Entretien avec Chérif Ghemmour

01
octobre
2015

Auteur :

Catégorie : APP a lu / Interviews

Chérif Ghemmour

L’actualité de cette dernière semaine de septembre aura, en partie, été marquée par l’éclipse lunaire totale, soit l’occultation du soleil par la terre. Sans doute un signe pour évoquer en ce jour avec Chérif Ghemmour, l’auteur de « Johan Cruyff, génie pop et despote » , les oscillations entre Cruyff l’astre solaire, flamboyant et lumineux, et son ombre lunaire, Johan le soliste, égocentrique et manipulateur. Dans son livre l’auteur dresse un portrait sans concession du joueur, de l’entraîneur mais aussi de l’homme tout en l’inscrivant dans le contexte d’une époque synonyme de changements sociaux profonds. Accompagnés par un doux soleil francilien printanier nous avons évoqué avec Chérif Ghemmour son travail de recherche et d’écriture. La première biographie en français de l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football vient de sortir en librairie et elle n’occulte rien !

« Dans ton livre on est assez loin d’une simple biographie lambda d’un joueur de football. On a l’impression de lire le roman d’une époque.  C’était l’objectif de départ?

Effectivement. Le fil conducteur du bouquin est constitué de la vie de Johan Cruyff mais je ne voulais pas faire un wikipedia amélioré. Je souhaitais absolument intégrer un aspect extérieur au football, décrire la société et les événements d’une époque, celle des années 60 et 70 qui vont accompagner Johan Cruyff. Il fait partie d’une génération, celle du baby boom qui va vivre des changements profonds en Europe, que ce soit au niveau politique, musical ou sportif. Et je voulais donc expliquer en quoi cette époque est révélatrice et permet d’expliquer en partie son itinéraire. Et d’un autre côté je voulais aussi que l’on puisse découvrir l’homme de façon intimiste, que l’on comprenne ses choix de vie.

On imagine donc qu’il y a eu un gros travail de recherche ?

Un énorme travail de recherche ! Mais ce travail a été facilité par le fait que j’ai été contemporain de cette époque. Et en tant que fan de foot je me suis toujours intéressé à Johan Cruyff comme on peut s’intéresser à un musicien, à un artiste ou à un acteur de cinéma. Donc la proximité du personnage et mes écrits passés sur cette époque (pour Sofoot, Arte ou d’autres) m’ont permis au fil des années de me construire une base de données personnelle importante sur Johan Cruyff et sur le football des années 70. Pour ce livre je me suis plongé dans les documents d’époque que ce soit en français, en anglais ou en néerlandais (avec l’aide d’un ami pour la traduction) pour être le plus fidèle possible et comprendre sa trajectoire. L’un des objectifs du bouquin est aussi d’expliquer ses choix de carrière. Pourquoi est-il parti aux États-Unis ? Parce qu’il était ruiné. Pourquoi était-il ruiné ? À cause de son rapport pathologique à l’argent. Ce travail sur le passé m’a permis de mieux comprendre aujourd’hui certains aspects de sa carrière et de son fonctionnement et j’essaye de les retranscrire dans le livre.

.

A l'occasion de la sortie du livre Johan Cruyff, génie pop et despote, Au Premier Poteau vous fait gagner un exemplaire dédicacé par l'auteur.

.

Le côté obscur de Cruyff évoqué dans le titre « Johan Cruyff, génie pop et despote » n’est pas du tout escamoté dans le livre…

Il ne s’agissait pas de faire une hagiographie de « saint Johan Cruyff » mais un livre sur l’homme, avec ses forces et ses faiblesses. Je ne dissimule donc rien et j’essaye d’expliquer ses rapports conflictuels avec son environnement (ses coéquipiers, les arbitres, les dirigeants de l’Ajax ou de la fédération), son rôle de capitaine dominateur parfois au service du collectif mais aussi et surtout au détriment du collectif et au service de sa personne.

On découvre donc tout au long du livre un Johan Cruyff double face.

