Coup de mou sur la Ligue 1

08
novembre
2011

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Photo Icon Sport

Ce n’était pas arrivé depuis le début de la saison, les 6 premiers de la Ligue 1 n’ont pas gagné ce week-end. Rapide tour d’horizon des “gros” de la Ligue 1 à la recherche d’un second souffle juste avant la trêve hivernale.

Le coup de la fatigue

C’est souvent la période la plus dure pour les clubs jouant l’Europe que ce soit la Ligue des Champions ou l’Europa League. Par exemple, le PSG a joué 5 matchs en 15 jours sur 3 compétitions différentes. Un match tous les 3 jours, autant dire qu’il est dur de suivre le rythme, surtout pour des équipes n’ayant pas de profondeur de banc. Mais avant de parler de cette vraie limite qui est à pointer du doigt en France, il y a quand même quelque chose avant à détailler.

C’est le calendrier. Je parle pas de la Coupe de la Ligue, qui est une compétition qui sert à pas grand chose, et qui est déjà un débat depuis bien longtemps. Non, c’est le calendrier que Lille a hérité cette semaine. Il joue en prime-time dimanche dernier contre Valenciennes pour l’affiche sur Canal+. Un match de Ligue des Champions à l’Inter mercredi. Jusque là ça va, mais la LFP a choisi Lille pour le seul match du Samedi alors que toutes les autres équipes ont joué dimanche. Résultat : 2 points de perdu, une équipe démunie incapable de faire plus sur le terrain, et des bléssés comme Chedjou qui a un problème à la cuisse. Alors comme le dit Rudi Garcia, est-ce que le foot business n’a pas pris le pas sur les enjeux sportifs des clubs ?

Des “gros” plus aussi “gros”

Quand on regarde le banc de l’Olympique Lyonnais samedi à Sochaux, on se rend compte que Lyon a perdu une dimension cette année. Certes, Lisandro Lopez n’est pas là depuis 2 mois,  Michel Bastos est blessé, tout comme Lovren. Mais avant, avec 2-3 absents, l’équipe tournait à plein régime sur toutes les compétitions. Les titulaires restants ne sont pas forcément remplaçables, et sont physiquement à la rue. Bafé Gomis, Maxime Gonalons font partie de ceux qui ont disparu de la circultation depuis 2-3 matchs.

Même le PSG n’a pas un effectif si étoffé que ça !? Si, si j’insiste, quand on voit Pastore en perdition, transparent depuis 3-4 matchs, en réfléchissant bien, il n’y a pas d’alternatives crédibles à sa place dans ce système de jeu. Erding ne peut pas faire la moitié du boulot de Kévin Gameiro, on en est au point de dire “Vivement le retour d’Hoarau” …

Des outsiders qui affichent (déjà) des limites

Alors que Montpellier et Rennes ont été accroché contre Saint-Etienne et Valenciennes, Toulouse a perdu à Auxerre. Montpellier est certainement l’outsider le mieux armé pour suivre la course à la Ligue des Champions, voire même la course au titre. Faire un nul contre Saint-Etienne n’est pas une si mauvaise performance en soi. Et l’équipe pratique un beau football, sans la Coupe d’Europe, elle possède un avantage par rapport au PSG, Lille ou Lyon.

Rennes et Toulouse, c’est un peu plus compliqué. Après un bon début de saison, ces deux équipes calent, notamment Rennes qui restent sur 4 matchs sans victoire. Vraisemblablement, ces deux équipes se batteront pour les places qualificatives pour l’Europa League avec des équipes comme Saint-Etienne, et Sochaux.

En attendant, c’est Marseille qui a réalisé le bon coup en gagnant contre Nice (2-0) avec un excellent Loïc Rémy. Ils reviennent à la 8ème place, à 6 points du podium.

La reprise après la trêve internationale s’annonce passionnante ;)

 

 

Auteur : Germain Butrot

Passionné par tout ce qui touche au football depuis son plus jeune âge, supporter ardu du beau jeu et du 4-3-3.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1