Brive, le Petit Poucet 2004

09
janvier
2017

Auteur :

Catégorie : Coupes Nationales

brive-coupe-de-france-2004

Ce week-end se déroulait partout en France les 32ème de finale de la Coupe de France. L’occasion, pour les clubs amateurs, de rencontrer des clubs de Ligue 1, et l’occasion, pour les amoureux de foot, de se remémorer les exploits des Petits Poucets, comme l’Etoile Sportive Aiglons Briviste, club de CFA et quart de finaliste en 2004.

La Coupe de France est une compétition au parfum particulier : ivresse, joies, déceptions, pleurs, les sentiments et l’amour qu’elle suscite sont bien souvent liés aux surprises qu’elle génère. Chaque année comprend son lot de surprises qui font de la Coupe un éternel cadeau de Noël pour le football amateur. La saison 2003/2004 n’a pas dérogé à la règle avec la présence en quart d’un club de CFA, Brive.

Entrée en lice au 7ème tour

Leur parcours cette année-là débute au 7ème tour de la compétition avec la réception d’un club de Ligue 2, Clermont. D’entrée, les Brivistes tombent sur un gros morceau, pour un derby que cette ville de rugby ne renierait pas. Alors 11ème de Ligue 2, les Clermontois se font surprendre par des Corréziens accrocheurs qui finissent par l’emporter 1-0. L’ESA Brive, dont le coach n’est autre que Frederic Hantz, file au 8ème tour, et le tirage leur offre un court déplacement face à une autre terre d’ovalie, Auch, club de DH. Les Brivistes sont favoris et tiennent leur rang en s’imposant 3-1 au Stade Eric Carrière.

Cap sur les 32ème de finale synonyme d’entrée en lice des clubs de Ligue 1, mais c’est la réception d’une Ligue 2, le FC Lorient de Christian Gourcuff, qu’offre le tirage. Face aux merlus, alors 3ème de Ligue 2, l’Etoile ouvre le score par l’intermédiaire de leur numéro 10, Thomas Forest, avant de se faire rejoindre au score en toute fin de match. 1-1 au terme des 90 minutes puis après prolongation. Direction les tirs au but où le gardien Briviste fait le show, stoppant trois tentatives Lorientaise qui qualifient le club de CFA pour les 16ème de finale et continue l’épopée.
Déjà tombeur de deux pensionnaires de Ligue 2, Brive en fera tomber un troisième, l’ASNL, dans un match au scénario digne de la Coupe. Les hommes de Pablo Correa démarrent le match de la meilleure manière, menant 2 à 0 après dix minutes de jeu grâce à un doublé de Laurent Dufresne. Sonnés, les Brivistes ne se laissent pas abattre et reviennent à 2-1 dès le début de seconde période. Les amateurs continuent de pousser, Nancy plie et finit par rompre à la 90ème minute de jeu ! 2-2 et nouvelle prolongation après celle face à Lorient. A bout de souffle, Brive ne cède pas et va même créer l’exploit en prenant l’avantage sur leur dernier contre à la 118ème minute. Score final 3-2, l’ESA Brive élimine Nancy, club de Ligue 2, après avoir été mené 2-0 et fonce en huitième de finale.

Après la Ligue 2, place à la Ligue 1

L’Etoile multiplie les exploits, quitte à y laisser des plumes en Championnat de France Amateur. Sixième au départ de la Coupe de France, le club glisse jusqu’à la douzième place au fil des tours de coupe, mais l’essentiel est ailleurs. En huitième, finit d’éliminer des Ligue 2, place à la Ligue 1 et au tenant du titre l’AJ Auxerre. En ce début d’année 2004, les Auxerrois, deuxièmes du championnat, sont irrésistibles et n’ont encaissé aucun but depuis plus d’un mois. Loin d’être impressionner par Guy Roux et sa bande, les Boumsong, Mexes, Kapo et autres Djibril Cisse, les Brivistes tiennent la dragée haute et vont même ouvrir le score sur un coup franc de 30 mètres au retour de la pause. Les Auxerrois sont piégés et les Corréziens ne plieront pas, tenant leur qualification en quart !

La magie de la coupe a frappé cette saison-là sur Brive, véritable Petit Poucet depuis l’élimination de l’autre pensionnaire de CFA et autre terre de rugby, Bayonne. Et c’est d’ailleurs le bourreau des Bayonnais qu’affronte l’ESA Brive en quart, le PSG ! La montagne paraît insurmontable mais les joueurs se disent qu’après avoir battu Auxerre “tout est possible”. Les joueurs sont euphoriques à l’idée de recevoir le PSG mais le coach Hantz sait que “si le PSG est bien, il nous battra. La véritable ambition est de vivre pleinement ce match.” Et il ne croit pas si bien dire. Le stade Amédée Domenech est plein, 13 526 personnes, les “Ici c’est Paris !” sont remplacés par des “Ici c’est la Corrèze !” dans ce stade champêtre rythmer par les chansons de Patrick Sébastien, figure local au même titre que François Hollande et Jacques Chirac. L’ambiance d’un grand match de coupe est là et l’explosion de joie est incroyable au moment de l’ouverture du score des Brivistes à la 15ème minute par Thomas Forest, profitant d’une mésentente entre Déhu et Letizi. Ivre de joie, tout Brive croit en la qualification mais l’équipe d’Halilodzic fait preuve d’un réalisme froid et revient au score à la 27ème minute grâce à un centre de Bernard Mendy et une tête de Pauleta. 1-1 à la pause dans un match équilibré où les Parisiens semblent fébriles. En deuxième période, les Corréziens résistent mais encaissent un second but sur un contre où Pauleta sert en profondeur Reinaldo qui élimine Jean-Christophe Colard, le gardien de l’Etoile, et marque dans le but vide. Brive s’incline 2-1 face au Paris-SG qui ira soulever la coupe au Stade de France deux mois plus tard.

La fête fut immense et nuls doutes que les joueurs et Frederic Hantz s’en souviennent comme si c’était hier. L’Etoile Sportive Aiglons Briviste a mérité d’être le petit poucet 2004, comme l’a mérité Calais en 2000, Quevilly en 2012, Carquefou en 2008… Joueurs et clubs amateurs sortie de l’anonymat le temps d’une épopée où tout le monde est logé à la même enseigne, espérant renverser Goliath en 90 minutes. A qui le tour ?

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupes Nationales

Plus dans Coupes Nationales
coupe_de_france_contre_auxerre
Le FCN et la Vieille Dame : je t’aime moi non plus

En 2017, la Coupe de France célèbre sa centième édition. Voici 100 ans, depuis 1917, que les petits essaient de...

On a demandé à deux fans de l'OM et du PSG leurs impressions avant cette grande finale de Coupe de France.
@Najetrami et @Im_Eden nous donnent leurs avis sur la finale #OMPSG

Ce samedi 21 mai au stade de France s'affronteront le PSG et l'OM en finale de la coupe de France....

mondial-montaigu
Mondial de Montaigu 2016, demandez le programme

Le temps passe et le Mondial de Montaigu perdure. Encore une fois, les pelouses vendéennes s'apprêtent à accueillir, du 22...

Fermer