Débriefing international des amicaux de février

07
février
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

Resume-buts-France-Allemagne-1-2

Le triple A : Allemagne, Argentine et Angleterre au rendez-vous. Si l’Allemagne fait partie des tops, vous imaginez bien que la sélection de Deschamps en a fait les frais. Battue au Stade de France 2 buts à 1, l’équipe de France a péché dans l’efficacité, Benzema est apparu emprunté sur le front de l’attaque. Au contraire d’Allemands sans pitié à la finition. Les hommes de Joachim Löw ont par séquences su déséquilibrer le milieu de terrain Français grâce à des décalages et des passes dans les intervalles, facilitées par la qualité technique d’Özil. Un avertissement pour les Bleus avant les échéances beaucoup plus importantes de mars.

A 2000km de là, Ibrahimovic affrontait Messi. Ou plutôt la Suède affrontait l’Argentine, moins d’un an après un Euro 2012 en demi-teinte pour les Scandinaves. Vainqueurs 3-2 à Stockholm, les Argentins ont confirmé leur forme ascendante et ont globalement dominé cette partie. Organisé autour d’un Ibrahimovic placé en numéro 10 derrière Hysèn, les Suédois ont souffert face aux vagues Sud-Américaines mais ont tout de même offert un beau spectacle au public Nordique malgré la défaite.

Un Angleterre-Brésil ne peut pas laisser un fan de foot insensible. Avant le match pourtant, aucun des deux camps ne fanfaronne. Les Anglais parce qu’ils n’ont pas battu leurs adversaires du soir depuis 23 ans. Les Auriverde car l’éviction de Mano Menezes et le nomination de Luiz Felipe Scolari récente ont redistribué les cartes. Tout cela à 16 mois de la Coupe du Monde au Brésil. Au final, les hommes d’Hodgson l’emportent 2-1 dans un match de qualité qui a vu des Anglais solides et créatifs prendre le dessue sur une Seleçao un peu trop tendre qui semble encore tâtonner.

Sinon, au Qatar, l’Espagne a gagné 3-1 contre l’Uruguay. Les hommes de Del Bosque ont battu des Uruguayens accrocheurs mais un cran en-dessous sur 90 minutes. Emmenés par Cavani et Suarez, la Celeste a été plombé par une bévue de son gardien Muslera sur une frappe lointaine de Fabregas. L’ancien Parisien Cristian Rodriguez a égalisé à la demi-heure de jeu mais la Roja a ensuite mis en place son jeu de passes courtes et a étouffé les joueurs de Tabarez. Un doublé de Pedro a scellé un match sans surprises. A noter que Carles Puyol a encore rempli son CV en fêtant sa 100ème sélection. Monstrueux.

Pays-Bas et Italie se neutralisent

L’Amsterdam ArenA accueillait ce mercredi une belle affiche entre grandes nations de football. Pays-Bas et Italie, 2 équipes qui fleurent le très haut niveau. Prandelli a décidé de faire confiance au duo Balotelli-El Shaarawy en attaque quand Van Gaal aligne Van Persie en pointe entouré de Lens et John. Robben sur le banc, son orgueil appréciera. Les Oranje ouvrent logiquement le score à la 33ème minute par le jeune Lens et maitrisent le match. Ou plutôt pensent le maitriser. Les ressources mentales Italiennes vont faire la différence à la 92ème minute. A la suite d’un une-deux avec Gilardino, Verratti ajuste Krul et permet à la Squadra Azzurra d’arracher un match nul quasi-inespéré sur l’ensemble du match. Bousculés, les Transalpins ont su relever la tête en toute fin de match face à de prometteurs Néerlandais. Balle au centre pour deux formations en quête de certitudes et de confiance.

