Di Maria, l’ange gardien parisien

22
avril
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

di-maria

Alors qu’Angel Di Maria marche de nouveau sur l’eau depuis plusieurs mois, l’argentin laisse un sentiment mitigé chez les supporters parisiens. Une petite aigreur due a son statut de remplaçant qu’il sera difficile à bouleverser, mais aussi et surtout à cause de son inconstance. El Fideo oscille depuis son arrivée à Paris entre top player et grosse déception. Mais alors où se situe son réel niveau ?

Lorsqu’il arrive au PSG en 2015, Angel Di Maria doit être, comme toute personne arrivant au club, le joueur capable de faire franchir un nouveau cap à Paris. L’attente est énorme mais légitime au vu de son niveau lorsqu’il est allé chercher la Decima avec le Real. Apportant un profil inédit au sein de l’effectif parisien, El Fideo réalise une première saison satisfaisante, l’élimination sans saveur contre Manchester City venant ternir le tableau. La saison suivante, Zlatan parti, c’est sur ses épaules que doit reposer la création offensive de l’équipe, mais il n’en est rien. Di Maria déçoit, comme toute l’équipe. Mais c’est aussi ça qui lui est reprocher : il ne tire pas l’équipe vers le haut lorsque cela va moins bien. Titulaire indiscutable, l’argentin se plaint du manque de concurrence pour expliquer ses prestations en demi-teinte. Di Maria n’aime pas être dans le confort et marche à la carotte. En janvier, Draxler arrive et étoffe un peu plus le contingent offensif du club de la ville lumière. Cette arrivée à le don de réveiller Angel qui sort alors des prestations XXL comme lors de PSG-Barca où il porte l’équipe avec deux buts notamment. Lors de la Remontada, il ne jouera qu’une petite mi-temps (il entre à la 55ème à la place de Lucas) mais sera l’un des rares à faire sa part du boulot. Malgré l’humiliation au Camp Nou, Di Maria ne baisse pas de régime et permet à tout Paris de croire encore au titre de champion, en vain.

Angel Di Maria est comme ça, il a besoin de se sentir en danger pour être bon. Cet été, l’arrivé du duo Neymar-Mbappe et la concurrence déloyale que cela engendrait a fait douter le n°11, ses prestations ne ressemblent plus à grand chose et le départ semble inéluctable. Seulement voilà, Mbappe prend un uppercut d’Anthony Lopes, Neymar se blesse pour de longues semaines, et à Di Maria d’en profiter pour refaire surface. Il marche à la carotte donc, et la perspective de jouer le Mondial en fin de saison le surmotive. Il renaît de ses cendres et rien ne semble l’arrêter, pas même 90 minutes sur le banc à Bernabeu !

Sa meilleure saison à Paris ?

En l’absence de Neymar, Angel Di Maria prend les clefs du camion et fait apprécier son immense talent à toute la France, à défaut de l’Europe. Ses buts tout en toucher de balle, ses passes décisives et ses coups du foulard redonnent du baume au cœur à des supporters forcément frustrés de la tournure d’une saison décevante sur le plan des émotions, malgré les records et le quadruplé retrouvé. Même s’il n’est plus un maillon essentiel lorsque l’effectif est au complet, Di Maria prouve chaque match un peu plus qu’il reste indispensable au Paris Saint-Germain. Son profil et son registre aux antipodes de celui de Mbappe permettent d’étoffer l’effectif non seulement en quantité, mais surtout en qualité. Il apporte de la variation dans le jeu, un instinct de passeur qu’ont Neymar et Mbappe mais à un degré bien moins important. Alors qu’il n’a jamais été aussi proche d’un départ en début de saison, il la finira en donnant le sentiment qu’il n’a jamais été aussi bon sous le maillot parisien. Involontairement, le PSG a peut-être trouvé la meilleure formule pour tirer le maximum de l’attaquant argentin : un temps de jeu conséquent et une concurrence plus forte que jamais. El Fideo a besoin d’être poussé dans ses derniers retranchements pour être à son maximum et montrer son immense talent. Reste à savoir de quoi sera fait son avenir, mais un départ sonnerait comme une nouvelle erreur des dirigeants parisiens, tant il se montre indispensable pour l’équipe lorsqu’il est à ce niveau.

La perspective d’une saison complète avec un Di Maria au top en plus de Neymar, Mbappe, Cavani, Draxler et Pastore (entre autres) à de quoi faire penser que le meilleur n’est pas encore arrivé du côté de la Porte de Saint-Cloud…

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
OM-Leipzig
OM : Marseille et le temps des amours

Pour la première saison pleine de l’américain Franck Mc Court à la tête du club, l’Olympique de Marseille a renoué...

flavien-tait-angers-sco
Tait prometteur

Grand artisan de la remontée du SCO d’Angers au classement, Flavien Tait réalise la saison la plus aboutie de sa...

as-saint-etienne-coupe-europe
Course à l’Europe: Nice et Sainté mieux placés?

Alors que, sauf cataclysme les 5èmes et 6èmes places du championnat devraient être qualificatives pour la prochaine campagne d’Europa League,...

Fermer