EDF : Varane / Koscielny alignés, Sakho touché?

26
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014 / Équipe de France

edf-nike-varane-pogba

Sauf surprise de dernière minute, Raphaël Varane et Laurent Koscielny devraient débuter en charnière centrale. Un nouveau coup dur pour le défenseur Parisien qui prendrait place sur le banc de l’équipe de France pour la première fois sous l’ère Deschamps, mais pas forcément une surprise au vu de l’état de forme de ses deux concurrents.

Trois : chiffre maudit pour Sakho ?

Troisième choix de Carlo Ancelotti qui lui préfère régulièrement Alex, Mamadou Sakho avait pourtant disputé l’intégralité des rencontres de l’équipe de France depuis l’arrivée de Didier Deschamps au poste de sélectionneur. Un signe fort de la part du patron des bleus, qui ne semble pas influencé par le statut en club de son poulain, comme en atteste son discours au moment de dévoiler sa liste, le 14 mars dernier : « Il n’y a aucun problème avec son temps de jeu au PSG, a déclaré DD. OK, il n’a pas joué le match retour contre Valence et il était déçu, mais il joue la plus grande partie des matchs du PSG. Et puis ce n’est pas plus mal qu’il puisse souffler de temps en temps. Le PSG a un effectif important et joue tous les trois jours. »

Mais entre temps, il y a eu ce fameux match contre la Géorgie et la sortie mitigée du Roc Parisien, et la performance plutôt solide de Raphaël Varane. Car si les avis sont partagés sur la copie rendue par Sakho contre la Géorgie, force est de constater qu’il est impliqué sur deux des trois occasions concédées aux modestes attaquants Géorgiens : une fois pour une faute de placement, une fois pour une faute de marquage. Des détails qui n’ont certainement pas échappé au sélectionneur des tricolores, qui devrait pousser pour la première fois son défenseur favori sur le banc.

Une décision pas forcément préméditée, mais plutôt logique. Et un coup dur pour Mamadou Sahko. Car si tout n’est pas encore joué, le numéro 3 Parisien est désormais le troisième choix du sélectionneur, comme dans son club. Trois, un chiffre décidément de plus en plus noir pour Sakho !

Varane / Koscielny, ticket gagnant ?

Une défense centrale Varane / Koscielny inédite pour affronter la meilleure équipe du monde et de surcroit pour la « finale » du groupe, le pari semble risqué. Mais comme il le répète à chaque rassemblement, le sélectionneur alignera ce soir les joueurs les plus compétitifs, excepté peut-être Karim Benzema, sans équivalent à ses yeux.

Et au regard des récentes prestations du Madrilène et du Gunner, des méformes de Sakho et M’Biwa, l’audace de DD pourrait s’avérer payante. Car depuis un mois, les deux défenseurs français sont au top dans leurs clubs respectifs. Varane est sur le point de pousser Pepe définitivement sur le banc au Real Madrid et aligne performances de grande qualité, comme face au Barça et MU. Impeccable pour sa première sélection, l’ancien Lensois a confirmé son aisance et sa maturité, malgré son jeune âge. Impressionnant dans les airs, rapide, capacité à colmater les brèches laissées par ses coéquipiers, le jeune Madrilène a conquis. Et à l’heure d’affronter l’Espagne, il présente l’avantage de connaître parfaitement ses adversaires, pourrait s’avérer précieuse contre un adversaire de se calibre.

De son côté, Laurent Koscielny est revenu à son meilleur niveau avec Arsenal, après une période difficile. Impressionnant face au Bayern Munich lors des huitièmes de finale de la ligue des champions, il s’est en plus ajouté un atout supplémentaire en l’absence de Vermaelen qui n’a certainement pas échappé au sélectionneur : depuis un mois, il brille dans une position de défenseur central gauche, lui qui évolué jusque-là sur le côté droit. Un détail important, qui devrait permettre à Raphaël Varane d’occuper côté droit, comme face à la Géorgie et en club. Enfin, le défenseur d’Arsenal a toujours performé contre la Roja, que ce soit lors du quart de finale de l’Euro ou au match aller dans ces éliminatoires.

Finalement, la seule incertitude repose sur la capacité du Gunner et Madrilène à rapidement trouver des automatismes. La clé du match tient certainement à ce détail, et peut être même la qualification directe pour le mondial… Car si cette charnière tient la route et ne concède pas de but, l’Équipe de France aura toujours au moins ses 2 points d’avance sur l’Espagne ce soir à 23h00, ce qui laisserait entrevoir un exploit inespéré au début de ses phases de qualification : la première place et un billet direct pour le Brésil !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014, Équipe de France
ribery-espagne-france
Pourquoi l’Espagne doit craindre l’Equipe de France ?

C'est un match décisif pour la qualification pour la Coupe du Monde 2014. France - Espagne, un grand classique, face à...

Benzema, ici face à Xabi Alonso, aurait fort à faire
Pourquoi la France doit craindre la Roja ?

Ce soir l'équipe de France accueille, à Saint-Denis, la sélection espagnole pour ce qui s'annonce comme le match au sommet...

southampton-schneiderlin
“Morgan Schneiderlin, le Saints”

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Morgan Schneiderlin est à un homme important à Southampton et reconnu de...

Fermer