Elie Baup, élément déclencheur de la renaissance de l’OM

22
septembre
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Elie Baup et la renaissance de l'OM

Avec 5 matchs et autant de victoires en championnat, un parcours en ligue Europa entamé de très belle manière, l’OM marche sur l’eau en ce début de saison : un retour au premier plan pas forcément attendu tant cette équipe agonisait en fin de saison dernière. Demain soir, en cas de succès contre Evian TG, le club Phocéen peut tout simplement égaler le record de Monaco, qui avait aligné six victoires lors de la saison 1960-61.

Symbole de ce renouveau, Élie Baup, qui a trouvé la méthode idéale pour relancer une équipe qui doutait sérieusement.

Il fait déjà l’unanimité dans l’environnement olympien

En juillet dernier, lorsqu’Élie Baup a été choisi par les dirigeants de l’OM pour remplacer Didier Deschamps sur le banc du club provençal, la nouvelle a été loin d’exciter les supporters phocéens. D’ailleurs, il n’y avait qu’à lire certaines réactions pour s’en convaincre : « On laisse partir Deschamps pour prend un entraineur au garage- c’est une déception on n’attendait un grand entraineur – Ravanelli avait plus le tempérament pour entrainer l’OM ».

Deux mois et demi plus tard, la donne est inversée. Choisi pour ses qualités tactiques et d’analyses, pour sa capacité à composer avec les joueurs qu’il a sous la main et à lancer des jeunes pousses, l’ancien coach des Girondins a largement répondu aux attentes de ses dirigeants. Capable de se passer sans soucis des M’Bia, Diarra ou Azpilicueta, Élie Baup n’a pas hésité à lancer Abdallah, Abdullah ou Omrani dans le grand bain. Mieux, le coach à la casquette a su trouver les mots et le positionnement idéal pour relancer André-Pierre Gignac : utilisé en pointe avec beaucoup de libertés de déplacements, le Martégal a retrouvé ses qualités premières, mélange d’efficacité, spontanéité et générosité, qui avaient été bridées sous l’ère Deschamps.

Enfin, au-delà des résultats, Élie Baup a su séduire ses joueurs et le public Marseillais par sa façon de travailler et sa philosophie de jeu. En quelques semaines, le nouveau technicien phocéen a su faire taire ses détracteurs et gagner petit à petit le respect du peuple Marseillais, sous le charme.

La méthode : Élie Baup ne fait plus du Élie Baup

Entraineur des Girondins, puis de Saint-Étienne, Toulouse et Nantes, on se souvient que le natif de Saint-Gaudens aimait déjà aligner deux attaquants, mais affectionnait les défenseurs centraux durs sur l’homme, les latéraux accrocheurs et les milieux récupérateurs puissants, avec une organisation du jeu réservée aux milieux offensifs.

Mais depuis son arrivée Marseille, le système et les éléments utilisés témoignent d’une certaine évolution de l’approche tactique d’Élie Baup, avec des latéraux et récupérateurs qui participent au jeu offensif, et des schémas mettant régulièrement à l’œuvre 4 voire 5 joueurs à vocation offensive, comme ce fut le cas à Nancy, où il n’a pas hésité à aligner simultanément A. Ayew, Valbuena, Gignac et J. Ayew devant un duo récupérateur très technique ( Cheyrou, Abdullah), ou à Istanbul, avec Amalfitano, Valbuena, A.Ayew, et Rémy. Un changement de philosophie qu’il reconnait lui-même et attribue à son expérience de consultant : «cette pause en tant que consultant m’a servi. J’étais parfois très axé sur la récupération du ballon, l’aspect défensif, en oubliant l’essentiel qui est le plaisir de marquer des buts ». Une conception nouvelle qui permet pour l’instant à l’OM de retrouver les sommets et de faire briller les talents individuels, sans pour autant déséquilibrer le bloc défensif puisque Marseille possède à ce jour la meilleure défense de ligue 1.

Par rapport à ses précédentes expériences, Élie Baup a aussi davantage axé son travail sur la communication : régulièrement, il mène des entretiens individuels avec les joueurs afin de maintenir la confiance et mobiliser tout son groupe. Un choix payant tant on peut observer des valeurs morales insoupçonnées l’an passé dans cet effectif phocéen, qui montre un état d’esprit et un mental à toute épreuve depuis le début de saison. Désormais, les joueurs prennent du plaisir et sont heureux sur le terrain, et ça se voit dans leur comportement à l’entrainement, dans leur manière de célébrer les buts et même dans leur façon de communiquer avec les médias.

Pour rejoindre l’OM, l’ancien consultant de canal plus n’a cessé de marteler sa motivation. Le voilà désormais en phase de réussir son pari et de s’installer durablement dans l’un des fauteuils les plus éjectables de France. Bravo Monsieur Baup !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Mathieu Debuchy et les Lillois doivent se ressaisir face à Lyon ce dimanche
6e journée de Ligue 1 : les matchs à suivre ce dimanche

Après avoir brillamment représenté le football français sur la scène Européenne, l’Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux et l’Olympique...

Montpellier-Asse ce soir en Ligue 1
6e journée de Ligue 1 : les rencontres à suivre aujourd’hui et demain

Seulement 24 heures après les belles prestations de Lyon, Marseille et Bordeaux en Europa League, venues redorer une première semaine...

Observatoire de la Ligue 1
Le PSG leader sur le web

Au Premier Poteau est heureux de vous présenter une nouvelle rubrique : l'Observatoire de la Ligue 1. Un projet à...

Fermer