Bernard/Robert : Francais de gauche

30
août
2016

Auteur :

Catégorie : Europe

Olivier Bernard of Newcastle United

Après David Ginola et avant la colonie française démarrée en 2011, Newcastle a connu un côté gauche totalement Frenchie composé d’Olivier Bernard et Laurent Robert au début des années 2000. Une des dernières belles époque des Magpies.

Complicité et Bêtisier

L’image fait encore aujourd’hui le bonheur des bêtisiers de fin d’année. On y voit Laurent Robert envoyer une énorme frappe du gauche tout droit dans le visage de son coéquipier et ami Olivier Bernard. Si Newcastle a déjà vu des bagarres en plein match (tappez Bowyer Vs Jenas sur Youtube pour découvrir la crème du foot anglais) cette fois, le geste du Réunionais est totalement malancontreux tant les deux hommes sont proches sur et en dehors du terrain.

De 2001 à 2005 les hommes aux deux prénoms feront de leur côté gauche une arme prépondérante d’une équipe des Magpies qui finira trois fois dans le top 5 en trois saisons. Presque une anomalie au regard de la situation actuelle du club.

Bernard, formé à Lyon, fait parler sa puissance et ses qualités défensive pour faire le sale boulot afin de permettre à Robert le talentueux de pouvoir faire parler sa patte gauche mythique en toute liberté. L’ancien joueur du PSG, recruté pour 15 millions d’Euros au club de la capitale deviendra une légende grâce à ses coup de tatanne supersonique. Des qualités pourtant assez peu reconnu en France où l’ancien joueur de Montpellier ne connaîtra que 9 sélections en Bleu. Pour son latéral préféré le destin sera encore plus cruel.

Fin de carrière et Tour du monde

Olivier Bernard quitte le Tyneside en 2005 après 145 matches du côté de St James Park. Le reste de sa carrière sera anecdotique avec deux clubs en deux saisons (Southampton et les Rangers) pour un total d’une trentaine de matchs. Suite à de graves soucis à la hanche, le joueur âgé de 27 ans doit prendre sa retraite des terrains de football. Si le natif de Paris et supporter du PSG n’aura pas eu le temps de remplir son armoire à trophées, Newcastle n’est pas prêt de l’oublier.

.

Newcastle United v Real Mallorca

.

Laurent Robert jouera lui jusqu’à l’âge de 34 ans sans plus jamais connaître sa gloire novocastrienne. De son départ des Magpies en 2006 (181 matches) à son arrêt en 2009, l’ancien meilleur ennemi de Luis Fernandez connaîtra six clubs (Portsmouth, Benfica, Levante, Derby, Toronto, Larissa). Jamais, au sein de ces équipes il ne jouera plus de 21 matchs pour un total de 5 buts tout club confondus.

Pour résumer et pour des raisons bien differentes jamais Olivier Bernard et Laurent Robert n’auront retrouvé leurs gloires noires et blanches. Newcastle court également toujours après son glorieux passé.

Auteur : Thomas Bartoli

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
natalia-torrente-bein-sports-la-liga
Natalia Torrente (beIN SPORTS ESPAÑA) : “Il est normal que les clubs espagnols dominent le football européen”

APP revient sur le tirage au sort des phases de groupes de la Ligue des Champions 2016-2017 avec la journaliste Natalia Torrente, qui...

tirage-uefa
La guerre des places européennes

Alors que le tirage pour débuter les phases de groupes de la Champion's League et de l'Europa League se réalise...

carlo-ancellotti-renato-sanches-mats-hummels
La séduisante Bundesliga fait son retour

La Bundesliga reprend ses droits le week-end prochain. Alors que l'ogre Bayern va sans doute être difficile à aller chercher,...

Fermer