Equipe de France : Didier Deschamps prend Jallet, Capoue, Mavuba et Varane

09
août
2012

Auteur :

Catégorie : Équipe de France

didier-deschamps-edf

Comme à chaque fois lorsqu’un nouveau sélectionneur débarque à la tête de l’EDF, c’est avec beaucoup d’impatience et de curiosité que l’on attendait la première liste de Didier Deschamps, pour le match amical face à l’Uruguay. Une sélection où ne figureraient pas, quoi qu’il arrive, Jérémy Ménez et Samir Nasri, suspendus par la FFF. La question portait plus sur Hatem Ben Arfa et Yann M’Vila, simplement avertis par la fédération, mais que le nouveau patron des Bleus pouvait sanctionner de lui-même.

La liste : Trois nouveaux, sept retours et seulement douze joueurs présents à l’Euro

C’est donc à 11h30, dans les locaux de la fédération, que DD à dévoilé sa première liste. Principale information, Hatem Ben Arfa et Yann M’Vila n’y figurent pas. Comme on pouvait s’y attendre, les deux joueurs payent cash leur comportement en Ukraine et vont devoir être irréprochables en club s’ils veulent refouler les pelouses Clairefontaine. Une décision logique compte tenu des exigences d’exemplarité prônées par Didier Deschamps depuis sa nomination en juillet dernier.

Gardiens : Lloris, Mandanda.

Défenseurs : Clichy ,Debuchy, Evra, Jallet, Sakho, Koscielny, Varane, Yanga-Mbiwa.

Milieux : Capoue, Gonalons, Martin, Mavuba, Matuidi, Valbuena.

Attaquants : Benzema, Briand, Gomis, Giroud, Payet, Ribéry.

Des absences de marque

Outre Ben Arfa et M’Vila, Yohan Cabaye, Adil Rami, Cédric Carasso, Philippe Mexès, Florent Malouda et Alou Diarra, tous présents à l’Euro, ne font pas partis de cette liste.

Pour les trois premiers, rien d’inquiétant. Le nouveau sélectionneur précise aussitôt que les anciens Lillois sont indisponibles pour raison médicale. L’absence Cédric Carrasso se justifie simplement par la décision de DD de ne pas prendre trois gardiens pour un regroupement de seulement quelques jours, préférant privilégier un joueur de champ de plus pour en voir un maximum à l’œuvre. Concernant les portiers, il prévient d’ailleurs qu’il ne compte pas remettre en cause la hiérarchie entre Mandanda et Lloris. En revanche, pour Mexès, Diarra et Malouda, la tunique bleue s’éloigne clairement, même si l’ancien coach de l’OM précise que la porte reste ouverte, notamment pour le dernier cité, à condition que son temps de jeu évolue. En clair, le Guyanais devra quitter les blues s’il veut conserver une chance de réintégrer le groupe France.

Dans les retours potentiels, on attendait Yoann Gourcuff, Abou Diaby et Jérémy Mathieu. Aucun des trois n’a été retenu. Mais pour les deux premiers, un com-back reste largement envisageable. Deschamps a bien contacté Arsène Wenger et Rémi Garde pour se renseigner sur leur état de forme, mais il veut davantage de recul pour savoir s’il pourra compter sur eux. Enfin, concernant le latéral gauche du FC Valence, il devra encore prendre son mal en patience : Patrice Evra et Gaël Clichy partent clairement favoris dans la tête du nouveau sélectionneur, qui met en avant leur statut de titulaire dans les deux grands clubs de Manchester.

 Des retours et des nouveautés

Première information de choix, le retour de Rio Mavuba. Souhaité par de nombreux spécialistes, le capitaine du LOSC, banni par Domenech puis Laurent Blanc figure bien dans les petits papiers de Didier Deschamps. Une juste récompense de ses bonnes performances depuis quelques années. Et a en écouter le nouveau patron des bleus, l’ancien Bordelais pourrait bien jouer un rôle majeur dans le nouveau projet de l’équipe de France.

Mapou Yanga-Mbiwa, Raphaël Varane et Mamadou Sakho seront également de la partie. Vu les prestations défensives des Bleus en Ukraine, ils ont certainement une carte à jouer. Le jeune Madrilène, sélectionné pour la première fois en bleu, semble plaire à Deschamps qui n’a pas hésité à louer son potentiel. Mais pour maintenir la confiance du sélectionneur, il devra jouer au moins une vingtaine de matchs dans la saison. Il en sera de même pour le défenseur Parisien. On retiendra également le com-back des trois Lyonnais, Gonalons, Gomis et Briand, et du Lillois Payet. Le premier profite peut être de l’absence Cabaye dans l’entre jeu mais pourrait se retrouver en concurrence dans les prochains mois avec Blaise Matuidi pour une place régulière dans le groupe. Concernant les deux attaquants des Gônes et l’ancien Stéphanois, la tâche sera plus compliquée avec le probable retour de Loïc Rémy.

Enfin, le Parisien Christophe Jallet et le Toulousain Etienne Capoue ont eu les honneurs d’une première sélection. Le premier jouera certainement le rôle de doublure de Mathieu Debuchy qui appartenait jusque là à Anthony Réveillère. Reste à savoir ce que fera DD lorsque Sagna sera à nouveau disponible. Pour Etienne Capoue, son fort potentiel peut lui permettre de profiter d’une hiérarchie pas encore bien établie au milieu de terrain.

Un nouveau chantier est en route, mais il faudra faire vite : les éliminatoires pour la coupe du monde au Brésil débutent dès le 7 septembre avec un déplacement délicat en Finlande et il faudra surtout aller défier l’Espagne à Madrid, le 16 octobre prochain.  La course contre la montre est lancée!

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Plus dans Équipe de France
equipe-de-france-1998-deschamps
Rétro 1998: L’apothéose de l’équipe de France

12 juillet, jour de fête. Il y a 14 ans, jour pour jour, s’écrivait le souvenir sportif numéro un des...

DidierDeschamps_EDF
EDF : Didier Deschamps nouveau sélectionneur des bleus

En juin 2008, alors que les bleus de Raymond Domenech s’apprêtaient à disputer l’Euro en Suisse et en Autriche, Didier...

FOOTBALL : France vs Islande - Amical - 27/05/2012
Génération 87, une génération dorée mais trop gâtée …

Champion d’Europe en 2004 des moins de 17ans, la génération 87 fait beaucoup parler suite à l’élimination des bleus en...

Fermer