affronter la Roja dans le cadre de la campagne des qualifications pour la coupe du monde 2014. C’est l’affiche de ce groupe I, et pour cette troisième journée des éliminatoires, les Bleus souhaitent bouleverser la hiérarchie en faisant un résultat là bas, et ainsi se venger de la pâle défaite infligée par l’Espagne en quart de finale du dernier euro l’été dernier.

Mais les joueurs de Didier Deschamps en ont-ils réellement les moyens ?

L’Espagne est en effet la meilleure sélection nationale depuis maintenant six ans, elle est invaincue en match officiel depuis son premier match de poule lors du mondial 2010. Forte de sa dernière promenade en Biélorussie (0-4) la semaine dernière, alors que la France, elle, s’est inclinée à Saint Denis face au Japon (0-1) dans une prestation plutôt brouillonne, les bleus devront donc afficher un tout autre visage mardi, s’ils veulent espérer ramener au moins un point de la capitale ibérique.

Ce ne sera que le cinquième match de Deschamps à la tête de l’équipe de France, et malgré deux victoires en deux matchs officiels, l’équipe se cherche encore, autant sur son plan tactique que sur sa composition. Même si certains cadres restent indiscutables pour DD (Lloris, Cabaye, Ribery, Benzema), sept autres joueurs doivent encore faire leurs preuves pour s’imposer dans le onze type qui sévira au Brésil lors du prochain mondial. Et la tâche s’annonce ardue car même si le sélectionneur dispose d’un éventail de possibilités, pour le moment peu de joueurs sortent du lot et ne s’imposent naturellement au sein de l’équipe première.

D’un point de vue tactique de jeu, il faudra vite trancher s’il faut approfondir un schéma avec un ou plusieurs attaquants, Karim Benzema étant indiscutable, à savoir s’il doit être associé avec une autre pointe ou non. .

Tout porte donc à croire que les espagnols, qui eux sont bien huilés, ne feront aucunes faveurs à leur adversaire d’un soir. Mais étant donné le bon état d’esprit affiché par les bleus et le potentiel qu’ont certains joueurs à pouvoir changer la physionomie d’un match, il faut espérer que les cieux madrilènes seront cléments demain soir.

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Plus dans Coupe du Monde 2014, Équipe de France
Un problème d’efficacité pour les attaquants de l'Equipe de France ?
Efficacité, où es-tu ?

23 tirs, 15 corners, des arrêts du portier Japonais. A vue d'oeil on dirait bel et bien une balade se...

Ronaldo et les Portugais sont tombés en Russie
La Russie étonne, Espagne et Allemagne déroulent

Hier soir se jouait la troisième journée des éliminatoires pour la coupe du Monde au Brésil et les favoris ont...

Les supporters belges sont confiant pour la qualification au mondial 2014
Belgique : la génération dorée enfin prête ?

Il y a un an jour pour jour, à Düsseldorf, les Diables Rouges recevaient une véritable leçon de la part...

Fermer