Casemiro : itinéraire d’une métamorphose

06
octobre
2017

Auteur :

Catégorie : Europe

Le milieu défensif auriverde (sous le maillot du Real) a participé à la fête de la Dodécima du Real Madrid.

Souvent catalogué d ‘un trop plein “d’agressivité” ou d’un manque de technique dû à son poste de sentinelle, Carlos Henrique Casemiro est aujourd’hui incontournable au Real Madrid et avec la Seleçao. Portrait d’un joueur pas comme les autres qui a su patienter dans les moments compliqués.

Il était le capitaine du Brésil hier soir lors du match nul en Bolivie (0-0) lors de l’avant-dernière journée des éliminatoires de la zone Amsud. Une grande première pour le milieu défensif du Real Madrid qui succède en tant que taulier après Thiago Silva, Joao Miranda, Marcelo et Neymar s’il vous plaît. Preuve de l’importance qu’il a pris dans le vestiaire auriverde, Tite, son sélectionneur n’a pas hésité une seule seconde lors de sa désignation. Son impact, sa grinta, et son talent de ratisseur de ballon fait de lui un exemple à son poste. Pourtant rien ne fut facile pour l’international aux 16 sélections.

https://twitter.com/Actualites_FOOT/status/915649403783925760

“Porto m’a aidé à devenir un homme”

Tout commence en 2012 à Sao Paulo. Formé dans les équipes de jeune du club, il renforce l’équipe première à seulement 18 ans. Sa polyvalence et son caractère plaisent tout de suite. Malgré son jeune âge, il devient l’une des valeurs sûres du Brasileirão grâce à son audace sur le terrain. Casemiro fait partie de la sélection des moins de 20 ans, vainqueurs de la Coupe d’Amérique du Sud et du mondial de 2011. La même année, il est convoqué pour rejoindre les A. Tout s’accélère par la suite. Le Real Madrid, en quête de talent pour renforcer la Castilla d’un certain Zinédine Zidane, est séduit par le colosse brésilien. Sao Paulo FC le lâche en prêt avec option d’achat. “CHC” fait ses preuves tout de suite avec l’équipe B (15 matchs, un but). Suffisant pour le club merengue paye les 6 millions d’euros de son option d’achat.

Cependant, en manque de temps de jeu, Casemiro demande à son club de se faire prêter pour s’aguerrir. Le FC Porto sonnera à la porte en juillet 2014 et deviendra le club qui fera bourgeonner le Brésilien. Il disputera 41 rencontres toutes compétitions confondues dans le 4-3-3 de Julen Lopetegui. Le point d’orgue : son match sublime face au Bayern Munich (3-1) en 1/4 aller de la ligue des Champions 2014/2015.

A son retour de prêt du Portugal, il déclare : “Aujourd’hui je me sens plus fort qu’à l’époque. Porto m’a aidé à devenir un homme. J’ai beaucoup progressé avec Porto, je suis revenu plus fort, mais avec la même volonté de triompher avec le Real. Je vais lutter et travailler tous les jours.” 

Taulier au Real, adoubé par Zidane

Derrière tout n’est que confirmation pour le natif de Sao José dos Campos. Conscient que le Real possède le fils spirituel de Claude Makélélé au poste de “6”, il le rachète 7.5M€ le 5 juin 2015 au FC Porto qui avait précédemment levé l’option d’achat. Rafael Benitez, l’entraîneur du Real Madrid, ne l’utilise pourtant pas. Souvent cantonné à un rôle de remplaçant. Le déclic surviendra après un Clasico totalement raté face au FC Barcelone à domicile (0-4). Le milieu du Real est très critiqué. Modric, James et Kroos sont jugés loin de leur niveau. Par la suite, Benitez est démis de ses fonctions par son président Florentino Perez. Zidane prendra le relais et place Casemirio comme vraie sentinelle pour équilibrer l’équipe. Le bouleversement. Avec Casemiro, le Real montera en puissance les six derniers mois et remportera même la “Undécima” face à l’Atletico Madrid (1-1, 5-4 TAB).

La saison 2016/2017 est sur les mêmes plates-bandes. Le titulaire indiscutable devient la pièce maîtresse du 4-3-3 puis du 4-4-2 de ZZ. L’anticipation, la récupération et la relance juste devant la défense, voilà ce qu’il manquait aux merengues pour redevenir la meilleure équipe du monde à l’heure actuelle. Casemiro récoltera la Liga et une deuxième LDC (la douzième du Real Madrid). À un 1-1 au compteur, le n°14 sera l’élément déclencheur du festival de buts dès la 61ème minute face à la Juventus. Le voilà propulser sur le devant de la scène. Son but exceptionnel contre le Napoli témoigne de sa puissance … mais aussi de sa technique !

Même si le début de saison est compliqué pour le Real Madrid (actuel 5ème de Liga à sept points du Barça), nul doute que Carlos Henrique Casemiro a bien grandi. Le célèbre site transfermarkt.fr évalue même sa valeur marchande à hauteur de 30 millions d’euros. Maintenant on le sait. Le plus dur n’est pas de rentrer au très haut niveau, c’est d’y rester. Et de devenir pourquoi pas une référence.

 

Crédit photo : Goal.com

Auteur : Nassim Jabeur

Fan de la modestie et du talent incroyable de Zinedine Zidane, Ngolo Kanté, Riyad Mahrez et Karim Benzema sont aujourd'hui les fils spirituels du foot d'aujourd'hui. Un sport toujours aussi magique et passionnant grâce à ces personnes. Au service d'APP et du plaisir de l'écriture

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe