Bordeaux : Ramé peut-il faire tomber Monaco ?

31
mars
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

A la veille de la rencontre entre Bordeaux et Monaco, APP fait le tour d'horizon des deux équipes qui suivent une trajectoire opposée.

La trêve internationale a commencé de manière ubuesque au Haillan, quand l’Equipe nous a informé que… des superviseurs du Barca sont venus à Bordeaux pour superviser des joueurs. Mais, qui peut intéresser le plus grand club du monde au XXIe siècle ? Yambéré, Gajic, Chantôme ? Ah non. Dommage. Toujours est-il qu’il y a une saison a terminer avec les honneurs, avec cet effectif. Et ce nouveau coach. Ulrich Ramé a pris les rennes des Girondins il y a de ça trois semaines. Un seul match, un nul à domicile face à Bastia. Peut-il empocher sa première victoire à Monaco ? Rien n’est moins sûr.

Le football, la vérité du terrain etc… Ce qui nous rassure le plus à l’orée de cette rencontre, c’est de voir l’infirmerie désemplir. Nicolas Pallois, l’assurance vie en défense des Girondins, est de retour et s’entraîne avec le collectif. Grégory Sertic, blessé depuis le mois d’Août, également. Et Mathieu Debuchy, absent depuis le 19 Février à cause d’une lésion à l’ischio-jambier (un mois et demi d’arrêt pour ça…) devait revenir dans le groupe, selon les informations de l’Equipe. Il n’est finalement pas de la partie. Des joueurs importants à des postes qui le sont aussi. Surtout sur la défense, où il est à l’heure actuelle plus facile d’entrer dans la surface bordelaise que dans un concessionnaire qui fait ses portes ouvertes. Il faut remonter à la saison 1995-1996 (Bordeaux a fini 16e) pour retrouver un pire bilan défensif. Et encore, les Girondins ont encaissé la bagatelle de 52 buts mais sur l’ensemble de la saison. Là, avec notre joli score de 49 buts encaissés en 31 matchs de L1, la barre des 52 peut être atteinte en un match. Le prochain ? C’est une éventualité. Le triste record que les Girondins n’arriveront probablement pas à atteindre, c’est celui de la saison 1977-1978 où les Aquitains ont encaissé 69 buts. Pas si belle, à cette époque, la bande à Giresse, Furlan, Domergue etc… Petite pique amicale pour cette génération qui a fait de bien belles choses. Bref, pour en revenir à l’actualité, les retours prochains de ces joueurs vont faire du bien aux têtes, puisqu’ils vont re-créer une ossature digne de ce nom. Reste à savoir quand l’ancien niortais et l’ex-lensois seront disponibles.

.

A la veille de la rencontre entre Bordeaux et Monaco, APP fait le tour d'horizon des deux équipes qui suivent une trajectoire opposée.

.

Sur le Rocher, on se la coulerait presque douce… La victoire au Parc des Princes est signée de main de maître par Leonardo Jardim. Mais le risque, pour les troupes de la Principauté, serait de se reposer sur ses lauriers. Fabinho l’a avoué lui-même, ils pensent encore à leur victoire à Paris. Mais ce succès, sans lui enlever son côté probant, est à double tranchant. Dans ses objectifs de terminer à une deuxième place directement qualificative pour la Ligue des Champions, Monaco doit engranger et bénéficier de ses cinq points d’avance sur Nice pour creuser l’écart avec la concurrence. Gagner serait un grand pas dans cette voie. Mais l’adversaire du week-end est une bête noire pour eux. Cette saison, seule une formation s’est imposé deux fois face à Monaco (en deux rencontres). Ce sont… les Girondins de Bordeaux. D’abord en s’imposant en Ligue 1 (3-1) et ensuite en les laminant en Coupe de la Ligue (3-0). Bordeaux a bien su contrer cette équipe, comme l’an dernier (4-1, 1-1). Comme le dit, une nouvelle fois, Fabinho, jouer les Girondins ne rappelle “pas de bons souvenirs”. Le maître à jouer local, Joao Moutinho sera absent. L’autre joueur créateur, Thomas Lemar, sera présent.

Ulrich Ramé va devoir trouver les mots pour motiver ses troupes avant cette partie. Puisqu’elle ne sera pas aisée. Monaco est actuellement l’équipe à battre, elle est en pleine bourre. A Bordeaux, c’est l’inverse. Enfin… Difficile de situer la confiance de l’effectif sur le baromètre. Réussir à n’encaisser qu’un but et ne pas perdre a l’air de ravir les troupes. L’objectif des Girondins sera d’ailleurs probablement d’aller chercher le point du nul. Le travail tactique a pu être mis en forme durant cette trêve internationale. Il ne faudra donc pas s’attendre à une partie de rêve…

Auteur : Clément Finot

Clément, 18 ans, ambition journaliste sportif. Supporter et fan absolu des Girondins depuis 2007, mais surtout, de la mauvaise foi du président Triaud. Sinon, amoureux du Barca et de l'AC Milan

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Après une semaine de compétition, le Stade Rennais et la sélection américaine sont les champions de cette 44ème édition qui aura vu le niveau des nations...
Les Etats-Unis et Rennes, vainqueurs du Mondial de Montaigu 2016

Après une semaine de compétition, le Stade Rennais et la sélection américaine sont les champions de cette 44ème édition du...

APP était au stade Vélodrome pour OM/SRFC. On vous raconte notre soirée.
APP était en Virage Nord pour la grève des supporters

L’ambiance n’avait rien de surréaliste vendredi aux abords du stade Vélodrome. Elle est au contraire parue pour la première fois...

Paris FC
[Jeux concours] Paris FC, fluctuat nec mergitur

Parce que Paris ne se limite pas aux titres de gloire, à la Champions League, aux scores fleuves et aux...

Fermer