Clap de fin pour Mourinho

10
mai
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

mourinho

Après trois ans de vie commune, l’histoire entre José Mourinho et le Real Madrid semble proche de la fin. Une fin pas vraiment comme l’entraineur portugais l’avait imaginée.

Mourinho avait pour habitude de terminer ses aventures sur une bonne note. À Porto ou l’Inter de Milan, le portugais avait quitté le navire à son apogée, c’est-à-dire sur une victoire en Ligue des Champions. Il espérait en faire autant avec le Real Madrid. Son rêve? Disposer du Barça en finale de la coupe aux grandes oreilles et apporter la «décima» aux Galactiques. Cette victoire aurait fait du Special One le seul entraineur à remporter cette compétition avec trois clubs différents. De quoi combler son égo surdimensionné. Mais il n’en sera rien. Étrillés en demi-finale aller à Dortmund (1-4), les Madrilènes n’auront pas réussi la «remuntada» tant espérée en Espagne.

real dortmund

Arrivé de l’autre côté des Pyrénées à l’été 2010 pour mettre fin à la suprématie du Barça et de Guardiola, José Mourinho a plutôt échoué dans sa mission. Avec le Portugais à sa tête, le Real aura «seulement» remporté un championnat et une coupe d’Espagne. Pendant ce temps-là, le Barça continuait de déferler sur l’Europe… Même s’il a dominé les Blaugrana dans les confrontations directes cette saison, le Real a rapidement été distancé en Liga. Et tout le monde se souvient de la claque infligée par les catalans en novembre 2010 pour le premier classico du Mou (5-0).

Conférence de presse annulée

À Madrid, le portugais n’aura donc pas vraiment marqué les esprits. Ou alors dans le mauvais sens du terme. Encore plus que sur le terrain, il fait parler de lui lors de ses conférences de presse, passant son temps à critiquer les arbitres, les journalistes ou les adversaires, Barcelonais en tête. Sa dernière déclaration en date, qui remonte à la conférence d’après match de la demi-finale retour de la Ligue des Champions en est la principale illustration : «J’aime être là où les gens m’aiment. En Angleterre c’est le cas. Plusieurs clubs m’aiment, un en particulier». Ce club est Chelsea qui devrait voir revenir le Mou après son éviction en 2007.

mourinho chelsea

Et comme si cela ne suffisait pas, le Special One a également fini par se mettre son vestiaire à dos, à force de critiquer ses joueurs. De Kaka, à Casillas, en passant par Sergio Ramos, Pepe ou Ronaldo, ils auront tous subi les foudres du Mister. Certains plus que d’autres.  Iker Casillas, véritable monument au Real Madrid et titulaire au poste de gardien de but depuis plus de dix ans a été relégué sur le banc cette saison au profit de Diego Lopez. Idem pour Pepe qui a dernièrement remis en place son entraineur. La réponse ne s’est pas fait attendre longtemps. À l’image de tous les autres auparavant, le défenseur s’est fait descendre par son compatriote lusitanien : «C’est très facile d’analyser ce qui concerne Pepe. Son problème a un nom : Raphaël Varane. On parle de frustration. Ce n’est pas facile pour un homme de 31 ans disposant d’un statut et d’un passé d’être écrasé par un gamin de 19 ans».

Le dernier conflit en date concerne Cristiano Ronaldo et son entraineur. Les deux hommes ne se parlent plus depuis quelque temps. L’attaquant madrilène ne supporte plus les tacles lancés par son coach en conférence de presse et l’a insulté lors de la célébration de son but mercredi soir face à Malaga.  Mourinho s’est donc mis son vestiaire à dos et n’adresse plus la parole à ses joueurs. Ils laissent le soin à ses adjoints de mener les séances d’entrainement. Marca assure même que sur l’ensemble de son groupe, seulement  trois joueurs ne sont pas fâchés contre lui: Diego Lopez, Mickael Essien et Luka Modric. Pour ne rien arranger le Mou a été sifflé lors du match face  Malaga, cette semaine.

Preuve que la situation entre l’entraineur et ses joueurs est très tendue, la conférence de presse de ce vendredi a été annulée par les instances du club qui ont peur des déclarations de Mourinho, a une semaine de la finale de Coupe du Roi qui pourrait être le seul titre du club cette saison. Un arbre qui cacherait la forêt tellement la saison aura été compliquée à tous les étages de la maison blanche.

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
David Moyes Manchester
Moyes succède à Ferguson

C'était le favori de nombreux observateurs et c'est bien lui qui va succéder à Sir Alex Ferguson à la tête...

Ferguson quitte Manchester
Farewell Sir Alex

C'est donc officiel, Sir Alex Ferguson tirera sa révérence à la fin de la saison. Un grand monument du football...

Sir Alex Ferguson prend sa retraite
Bye bye Sir Alex Ferguson !

La rumeur a enflé depuis ce matin sur les réseaux sociaux et c'est le club de Manchester qui a confirmé...

Fermer