Céline Deville (Juvisy) «Rejouer le match serait une bonne chose»

15
février
2014

Auteur :

Catégorie : Football féminin / Interview

CDEVILLE03

A l’occasion des 16èmes de finale de la coupe de France féminine qui auront lieu ce week-end, nous avons eu le privilège de nous entretenir avec Céline Deville, la gardienne de Juvisy.

Avant d’affronter Compiègne à domicile, elle nous livre ses impressions sur son parcours, le championnat, la coupe de France et quand on connaît son impressionnant palmarès, on ne peut que s’en réjouir !

Bonjour Céline, comment ça va ?

Ça va bien merci ! Je reviens de sélection en équipe A avec une belle victoire contre la Suède. Vivre une sélection en équipe de France c’est toujours très agréable, encore plus quand il y a une victoire à la clé.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Céline Deville, je suis gardienne au FC Juvisy et en équipe de France. J’ai commencé le foot en jouant dans mon quartier avec des copains car je n’avais pas de copine qui jouaient. Et lorsque mon père est devenu entraîneur de l’équipe féminine d’Alberville, je l’ai rejoint en intégrant l’effectif.

Je baigne dans le football depuis toute petite, mon père a évolué au poste de gardien, mes sœurs et mon frère jouent ou ont également joué mais pas au poste de gardien par contre.

En fait, quand j’ai commencé à jouer, j’étais attaquante puis la gardienne s’est blessée et mon père m’a proposée de la remplacer, j’avais 14 ans à l’époque. Cela s’est tellement bien passé que j’ai intégré le CNT – Clairefontaine 2 ans plus tard, je ne m’y attendais pas du tout car je jouais pour le plaisir.

D’ailleurs, au début, je n’avais pas compris que c’était pour l’année, je pensais que c’était pour une semaine : je n’avais pas compris ! Au final, j’y suis restée 4 ans, en milieu de parcours j’ai rejoint le PSG et ça a été très formateur notamment au niveau du rythme des entraînements.

En 2002, j’ai été contactée par Montpellier qui m’a présentée son projet sportif, à l’époque le club avait fait un super recrutement avec Hoda Lattaf ainsi que Sonia Bompastor et cela m’a donnée envie de m’engager avec eux. Après 9 saisons et 3 titres en coupe de France, je me suis engagée avec l’Olympique Lyonnais en 2011.

Qu’est-ce qui a motivé ton choix ?

C’était un nouveau challenge, après autant de temps à Montpellier j’avais envie d’autre chose comme jouer une compétition européenne. Patrice Lair m’a fait cette belle proposition, mais finalement je me suis rendue compte qu’il me manquait du temps de jeu car j’étais seconde gardienne. Aussi, pour en retrouver, j’ai décidé de rejoindre le FC Juvisy.

De ton point de vue, quels sont les atouts de vos adversaires ?

Montpellier a des très bonnes structures, ce qui est vraiment génial pour les entraînements. A Lyon, le statut de professionnelle est vraiment confortable pour se concentrer sur le sport, après au début c’est difficile de prendre ce rythme.

Je n’ai pas connu le PSG version Qatari donc beaucoup de choses ont changé par rapport à ce que j’ai connu, par exemple à l’époque, on jouait à Bougival alors que maintenant, l’équipe s’y entraîne uniquement.

CDEVILLE01Et ceux de Juvisy ?
C’est une équipe qui est très solidaire, je crois que le match où ça s’est le plus vu c’était celui à Montpellier. On avait envie de gagner ensemble et c’est l’un de nos atouts !

Je pense aussi qu’on sait se montrer très solides derrière. Quand on se donne à fond, c’est difficile de contourner la défense : ça, c’est une grande force.

Cette année, le club s’est super bien structuré dans le sens où on a maintenant un terrain d’entraînement, une salle de musculation, des casiers…

Au niveau des horaires d’entrainement, c’est plus simple également de démarrer à 17h30 plutôt qu’à 19h00, car ça permet de rentrer tôt et d’avoir des temps de récupération.

Quels sont les objectifs du club ?

Cela n’a pas changé depuis le début de la saison : jouer l’Europe donc finir 2ème du championnat, mais aussi, gagner la coupe de France. Même si je l’ai déjà gagné à plusieurs reprises avec mes précédents clubs (2 fois avec Lyon et 3 fois avec Montpellier), je serai ravie d’accrocher un titre supplémentaire à mon palmarès. En tout cas, c’est une compétition que j’aime beaucoup !

Le match aller contre Saint-Etienne, ça à un impact sur votre moral ?

Dire que ce n’est pas énervant de perdre 4 points de cette manière, ce serait faux… Rejouer le match serait une bonne chose, car cela nous permettrait de continuer la course à la seconde place. De là à dire que cela a eu un impact, notamment lors de notre défaite face à Soyaux, ce serait un peu fort. Il faut être honnête : on a fait un mauvais match, en face il y avait une belle équipe qui a su parfaitement en tirer profit.

Un pronostic pour le match de ce week-end ?

Victoire après un beau match, peu importe le score.

Et pour cette saison en D1 ?

La première place, ce n’est plus possible, mais on va se battre jusqu’au bout pour accrocher la deuxième place. Ce qui veut dire gagner contre Paris, qui a une très belle équipe, contre Montpellier aussi et surtout, ne faire aucun faux pas.

CDEVILLLE-DEDI5 minutes décalées : sur une île déserte

Mes chiens : Kas et Lena,
Ma famille,
Mes consoles : surtout ma Xbox avec plein de jeu d’action car je joue quotidiennement… Comme Thomis avec sa console qu’elle ne lâche pas.
Ma télé : par contre, il faudra mettre l’électricité,
De quoi skier,
A manger.

*Attention, après négociation, c’est finalement dans un chalet désert qu’auront lieu les 5 minutes décalées.

Merci à Céline pour sa disponibilité et son humour.
Crédits photo : Bruno Pérachon / Niko Rnx / Céline Deville

Auteur : Koralee Cano

Crampons ou talons, Koralee a fait le choix de ne pas choisir et surtout d'en parler. Passionnée du détail, curieuse d'en savoir toujours un peu plus, elle décrypte l'univers du football féminin non sans une pointe d'humour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Football féminin

Comments are closed.

Plus dans Football féminin, Interview
Clément Grèzes (beIN Sports) : “Griezmann peut même jouer en pointe”

Antoine Griezmann est l'un des joueurs français les plus en vue du moment en Europe. Forcément, son nom revient donc...

j+1
Pierre Gratiot (CANAL+), 3ème partie : “J+1, une expérience sympa”

Actif dans l'univers du sport à la télé depuis 2003, Pierre Gratiot fait partie des voix fortes du service des...

CANAL CHAMPIONS CLUB
Pierre Gratiot (INFOSPORT+), 2ème partie : “L’élimination de la Juve m’a surpris”

Journaliste sur Infosport+ et Canal+, Pierre Gratiot a accepté de nous livrer son regard sur la première phase de Ligue...

Fermer