Ligue des Champions : Barcelone aussi est prêt !

01
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Le FC Barcelone peut faire un nouveau pas vers le titre

À la veille du grand match qui opposera le PSG au FC Barcelone pour le compte des 1/4 de finale de Ligue de Champions, les Catalans semblent bien préparés.

L’excès de confiance ne sera, à priori, pas de mise, comme ça a pu être le cas avant le match aller face aux Milanais, au tour précédent. Focus sur le FC Barcelone et son impressionnante armada.

On les annonçait en fin de cycle, prêts à reconstruire une équipe vieillissante, on les brûlait sur l’autel du temps qui passe, sur l’implacable emprise du temps sur les performances de leurs cadres, pourtant les blaugranas ont répondu, grandement, fièrement, magistralement. Cette équipe n’est pas comme les autres, on le savait déjà, mais en battant les Milanais 4 – 0, les joueurs de Vilanova ont encore franchi un pallier, jamais ils n’avaient retourné une telle situation, jamais ils n’avaient su retourner le cours des choses à tel point qu’on pense, un instant encore, que jamais, et peut-être jamais plus, l’on ne reverrait une telle équipe. À l’heure où les Barcelonais étaient censés sombrer, s’éteindre à petit feu, ils ont au contraire créé l’exploit le plus retentissant de leur récente hégémonie.

Quid de leur forme actuelle ? Ce week-end les Catalans ont concédé un match nul à Vigo, après avoir mené 2 buts à 1 jusqu’à la 88ème minute. Mais l’important n’est pas là. Tout d’abord, à l’exception de Messi, Alves et Piqué, aucun des titulaires de mardi soir n’était aligné. Les manques d’automatismes étaient flagrants et le manque de rythme évident affiché par les blaugranas ressemblait plus à une maîtrise de leurs forces qu’à de réelles carences physiques. Un match petit bras comme on dit, dont les Parisiens ne devraient pas pouvoir tirer grand-chose, tant les Barcelonais semblaient avoir la tête ailleurs. Alors, à quoi s’attendre pour le quart de finale au Parc ? Après leur passage à vide de début d’année, les Catalans semblent avoir repris la mesure des travaux qui les attendent. Les cadres sont de retour à leur meilleur niveau et les 13 points d’avance en championnat, synonymes de titre, permettent aux blaugranas de garder l’influx nécessaire pour l’objectif principal de cette fin de saison.

Barcelone a des difficultés à l’extérieur, c’est un fait, en championnat, en Ligue des Champions également. Néanmoins, ils possèdent cette faculté que peu d’équipes possèdent, celle de se transcender quand le moment est venu. On a pu le constater face à Milan, ou encore avec la prestation de la Roja au Stade de France (où l’attaque était 100 % barcelonaise), des prestations en tout point abouties qui confèrent aux Catalans, à nouveau, un statut de favoris. Ne nous y trompons pas toutefois, Paris est devenue une grande équipe, si l’affiche pouvait faire sourire la saison passée encore, elle prend désormais une véritable dimension de choc au sommet. Si le PSG n’a pas encore fait ses armes, avec l’équipe actuelle, au plus haut niveau, le test sera crucial et déterminant. L’occasion pour les Parisiens de se mesurer à ce qui se fait de mieux au niveau mondial est une opportunité énorme, en cas d’échec, tout le monde trouvera ça normal, alors qu’une victoire serait ni plus ni moins qu’un sensationnel exploit.

Qu’en est-il du jeu ? Sur le terrain Paris n’a pas le niveau, malgré des noms ronflants (Zlatan, Lucas, Lavezzi, Thiago Silva, Maxwell, Veratti…), il faudra du temps aux Parisiens pour créer un vrai collectif. Les individualités du club de la capitale pourraient néanmoins poser des problèmes aux Catalans, sur contre en particulier. Ceci étant, les Barcelonais sont, malgré leurs nombreux détracteurs, une véritable machine, capable de confisque le ballon à n’importe quelle équipe pendant 70 ou même 80 % du temps de jeu. Si, pour de plus en plus d’amateurs, le jeu barcelonais est ennuyant, stérile, le fait est qu’une telle possession, une telle maîtrise est tout sauf quelque chose de facile, comme le disent beaucoup, c’est le fruit d’un travail quotidien, le résultat d’une alchimie sensationnelle entre une technique parfaite, une intelligence de jeu unique et une expérience du haut niveau devenue référence. Ne pouvant jouer contre nature, les blaugranas iront au parc pour faire le jeu, pour étouffer les Parisiens, à travers un pressing incessant. Physiquement au point, mentalement blindés, les Catalans viendront pour s’imposer, rien d’autre, et quand Barcelone affiche ce visage conquérant, peu de choses se mettre en travers de son chemin.

Seul Pedro manquera à la liste des titulaires… Pas la moindre des absences en somme tant le petit ailier espagnol affiche une forme éblouissante. Mais les Barcelonais ont de la ressource et d’autres solutions s’offriront à Vilanova, qui devrait faire son retour sur le banc catalan, pour ce match hors norme. Ainsi, Barcelone devrait avoir fière allure sur le papier à l’entame du match : Valdes dans les buts, une défense composée de Daniel Alvès, Gerard Piqué, Mascherano (la possibilité d’aligner Éric Abidal est improbable, mais pas impossible) et Jordi Alba (qui sera bien sur pieds), au milieu Busquets sera l’une des clés du match, quand le milieu défensif barcelonais est en forme, le FC Barcelone ne perd pas… Avec lui, Xavi sera également présent, indispensable comme toujours dans ce genre de rendez-vous, la seule vraie interrogation concerne le troisième poste de milieu, si Fabregas fait figure de favori, ses récentes performances en demi-teinte pourraient inciter Vilanova à se passer de l’ex-gunner. Deux solutions seraient alors envisageables. Thiago Alcantara en poste pour poste à la place ce Cesc… Ou alors, faire jouer Iniesta en troisième milieu, ce qui donnerait une attaque composée de Villa, Sanchez et Messi. Là encore, la belle performance de Tello, ce week-end, pourrait lui offrir une étonnante place de titulaire sur le côté gauche, pour apporter de la profondeur. Néanmoins, Vilanova devrait faire dans le classique et l’efficace, voici donc le 11 possible côté catalan : Valdès, Alvès-Piqué-Mascherano-Alba, Busquets-Xavi-Fabregas, Iniesta-Villa-Messi.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Chelsea est en finale de la coupe du monde des clubs
FA Cup : Chelsea retrouvera Wembley

Ce lundi 1er avril on jouait le replay du ¼ de finale de la FA Cup entre Chelsea et Manchester...

nouveau-maillot-liverpool
Liverpool pousse Villa vers la D2

Dans un match, et surtout un début de seconde mi-temps, très plaisant à voir jouer, Liverpool a battu Aston Villa...

Manchester City - Liverpool : le choc de la 25ème journée de Premier League !
Chelsea perd gros, City s’énerve

Avec 21 buts lors des sept premières rencontres de cette 31eme journée, Arsenal et Tottenham reviennent dans la partie pour...

Fermer