Barça, Real… et les autres

17
août
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Pour ne rien manquer à l'actualité des transferts en Liga APP est là !

Depuis 2004 et le sacre du FC Valence, la Liga s’est résumée à un partage des titres entre le Barça (6) et le Real Madrid (3), et l’on voit mal ce qui pourrait chambouler cette hiérarchie cette saison tant les deux colosses ibériques semblent, à nouveau, intouchables.

La lutte pour le titre réservée aux deux géants, tous deux renforcés et impressionnants sur le papier, reste « l’autre championnat », qui distribuera les accessits aux coupes d’Europe. Si la saison passée, l’Atlético Madrid avait impressionné, tenant la dragée haute au voisin madrilène et s’adjugeant finalement une troisième place bien méritée, la Real Sociedad, Malaga (qui s’est écroulé sur la fin), le FC Valence et même le Bétis Séville ont bataillé sévèrement pour accrocher le 4ème sésame pour la Ligue des champions, finalement échoué aux Basques.

Que nous réserve la saison 2013-2014 de Liga ? APP s’est penché sur la question, entre continuité et vent de fraîcheur, gros plan sur le championnat le plus prolifique d’Europe.

Duel pour le titre

Pas de surprise en vue, la Liga se jouera assurément entre le tenant du titre, le FC Barcelone et son grand rival, le Real Madrid. Bien malin, ce jour, qui peut sortir un nom plutôt que l’autre. Les deux mastodontes du championnat ont été actifs sur le marché des transferts (et devraient encore l’être) et si des éléments de classe mondiale ont pris le départ (Higuain, Villa, Thiago…), les deux équipes ont su se renforcer en attirant les meilleurs espoirs espagnols (Isco, Illaramendi pour le Real, Neymar pour le Barça), en attendant la suite (Bale ? David Luiz ? Sakho ?….).

La saison passée, les deux équipes ont survolé le championnat et aurait probablement du survoler l’Europe sans un excès de confiance et quelques pépins physiques. Déjà hyper dominatrices, les deux formations devraient être un cran au-dessus cette saison, ce qui promet un niveau de jeu impressionnant. Les deux clubs ont réglé leurs problèmes d’entraîneurs… Carlo Ancelotti a ramené le calme au sein de la Maison Blanche, fini les luttes intestines et places au jeu, forcément bénéfique pour tous. Du côté barcelonais, Tito Vilanova ne faisait plus illusion, trop faible physiquement pour supporter une telle pression, sa rechute cet été n’a fait que précipiter une inéluctable séparation. L’arrivée de « Tata » Martino semblant faire l’unanimité au sein de l’institution blaugrana, le technicien argentin (comme son homologue italien, à la tête du Real Madrid) prend en main une véritable machine de guerre, une superpuissance qu’il faudra contrôler, gérer, dans la continuité, mais avec sa « patte », un pari à la hauteur du personnage, récent champion d’Argentine avec les Newell’s old boys.

real-barca

Sur la ligne de départ, les deux colosses espagnols semblent encore se tenir dans un mouchoir de poche, les deux formations repartent sur un nouveau cycle, deux nouveaux entraîneurs, deux équipes armées pour tout gagner, un bémol sur le papier… La défense du Barça manque encore de l’élément fondamental tellement attendu. Après l’échec de la piste Thiago Silva, le Barça semble tâtonner, si de nombreux noms sont évoqués, rien ne semble se débloquer pour le moment. Une chose est sure, sans renfort en défense, le FC Barcelone possèdera un point faible inexorable, déjà pointé par l’Europe entière, pour l’heure donc… avantage Real.

Les places européennes

Derrière, ce devrait être moins « limpide », encore que… La Real Sociedad n’en finira pas de subir son seul départ concédé, celui de la perle Illaramendi (Real Madrid), sans parler de celui du technicien français, Philippe Montanier, à qui les Basques doivent la saison éblouissante qui les a mené jusqu’à la Ligue des Champions. Carlos Vela et Antoine Griezmann ne devraient pas suffire à donner le change, l’exploit passé ne devrait être qu’un souvenir lointain en fin de saison prochaine pour les Basques.

En revanche, l’Atlético Madrid devrait encore jouer le podium, 11 départs pour autant d’arrivées (incluant prêts et retour de prêts), le fait marquant du mercato colchonero reste le départ du « meilleur attaquant du monde », Radamel Falcao. Oui, mais voila, si la perte est énorme, c’est une légende qui est venue remplacer le colombien à la pointe de l’attaque. David Villa devrait faire taire rapidement les critiques à son égard et montrer que le meilleur marqueur de l’Histoire de la Roja est encore le meilleur attaquant espagnol. Associé à Diego Costa, Adrian, Koke, Tiago, Raul Garcia, ” El Guaje ” a tout pour prendre sa revanche en Liga.

