Aux Girondins de Bordeaux, ambition rime avec stabilité

04
août
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

girondins-bordeaux

Auteur d’une fin de saison tonitruante qui lui a permis d’accrocher une cinquième place inespérée lors du dernier championnat, le club au scapulaire a passé un été très calme. À quelques jours de la reprise de la ligue 1, aucune arrivée n’a été enregistrée sur les bords la Garonne. Mais les joueurs majeurs sont toujours là, et malgré les tentations d’aller voir ailleurs pour certains, les choses ne devraient pas évoluer d’ici le 31 août.



Francis Gillot satisfait

Bien sûr, le technicien nordiste aurait vu de bon œil l’arrivée de Maïga, Boudebouz ou Hamouna pour apporter une plus value à l’effectif et viser plus haut. Mais il n’en sera rien.

Une situation qui ne le dérange pas outre mesure. Satisfait du groupe à sa disposition, l’entraineur des Girondins souhaitait avant tout travailler dans la continuité, en conservant ses cadres. Une aspiration qui correspondait parfaitement à celle de ses dirigeants, en manque de liquidités comme la majeure partie des clubs français. Du côté des joueurs, la situation semble également faire l’unanimité. Récemment, Ludovic Obraniak déclarait « c’est toujours bien de reprendre avec des gens que l’on connait bien, je pense que c’est une force ». En tout cas, c’est du temps gagné, et personne ne dira le contraire.

Moral au beau fixe

Après trois dernières saisons éprouvantes mentalement, les pensionnaires du stade Chaban Delmas  ont vu les vacances arriver à point, en juin dernier. Mais le final du dernier exercice a fait énormément de bien dans les têtes et lors de la reprise, le 2 juillet dernier, les sourires, les rigolades donnaient le sentiment que tout le monde était content de retrouver ses collègues, pour faire encore mieux. Sur les travées du Haillan, on n’a aucun mal à repérer la bonne ambiance qui règne au sein du groupe, avec des joueurs qui s’entendent bien et avec un état d’esprit exemplaire, basé sur le travail et l’envie de bien faire. Une reprise pas trop mal négociée, avec trois victoires (Châteauroux, Toulouse et Real Sociedad), un nul (Nice) et deux défaites où les Girondins ont cruellement manqué de réussite (Ajaccio et Naples). Comme l’an passé, Francis Gillot a jonglé entre le système en 3-5-2 et le 4-4-2, sans pour le moment, indiquer de préférence. Il est d’ailleurs fort probable que le technicien des Marine et Blanc interchange les systèmes tout au long de la saison, en fonction des joueurs disponibles et de ses adversaires.

Au rayon des satisfactions, on notera les débuts prometteurs des jeunes (Sacko, Poundjé), la montée en puissance de Ludovic Obraniak, les surprises Bellion et surtout Ben Khalfallah, très en jambe en cette période estivale. Moins réjouissantes, les blessures de Jaroslav Plasil et Henrique, la première mi-temps sans âme face à la Sociedad (qui a valu un gros coup de gueule de Gillot) et le nombre incalculable d’occasions vendangées face à Ajaccio et Naples. Mais les Girondins ont encore 10 jours pour peaufiner, et dans l’ensemble, le jeu proposé est plutôt encourageant. De quoi nourrir quelques espoirs pour la prochaine saison.

Des ambitions retrouvées

Certaines mauvaises langues vous diront le contraire, mais il y a réellement un regain d’appétit à Bordeaux. Évidemment, Bordeaux n’est plus sur la même dynamique qu’il y a 3 ans. Cependant, n’oublions pas que l’an passé, à pareille époque, le club au scapulaire se préparait à un championnat difficile, espérant au mieux une place dans le ventre mou du championnat de France. Mais le mercato hivernal est passé par là, et la paire Ludovic Obraniak/Mariano a apporté son lot de satisfactions, changeant nettement le visage des Girondins. Bien sûr, Bordeaux aura bien du mal à aller titiller le PSG, voire le LOSC. Mais ensuite, tout reste ouvert. Et contrairement à des clubs comme Lyon, l’OM ou Toulouse, les Girondins sont plutôt sur une pente ascendante. Avec un effectif plus mûr, qui a acquis une certaine expérience et surtout des joueurs qui maitrisent beaucoup mieux le système « Gillot » et sa philosophie de jeu, les ambitions de Bordeaux sont légitimes. Dans le vestiaire, les joueurs se sont fixés comme objectif de faire mieux que l’année dernière.

Reste à concrétiser ces bonnes intentions sur le terrain… et cette fois-ci, dès le début de saison !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
OL - IMPACT DE MONTREAL
Le Lyon rugit encore : l’OL remporte le trophée des Champions

Au terme d’un match plutôt intéressant, l’OL a remporté son septième Trophée des champions, le premier depuis 2007, en dominant...

maxime-gonalons-en-conference-de-presse-a-new-york-photo-stephane-guiochon
Trophée des Champions : Montpellier/Olympique Lyonnais ce soir à 20h45

Comme chaque année, le Trophée des Champions ouvrira la saison française 2012-2013, opposant Montpellier, Champion de France 2012, à l’Olympique...

LogoOM
État des lieux de l’OM

À trois semaines de la reprise du Championnat de France de ligue 1, le chantier de l’Olympique de Marseille ne laisse...

Fermer