D1 féminine : Le PSG rate son pari

17
novembre
2012

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine

Elodie Thomis face à Pons l'an passé en D1 féminine

L’Olympique Lyonnais continue sur sa lancée et s’impose face au Paris-Saint-Germain pour prendre encore plus d’avance en tête du championnat. La voie vers le titre est ouverte.

C’était le match tant attendu, et ce même avant le début de la saison. Les 8 journées qui viennent de s’écouler ont confirmé ce que tout le monde pensait, Lyon et le PSG sont bien les deux clubs qui seront au-dessus cette saison. Les deux clubs sont les seuls invaincus cette saison et le PSG comptait bien garder cette statistique pour lui. Tout en sachant que l’OL est invaincu depuis 60 matchs en D1 féminine.

Une affluence d’environ 1 000 spectateurs à Charléty pour ce match féminin (ce qui est plutôt correct pour le PSG) avec notamment Bruno Bini ou encore Jean Michel Aulas qui ont fait le déplacement.

Le début de match est équilibré entre les deux équipes avec Hamraoui qui est la pierre angulaire du jeu parisien. Louisa Necib joue un rôle plutôt défensif pour laisser Abily en électron libre un peu plus haut. La première période sera contrôlée par les Lyonnaises même si les Parisiennes ont eu l’occasion de s’illustrer, mais le manque de soutien offensif s’est fait ressentir à plusieurs reprises. À la mi-temps, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Au retour de la pause, les coéquipières de Camille Abily sont revenues très motivées avec deux occasions coup sur coup de Wendie Renard et Amandine Henry qui voient leur tête passer au-dessus de la barre. Corine Franco verra même un centre (devenu tir) frôler la barre transversale.

À 20 minutes du terme, l’arbitre de la rencontre siffle un pénalty pour Lyon suite à une faute de main dans la surface. La décision avait l’air sévère à la vue du ralenti qui montre bien que la défenseur s’est protégée. Amandine Henry n’en demandait pas tant et a ouvert le score pour son équipe (0-1, 72ème).

Ce but à libérer les Lyonnaises qui ont par la suite très vite joué vers l’avant et se sont procurées de nouvelles occasions à l’image de necib (73ème), Thomis (80ème) ou encore Lara Dickelmann (82ème). Finalement, Sarah Bouhaddi n’aura pas été inquiétée aujourd’hui par les attaquantes parisiennes.

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine

Plus dans D1 Féminine
Nouveau logo D1 féminine
D1 féminine, 9ème journée : Présentation

Nouvelle journée de D1 féminine ce week-end avec un programme de qualité qui pourrait encore une fois semer la zizanie...

Les Parisiennes montrent leur joie après un but face à Arras
Féminine : Le choc tant attendu

Après Montpellier la semaine passée, c'est au tour du PSG d'affronter l'Olympique Lyonnais en position de dauphin. Les filles de...

Les lyonnaises avec la ligue des champions
Les Lyonnaises au Japon

Les Lyonnaises, déjà engagées en D1 féminine, en Ligue des Champions et bientôt en coupe de France vont également participer...

Fermer