La lutte pour la troisième place devrait être disputée elle aussi, le FC Valence, inconstant la saison passée, devrait offrir une belle opposition aux colchoneros. Comme son homologue madrilène, le club « Ché » a perdu son attaquant vedette, Roberto Soldado (Tottenham), remplacé par le portugais Helder Postiga. Avec Jonas, Piatti ou le jeune Paco Alcacer, les valencians ne manqueront pas d’armes offensives, mais c’est surtout au milieu que les hommes de Miroslav Dukic semblent les mieux armés pour renouer avec le succès. En effet, sur le papier, le club possède, derrière le Real et le Barça, le meilleur milieu d’Espagne, avec Romeu, Feghouli, Banega, Javi Fuego, Guardado, Parejo, Michel et les jeunes internationaux Canales, Bernat et Fede (Argentine). Également bien fourni en défense, l’effectif « Ché » semble adéquat pour aller reprendre une place sur le podium.

malaga

Totalement dépouillé lors du mercato, et déjà en souffrance en fin de saison dernière, Malaga pourrait surprendre, mais ce sera très compliqué pour les Andalous, les deux clubs sévillans devraient faire la différence au détriment des ex-futures stars de la Liga. Au rayon départ, dans le sillage de l’entraîneur Pellegrini, Joaquin, Toulalan, De Michelis, Isco, Iturra, Saviola, et tant d’autres… Malaga n’est plus que l’ombre de ce qu’il était, un club ambitieux, plein de moyens, qui a tout perdu, et doit tout reconstruire. L’absence de coupe d’Europe pourrait permettre à un effectif plus restreint de se concentrer sur une seule compétition, difficile néanmoins d’envisager une qualification européenne.

15 arrivées, 13 départs, le FC Séville jouera avec un effectif nouveau. Si les Sévillans semblent avoir perdu leurs meilleurs éléments avec les départs de Negredo et Jesus Navas (Manchester City), un recrutement intelligent pourrait permettre au club d’aller chercher l’Europe. L’équipe s’appuiera pour cela sur l’arrivée de Kevin Gameiro, l’essor de Kondogbia ou la classe d’un Rakitic au sommet. 9ème l’an passé, le FC Séville peut viser mieux, il faudra pour cela qu’Unai Emery réussisse l’alchimie nécessaire entre cadres et recrues.

7ème l’an passé, le Betis Séville fera à nouveau partie des candidats à l’Europe, mais un effectif inégal, un jeu changeant et des recrues « moyennes » (Andersen, Chuli, Cédrik, verdu, Steinhofer…), pourraient bien avoir raison des éternelles ambitions sévillanes. Certes, Pepe Mel pourra compter sur Juanfran, Benat, Pabon, Perquis mais offensivement le Bétis semble bien loin de ses adversaires directs.

Les surprises 

Si devant, la Liga semble, peu ou prou, écrite, derrière les places européennes certaines équipes inattendues pourraient venir chambouler quelque peu l’ordre établi. Sauvé lors de la dernière journée, la saison passée, le Celta Vigo a réussi un mercato très intelligent. Le technicien tout d’abord, Luis Enrique, ancien entraîneur de l’équipe B du FC Barcelone, où il a passé l’essentiel de sa carrière (il a également évolué au Real Madrid), il est empreint d’une volonté farouche de jouer l’offensive. Pour cela, le Celta a recruté jeune, Charles ( Almeria ) , Fontas et Rafhina ( Barça ), Nolito ( Benfica ) et Yoel Rodriguez ( Lugo ). Des recrues qui viendront épauler des internationaux comme Andrès Tunez (Venezuela), Borja Oubiña (Espagne), Krohn-Dehli (Danemark), Augusto Fernandez (Argentine), Lévy Madinda (Gabon) et surtout Fabian Orellana (Chili). L’apport du très grand espoir espagnol, Santi Mina (17 ans), formé au club, sera également très surveillé. Luis Enrique ayant une grande expérience de ces jeunes joueurs, le Celta pourrait surprendre beaucoup de monde cette saison.

elcheMais la plus grande surprise en Liga pourrait bien venir du promu, Elche. Après avoir survolé la Liga Adelante, la saison passée, le club de la banlieue valencienne s’est tout simplement offert un effectif pour jouer la première partie de tableau. Botia, Del Moral et Stevanovic (FC Séville), Cisma et Ruben Perez (Atlético Madrid), Gil (Valence), Javi Marquez (Majorque), Lomban (Barça B), Carlos Sanchez (Rangers Talca), Sapunaru (Saragosse) sont venir garnir les rangs de « l’autre champion d’Espagne ». Un statut toujours difficile à assumer, mais avec le travail de Fran Escriba, à la tête du promu, et des recrues de qualité, Elche devrait être bien loin de faire de la figuration. Bien mieux armés que Villaréal et Alméria, les deux autres promus, les Valenciens peuvent viser l’une des dix premières places, et peut-être mieux.

Les matchs de la première journée : 

  • Real Sociedad – Getafe
  • Valladolid – Athletic Bilbao
  • Valence – Malaga
  • FC Barcelone  – Levante
  • Real Madrid – Betis Séville
  • Osasuna – Granada
  • FC Séville – Atlético Madrid
  • Rayo Vallecano – Elche
  • Celta Vigo – Espanyol
  • Alméria – Villaréal

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
A quelques jours de la reprise du championnat d’Angleterre, APP vous propose une revue d’effectif des clubs de la Premier League. Au programme aujourd'hui, le champion en titre, Manchester United.
Présentation de la Premier League 2013-2014 (9/9)

Quelques jours avant la reprise du championnat d’Angleterre, Au Premier Poteau vous propose une revue d’effectif des clubs de la...

A quelques jours de la reprise du championnat d’Angleterre, APP vous propose une revue d’effectif des clubs de la Premier League. Au programme aujourd'hui, Manchester City
Présentation de la Premier League 2013-2014 (8/9)

Quelques semaines avant la reprise du championnat d’Angleterre, Au Premier Poteau vous propose une revue d’effectif des clubs de la...

A quelques jours de la reprise du championnat d’Angleterre, APP vous propose une revue d’effectif des clubs de la Premier League. Au programme aujourd'hui, Chelsea
Présentation de la Premier League 2013-2014 (7/9)

Quelques jours avant la reprise du championnat d’Angleterre, Au Premier Poteau vous propose une revue d’effectif des clubs de la...

Fermer