Portugal et Danemark rappelés à l’ordre

Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers qui reçoivent l’Equateur pour un match amical à Guimarães Ne niez pas, vous aussi vous avez souri en imaginant la fessée qui s’annonçait. L’Equateur c’est Valencia, Caicedo et 9 muchachos qui ont commencé le foot l’année dernière non? Et bien non. Les Portugais de Bento ont été vaincus 3 buts à 2. Menant pourtant 2-1 à l’heure de jeu, les Lusitaniens ont fait preuve de suffisance et ont manqué de rigueur. L’Equateur en a profité pour revenir au score puis prendre l’avantage et ainsi s’offrir une victoire de prestige. Finalement, ce résultat est peut-être moins surprenant qu’il n’y parait. En effet, la Tri (surnom des Equatoriens) pointe au 12ème rang du classement Fifa, devant la France et le Brésil par exemple (respectivement 14 et 15èmes). Même si l’on connait les limites des analyses effectuées sur ce classement Fifa, il est indéniable que les résultats récents des Equatoriens vont dans le sens d’une montée en puissance. Les Portugais peuvent en témoigner.

Autre résultat surprenant, la Macédoine bat le Danemark sur le score de 3 à 0. Sévère. On est d’accord, personne ne considère les Danois comme l’unes des meilleurs équipes du monde. Néanmoins, sur le papier, la Macédoine de Goran Pandev (Lazio Rome) semble un ton en-dessous. Erreur de jugement. Eriksen et ses acolytes n’ont rien pu faire et ont été avalés par de surprenants Macédoniens. 3-0 à la mi-temps, le match était plié, les Danois rentrent les valises pleines de buts et de doutes.

Au rayon des inattendus, le Pays de Galles a aussi tiré son épingle du jeu. Opposé à l’Autriche, les coéquipiers de Gareth Bale, buteur, sont venus à bout de leurs homologues Rouge et Blanc 2-1. Dotés d’individualités (Arnautovic ou encore Ivanschitz), les Autrichiens ont manqué de cohésion et s’infligent ainsi une piqûre de rappel avant le retour des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2014. Les Gallois quant à eux, s’offrent une bonne dose de confiance et devront mettre à profit le crédit engrangé pour jouer les poils à gratter dans leur groupe de qualifications actuellement dominé par la Belgique et la Croatie.

Demi-surprise, l’Israël domine la Finlande 2 buts à 1 et prouve sa grande forme actuelle. 2èmes de leur groupe de qualifications pour la CDM devant le Portugal, les hommes d’Eli Guttman capitalisent sur un Ben Basat de feu et buteur après seulement 2 minutes de jeu. Ce match amical peut pourquoi pas servir de tremplin aux Israéliens en vue des échéances à venir. 

A part ça, en Europe

La Belgique d’Eden Hazard, buteur sur penalty, bat la Slovaquie de Marek Hamsik (2-1). La belle génération Belge (Witsel, Benteke, Dembélé, Hazard, etc.) a disposé de Slovaques bien pâles. En tête de son groupe sur la route vers le Brésil 2014, Marc Wilmots et ses hommes ont les cartes en main pour redorer le blason du football Belge.

La nouvelle génération Irlandaise a de son côté vaincu la Pologne d’Obraniak. 2-0, propre et sans bavure. Dans le sillage d’un Shane Long inarrêtable en Premier League,  les joueurs de Trapattoni ont régalé le public de l’Aviva Stadium. De bon augure avant les matchs officiels de mars ? Réponse d’ici peu.

Les matchs amicaux de février, c’est l’occasion de voir des Angleterre-Brésil ou  France-Allemagne. Mais aussi un bon Ecosse-Estonie, ne faites pas la fine bouche, je vous vois venir. Mulgrew inscrit le seul but du match à la 37ème minute. Dernière de son groupe de qualifications à la CDM, l’Ecosse aura besoin d’hisser son niveau de jeu si elle souhaite figurer à une autre place.

Serbes et Croates n’ont pas fait dans la dentelle hier. Respectivement vainqueurs de Chypre (3-0) et de la Corée du Sud (4-0), les deux formations des Balkans ont fait étalage de leur qualité de jeu.

