En autobus Simeone !

13
avril
2017

Auteur :

Catégorie : Europe

diego-simeone

Véritable star des bancs de touche, le coach de l’Atletico est l’homme qui a rendu la fierté aux rojiblancos grâce à son charisme et sa grinta. Mais malgré des résultats de haute volée, on ne peut s’empêcher de penser qu’avec les joueurs qu’il possède dans son effectif, le cholo pourrait produire un jeu bien plus attrayant que celui qu’il propose actuellement.

La force d’un entraîneur est de savoir imposer son empreinte sur une équipe, de lui transmettre son identité pour en tirer le maximum. De ce côté, Diego Simeone est le numéro un. L’argentin a remis l’Atletico permis les grands clubs européens à la seule sueur de son front. Né à Buenos Aires, le Simeone joueur a traîné sa grinta sur les terrains espagnols et italiens et c’est la culture de ces deux pays qui ressortent aujourd’hui quand on regarde l’équipe de Simeone entraîneur, dont ils exigent de ses joueurs un engagement total, un dépassement de soi, et une culture défensive d’une qualité rare. Avec les qualités transmises par le Cholo, les colchoneros se sont installés durablement dans les 4 premiers du championnat, le remportant même en 2014, et en accédant à deux finales de Ligue des Champions, faisant entrer l’autre club de Madrid dans le top 5 européen.

Joueur de l’Atletico pendant une saison et demie, Diego Simeone s’est servi de cette expérience de joueur pour mener à bien sa mission d’entraîneur. L’Atletico, c’est un peu ce club de prolos qui grandit à côté des bourgeois du Real, un club de charognard prêt à tout pour défendre leurs couleurs, par fierté et par opposition à la Maison Blanche. C’est cet ADN qui définit l’équipe du cholo. Une équipe de chiens, qui ne lâchent jamais, avec une culture de la gagne rare. Dans un 4-4-2 on ne peut plus old school, Simeone fait passer le résultat avant tout, et n’en a que faire de produire du jeu. Face aux Bayern, Real ou autre Barça et leurs budgets colossaux, les matelassiers jouent à l’envie quitte à placer l’autobus devant le but.

Joue-la comme Monaco

C’est cette culture du résultat qui a fait de l’Atletico un grand club européen, mais cette équipe ne peut-elle pas allier au résultat un peu plus de jeu ? As de la défense, Diego Simeone possède dans son effectif de très bons joueurs de foot, qui n’ont rien à envier à d’autres cadors. Avec des joueurs de la qualité de Koke, Saul, Carrasco ou Griezmann, les colchoneros pourraient proposer un football bien plus offensif sans pour autant avoir des résultats moindres. L’idée que l’Atletico ne peut avoir des résultats qu’avec un jeu aussi austère ne tient pas. Pour finir dans le trio de tête de la Liga ou en demie de Champions League, la qualité de l’effectif madrilène ne manque de rien. À l’image de l’AS Monaco, qui, avec un effectif moins qualitatif, obtient des résultats et produit un football bien plus offensif et attrayant que l’équipe de Simeone. Dans le projet qui consistait à remettre l’Atletico en haut de l’affiche, le résultat était la seule et unique obsession mais, pour passer un nouveau palier et rendre le club plus sexy à l’international et attirer (ou garder) des grands joueurs, le résultat doit aussi être accompagné de la manière avec une animation offensive beaucoup moins pauvre et dépendante du réalisme de sa star, Griezmann. Si le onze du coach argentin alliait à son pressing et son intensité actuelle une participation plus grande des latéraux et une possession plus importante dans le camp adverse, pour asphyxier son adversaire par des appels incessants comme le fait Monaco cette année, les colchoneros pourraient bien renverser des montagnes. Et incarner ces prolos qui bouleversent la hiérarchie.

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
ngolo-kante
N’Golo Kanté, l’homme à tout faire d’Antonio Conte

Après Leicester, N’Golo Kanté est en passe de gagner un deuxième titre de champion d’Angleterre. Quand il a gagné le...

Özyakup
Besiktas : Özyakup, danger numéro un ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais Oguzhan Özyakup a été formé dans la prestigieuse académie d’Arsenal. Revenu sur ses...

Spal-2013
La Serie B préserve son suspense

Bien plus disputée que la Liga1|2|3, la Serie B est loin de faire connaître son dénouement. Bien qu'elle dispose d'un...

Fermer