Espagne – Italie : Des matchs dans le match très attendus

01
juillet
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

sergio_ramos_balotelli

Après trois semaines de compétition, c’est le grand jour. L’Euro 2012 prend fin ce dimanche soir au stade olympique de Kiev, où l’Espagne et l’Italie, qui ont remporté tous les grands titres depuis 2006, vont se livrer une dernière bataille pour la gloire. Cette affiche, inédite en finale de tournoi majeur, va livrer également de nombreux duels, puisque les deux équipes regorgent de joueurs de classe mondiale.

Xavi/ Pirlo

Les Espagnols compteront une nouvelle fois sur la maîtrise technique inégalable de leur milieu de terrain pour user leur adversaire jusqu’à le faire plier. Dans ce secteur de jeu où la Roja excelle depuis quatre ans, les dernières prestations de Xavi interrogent. Habituel moteur de son équipe, le stratège du FC Barcelone montre un visage très éloigné de celui habituel depuis le début de la compétition. Symbole de ses difficultés, il a même été remplacé contre le Portugal en cours de match, ce qui ne lui était pas arrivé depuis une éternité. Mais méfiance, Xavi s’est peut-être réservé pour cette finale historique.

Pour bousculer la mécanique Espagnole dans la bataille du milieu de terrain, l’Italie s’appuiera sur son milieu en losange parfaitement orchestré par Andrea Pirlo, qui lui brille de mille feux dans cet Euro. Auteur d’un but et de deux passes décisives, l’Italien fait partie – avec les Espagnols – des joueurs qui touchent le plus de ballons.

Comme si cela ne suffit pas, il est également celui qui en volent le plus. A 33 ans, celui qu’on surnomme « l’architecte » est tout simplement au sommet de sa carrière. En cas de victoire finale de la Squadra Azzurra, Pirlo pourrait tout simplement prétendre au Ballon d’Or.

Pique – Ramos / Balotelli – Cassano

Avec un seul but concédé (face à l’Italie lors des phases de poule !), le duo Pique / Ramos forme la charnière la plus hermétique de l’Euro 2012. Même si les deux hommes ne s’entendent pas à merveille en dehors des terrains, ils forment une association terriblement complémentaire. Repositionné dans l’axe pour pallier le forfait de Puyol, , Sergio Ramos impressionne par sa tonicité, son jeu de tête et ses interventions décisives. Piqué lui, brille par son sens du placement et ses relances précises.

Mais la charnière « acharnée » aura fort à faire lors de cette finale. C’est un Mario Balotelli porté aux nues qui se présentera en face, délesté d’une partie de l’immense pression qui pèse sur ses épaules après son doublé face à l’Allemagne. Et pour le mettre dans les meilleures conditions, Super Mario pourra compter sur son compère Antonio Cassano, dont les performances ne passent pas inaperçues depuis un mois. Opéré du cœur en novembre dernier, ce que réalise le fantasque attaquant du Milan AC est tout simplement miraculeux. Généreux, intelligent dans ses déplacements, ses qualités techniques et sa vision du jeu en font un élément indispensable du système de Prandelli.

Casillas / Buffon

Dans les rencontres où les occasions se font rares, les grands gardiens font souvent la différence. Depuis le début de la compétition, Casillas, peu sollicité, a su rester suffisamment concentré pour sortir les arrêts qu’il fallait, que ce soit contre la Croatie en phase de poule ou aux tirs au but contre les malheureux Portugais. De son côté, Gianluigi Buffon, le gardien de l’Italie, s’est montré magistral contre l’Allemagne en demie. celui qui parviendra à gagner un ou deux duels avec les attaquants adverses pourrait bien donner la victoire à son équipe. Ce soir, le duel à distance que vont se livrer les deux meilleurs portiers du monde pourrait bien être décisif, que ce soit au bout du temps réglementaire ou sur une éventuelle séance de tirs au but.

Si ce n’est pas tout à fait la finale attendue, tous ces duels nous font déjà saliver et nous laissent croire que finalement, nous pourrions bien assister à une finale rêvée.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
Italie-Espagne-finale-euro-2012
L’Espagne a rendez-vous avec l’Histoire

La Roja est à 90 minutes (voire 120) de réaliser un triplé, jamais fait auparavant : Euro – Coupe du Monde...

mario-balotelli
Super Mario, ce héros complétement fou

Héros du match lors de la demi-finale face à l'Allemagne, Mario Balotelli permet à son équipe d'accéder à la finale...

France-Laurent-Blanc
EDF / Laurent Blanc : stop ou encore ?

En fin de contrat, le sélectionneur de l’équipe de France rencontre ce jeudi le patron de la FFF, Noël Le...

Fermer