La Bosnie-Herzégovine de Miralem Pjanic écrase la Slovénie chez elle 3-0 et prouve que sa 1ère place dans son groupe de qualification (groupe G) n’est pas usurpée.

Opposée à l’Islande, la Russie drivée par Fabio Capello a fait le boulot sans génie. Une victoire 2-0 importante pour la confiance. Celle-ci sera à faire fructifier pour conserver la tête du groupe F avec le Brésil 2014 en ligne de mire.

Avec Erding titulaire en pointe, la Turquie a été dominée par une valeureuse équipe Tchèque. Menant de 2 buts à la pause, Plasil et ses coéquipiers ont par la suite géré leur avantage et emmagasiné par conséquent un bon shoot de confiance. Il en faudra pour jouer un rôle dans ce groupe B des éliminatoires de la CDM. La Turquie pour sa part, devra absolument se ressaisir sous peine de vivre une nouvelle désillusion.

A part ça, en Amérique

Hôte de la Colombie pour un match amical, le Guatemala s’attendait à souffrir. Belle lucidité. Grâce à un doublé de Jackson Martinez et notamment un dernier but de Luis Muriel, les Colombiens ont balayé leurs adversaires 4-1 et n’ont concédé un but que sur penalty.

Des matchs qualificatifs pour la Coupe du Monde avaient également lieu hier. L’un d’eux voyait le Honduras croiser le fer avec les Etats-Unis. Après l’ouverture du score de Dempsey à la 36ème minute, on se dit que la victoire tend les bras aux hommes de Jürgen Klinsmann. L’égalisation 3 minutes plus tard des Honduriens sème le doute dans les esprits Américains avant que Bengston ne scelle l’exploit du Honduras à 10 minutes du coup de sifflet final. Une victoire inattendue 2-1 face aux Etats-Unis qui promet de belles empoignades sur la route du Brésil 2014.

Bonus (in)utile en bref

Grande nouvelle sur la planète foot :

  •  le Pakistan est venu battre le Népal à Katmandou 1-0. Non, ne me demandez pas le buteur.
  • Le Japon bat la Lettonie 3-0. Pas de détails ? Bien sur que si, j’ai fait mon taff : doublé d’Okazaki et but d’Honda.
  • L’Azerbaïdjan s’impose face au Liechtenstein 1-0 sur pénalty. Même pas un but dans le jeu. De qui se moque-t-on ?
  • Le Kazakhstan gagne 3-1 en Moldavie. Duel de pays qu’on n’arrive pas à placer sur une carte du monde.
  • La Géorgie bat l’Albanie chez elle. Duel de pays jamais faciles à jouer mais qui se qualifient jamais pour quoi que ce soit.
  • La Roumanie bat l’Australie 3-2. Duel de pays en lien avec la France. Les Roumains de France. Les Français rêvent d’Australie.
  • Grèce – Suisse : 0-0. La faillite contre les comptes en banque, les dettes contre les lingots d’or, la feta contre le chocolat. Mais qui choisit des affiches aussi paradoxales pour les matchs amicaux ?

Auteur : Franck Chantereau

Accro au football depuis toujours. Le beau jeu, c'est bien ; la victoire c’est mieux. Les deux, c’est le Graal.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Plus dans Coupe du Monde 2014
Scolari revient à la tête du Brésil
Brésil : Scolari à la rescousse

À la recherche d'un nouveau sélectionneur après le limogeage de Mano Menezes la semaine passée, la fédération a trouvé son...

Mano menezes n'est plus le sélectionneur du Brésil
Mano Menezes n’est plus sélectionneur du Brésil

Il reste moins de deux ans avant le début du mondial 2014 au Brésil et la fédération auriverde a viré...

Giroud et Matuidi célébrant le but dans le temps additionnel / image TF1
Il est là le match fondateur

À voir les embrassades, congratulations et autres sourires, on pourrait croire à une victoire chez l'ogre espagnol, mais ce fut...

Fermer