Belgique : la génération dorée enfin prête ?

12
octobre
2012

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

Les supporters belges sont confiant pour la qualification au mondial 2014

Il y a un an jour pour jour, à Düsseldorf, les Diables Rouges recevaient une véritable leçon de la part de la Mannschaft et voyaient leur rêve de participer à l’Euro s’écrouler. Pas de quoi faire des vagues sur le monde du football, désormais habitué à composer sans la Belgique lors des phases finales des compétitions internationales, mais une nouvelle claque pour le sport Belge, tant sa génération actuelle de footballeurs est prometteuse. Ainsi, tout le monde les attend : cette campagne qualificative pour la Coupe du Monde 2014, les Diables Rouges ne peuvent pas la louper.

La désillusion des qualifications pour l’Euro 2012

Lorsque nous parlons de génération talentueuse, les mots sont bien pesés : Eden Hazard, Vincent Kompany, Thomas Vermelen, Marouane Fellaini, Axel Witsel, Moussa Dembelé, Romelu Lukaku…Rien que ça !

Mais si sur le papier, les Diables Rouges n’ont rien à envier aux Danois, Grecs ou Tchèques, qui ont tous connu les joies d’une participation au dernier Championnat d’Europe, sur le terrain, c’est autre chose, comme en témoigne la dernière campagne de qualification : incapables de battre les Turcs à l’aller comme au retour, les protégés de Georges Leekens n’ont pas fait mieux contre l’Autriche et l’Azerbaïdjan. On connait la suite. Les Diables n’ont pas créé l’exploit contre l’Allemagne et ont regardé le tournoi Ukraino-Polonais à la télévision, comme à chaque grand rendez-vous depuis plus d’une décennie. Un déboire que le flamingant « Tonton » Georges ne digèrera pas, laissant tomber l’équipe nationale du jour au lendemain. S’en suivra la nomination provisoire de Marc Wilmots au poste de sélectionneur, en attendant mieux (Éric Gerets était la priorité absolue).

 La « patte » Marc Wilmots

Rapidement, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux va faire grosse impression, prouvant aux instances du football Belge qu’il peut être plus qu’un intérimaire. Ainsi, après deux prestations très abouti des Diables Rouges contre le Monténégro (2-2, les Belges se sont vus refuser 2 autres buts tout à fait valables), puis l’Angleterre (battus 1-0 malgré une domination des Rouges), celui que l’on surnomme le Taureau de Dongelberg va logiquement être confirmé jusqu’à la coupe du monde 2014.

Dans sa sélection et dans ses choix tactiques, le nouveau sélectionneur ne va pas tarder à apporter sa griffe. Un des premiers changements concerne la manière de jouer : finie la zone prônée par son prédécesseur, désormais, les Diables jouent l’individuel. C’est également l’équipe la plus offensive depuis l’ère Waseige (Sélectionneur de 1999 à 2002) : avec Wilmots, il y a au moins 5 joueurs portés vers l’avant dans le 11 de départ. Une formule audacieuse qui a permis de cartonner les Pays-Bas 4-2, à Bruxelles, le 15 Août dernier.

Eden Hazard enfin libéré avec sa sélection

Eden Hazard enfin libéré avec sa sélection

Sur le plan individuel, pas moins de 3 évolutions majeures sont à signaler : c’est désormais Thibaut Courtois, le jeune portier de l’Atlético de Madrid, qui garde les buts, au détriment de Simon Mignonet. Ensuite, exit l’expérimenté Simons qui fait les frais du repositionnement de Fellaini devant la défense. Cette modification du rôle du stratège d’Everton permet de laisser enfin les clés du jeu à Eden Hazard, dans un rôle « libre » qu’il affectionne. Un signal fort de la part de Marc Wilmots, qui devrait permettre au nouveau joyau de Chelsea s’épanouir en sélection. Ce n’est pas trop tôt !

Eliminatoires Mondial 2014 : enfin un bon démarrage !

En héritant de la Croatie, la Serbie, l’Écosse, la Macédoine et du Pays de Galles, la Belgique a évité quelques grands noms du football européen. Mais ce groupe A reste très ouvert, et pour valider leur billet pour le Brésil, Hazard et sa bande devront se hisser au dessus des deux pays de l’ex-Yougoslavie, et ne pas laisser de points en route contre les petites écuries, comme ce fut le cas lors des précédentes campagnes.

À ce jour, les résultats sont plutôt encourageants : victorieux face au Pays de Galles 2-0 en septembre, les Diables ont partagé les points face à un autre favori du groupe, la Croatie. Deux rencontres qui ont permis de ressentir un vent nouveau autour de la sélection Belge, qui ressemble de plus en plus à un collectif bien huilé et non à une armada d’individualités.

Une bonne impression qui demande confirmation, et ce dès ce soir : en déplacement périlleux en Serbie (sans Feillaini, blessé) avant de recevoir l’Écosse mardi prochain, les Belges devront impérativement performer pour ne pas hypothéquer leurs chances de qualification.

Eden Hazard à la coupe du monde au Brésil ? Même si le chemin pour Rio est encore long, Belgrade nous donnera certainement un premier élément de réponse !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Plus dans Coupe du Monde 2014
L'équipe de football du Japon avant un match
A la découverte du football Japonais…

Pour la 6ème fois de son histoire la France affronte le Japon (vendredi 21h au Stade de France) pour un...

Fermer