EAG-ASSE : Guingamp joue (déjà) gros

12
mars
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Écrasé par l'OL le weekend dernier, Guingamp flirte de plus en plus dangereusement avec la zone de relégation et joue déjà gros ce week-end

Écrasé par l’OL le weekend dernier, Guingamp flirte de plus en plus dangereusement avec la zone de relégation. Un indésirable « club des trois » dont EAG n’a fait partie qu’à 7 reprises depuis le début de saison (de la 1ère à la 3è journée, puis de la 18è à la 21è), mais qui se rapproche à vitesse grand V, compte-tenu des contre-performances guingampaises et des quelques points glanés par les équipes du dessous. A la faveur du nul obtenu lors de son match en retard contre l’OM, le Gazélec (premier relégable) ne compte plus que deux points de retard sur En Avant.

En soi, il n’y a rien d’alarmant à cela, Guingamp étant préparé à l’éventualité de devoir lutter avec le promu pour obtenir son maintien. Ce qui pourrait être plus inquiétant en revanche, c’est le calendrier qui attend les guingampais. Après la réception de Saint-Etienne, ils affronteront deux adversaires directs dans la lutte pour le maintien : Reims et Montpellier. Deux matchs où il faudra absolument prendre des points, car la suite est encore plus effrayante : PSG, Rennes, Caen, Monaco, Lille, Nice. Un concentré de clubs engagés dans la course à l’Europe (à l’exception des nordistes).

.

Écrasé par l'OL le weekend dernier, Guingamp flirte de plus en plus dangereusement avec la zone de relégation et joue déjà gros ce week-end

.

Heureusement, le hasard du calendrier a plutôt bien fait les choses en réservant une fin de saison – au moins – aussi compliquée à négocier pour le Gazélec. Les Corses comptent cinq adversaires communs avec Guingamp : le PSG, Saint-Etienne, Lille, Nice et Caen. Le reste ? Un derby corse contre Bastia, et trois déplacement à Lyon (invaincu dans son Parc OL), Angers, et Lorient à la dernière journée. Le petit poucet de la Ligue 1 devra donc sortir une dernière ligne droite de folie pour espérer sauver sa peau parmi l’élite.

Autre candidat au maintien, Reims se déplacera notamment à Rennes, Nice, Monaco et Marseille, avant de recevoir l’OL lors de la 38è et dernière journée. Le calendrier le plus abordable semble être celui de Toulouse, dont le seul véritable gros morceau sera la réception de l’OL (qui aura décidément un vrai rôle d’arbitre à jouer dans la course au maintien). Reste que le TFC part de très (trop?) loin, avec 9 points de retard sur Guingamp, premier non-relégable.

La chasse est ouverte…

Auteur : Bastien Pyz

Breton du Nord exilé dans le Sud (Nantes). Comme Obélix et la potion magique, je suis tombé dans le chaudron du Roudourou étant petit. Supporter guingampais comblé, et amateur de foot british.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Giovinco-3
6 bonnes raisons de suivre la MLS

Après une trève hivernale de quatre mois, la MLS a rouvert ses portes le weekend dernier. Vous n'étiez pas devant votre...

Large vainqueur 4-1 du voisin et rival Nantais, le Stade Rennais peut désormais se permettre de rêver d'Europe ...
Rennes : Un derby historique

Le Stade Rennais recevait dimanche dernier son voisin nantais au Roazhon Park. Un match à enjeux donc, avec en prime...

remi-riou-fc-nantes
Rémy Riou : Le “gars sûr” du FCN

Lors de son arrivée dans la cité des Ducs en 2012, Rémy Riou a déjà pas mal bourlingué. Formé à...

Fermer