C’est peut-être le propre des génies. D’un côté, le joueur flamboyant qui révolutionne le football avec l’Ajax, le tacticien pédagogue, dont l’apogée sera la dream team du Barça au début des années 90, et de l’autre, son côté obscur dans son rapport aux autres, avec par exemple la gestion humaine désastreuse lors de son retour à l’Ajax en 2010-2012.

Tu as eu l’occasion de rencontrer ton idole de jeunesse avant de finir la rédaction du livre. Quel a été ton ressenti ?

Je l’ai rencontré en juin dernier lors de la journée de la fondation Johan Cruyff à Barcelone avec mon collègue de Sofoot Javier Prieto qui assurait la traduction. Sa fondation vient en aide aux enfants en situation d’handicap en soutenant des projets socio-éducatif à travers le sport. On a pu voir la sincérité de l’homme dans son rapport aux enfants et on a aussi pu constater sa vivacité d’esprit à 68 ans. On sent que c’est une personnalité hors-norme qui maîtrise sa communication et qui fait preuve d’une intelligence rare.

.

.

La communication et les relations avec la presse Cruyff sait en jouer depuis 50 ans non ?

Tout à fait. Depuis son premier contrat pro à l’âge de 17 ans (le second contrat professionnel de l’histoire du football aux Pays-Bas) Johan Cruyff a conscience de sa valeur, de son image et de ce qu’il peut en tirer et comment. Là encore il y a une forme de génie chez lui.

Cruyff c’est aussi le début de ce que l’on appelle le « football moderne » ?

Oui car Johan Cruyff c’est la première star du football en mondovision, avec l’apparition de la télé en couleur, les diffusions des matchs de Coupe d’Europe des clubs champions de l’Ajax, la coupe du monde 1974 et cette finale dont on parle encore aujourd’hui. C’est la star sportive d’une époque, les années 60 et 70, qui aura vu des changements profonds. Juste avant, Pelé c’était le noir et blanc et quelques matchs à la télé, Georges Best un feu de paille, Maradonna viendra plus tard. Cruyff incarne vraiment cette époque de transition vers le football moderne avec la professionnalisation de ce sport, les enjeux économiques et le poids des sponsors que l’on connaît aujourd’hui. »

Propos recueillis en exclusivité pour Au Premier Poteau par Benjamin Laguerre.

Vous pouvez tenter de remporter ce livre, dédicacé par l’auteur. Pour cela, rien de plus simple, vous avez jusqu’au 1er octobre pour RT ce tweet et suivre le compte Twitter d’ Au Premier Poteau.

 

.

Pour découvrir et comprendre toutes les facettes de l’astre Johan Cruyff il faut maintenant vous plonger dans la lecture des 375 pages du livre. 

“Johan Cruyff, génie pop et despote” de Chérif Ghemmour chez Hugo Sport (23 septembre 2015), 17,50 euros.

Directement ici : http://www.hugoetcie.fr/livres/johan-cruyff-genie-pop-et-despote/ ou sur Amazon, à la Fnac et dans toutes les bonnes librairies.

Et si vous hésitez encore nous vous donnons rendez-vous jeudi prochain pour la chronique du livre dans « APP a lu » !

Auteur : Benjamin Laguerre

Toulousain en exil. Chroniqueur littéraire des livres sur le football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu, Interviews
Johan Cruyff, génie pop et despote
Johan Cruyff, génie pop et despote

A l'occasion de la sortie du livre "Johan Cruyff, génie pop et despote " de Chérif Ghemmour aux éditions Hugo...

Alejandra-gutierrez-mundo-fox
Alejandra Gutiérrez (MundoFOX) : “James Rodriguez, une icône fédératrice en Colombie”

Avec en ses rangs Carlos Bacca (Milan AC), Jackson Martinez (Atlético de Madrid), Juan Cuadrado (Juventus), Juan Zuniga (Naples), Teofilo Gutiérrez...

APP à lu "Pourquoi le foot français va dans le mur" de Faouzi Djedou-Benabib et Yacine Hamened chez Hugo Sport
APP a lu … “Pourquoi le foot français va dans le mur”

Avant de chroniquer les livres "foot" de la rentrée littéraire 2105, retour sur une sortie pré-estivale avec Pourquoi le foot français...

Fermer