ASSE: 6 mois de sursis et bis repetita

26
janvier
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

asse

Aux portes de la relégation à la trêve hivernale et toujours engluée dans l’après derby de début novembre dernier, l’AS Saint-Etienne fait partie des principaux acteurs de ce mercato hivernal. Si cette modification en profondeur de l’effectif au mois de janvier semble indispensable, elle symbolise également l’échec de la gestion de l’après Galtier, et aura quoi qu’il arrive au final fait perdre une saison au club.

Une fin 2017 cataclysmique

Au soir de la 19ème journée, un seul point sépare les Verts des Lillois qui occupent la 18ème place, synonyme de barrage, à la trêve hivernale. La spirale qui sévit sur les ligériens depuis la déroute à domicile contre le voisin lyonnais à l’automne est toujours d’actualité : la dernière victoire remonte au mois d’octobre contre Metz, Julien Sablé a été envoyé au casse pipe à la tête de l’équipe première, avant de faire face à une cascade de blessures, qu’on lui mette Jean-Louis Gasset comme adjoint avant d’officialiser 1 heure avant un match au Roudourou la nomination de ce dernier au poste d’entraineur principal de l’équipe première. Sportivement la chute est vertigineuse : défaite 3-1 à Lille, 3-0 à Bordeaux puis à Marseille, un 0-4 infligé dans le Chaudron par Monaco, avant un but victorieux des guingampais inscrit en toute fin de match pour clore l’année 2017, alors que les stéphanois, pourtant en infériorité numérique, menaient 1-0 à 20 minutes de la fin.

La violence du tableau dressé n’a rien d’exagérée et est à la hauteur des souffrances qu’endure le peuple vert depuis plus de deux mois. Peu avaient vraiment cru à une destinée européenne après le début de saison réussi, tant le contenu des matchs a rarement été satisfaisant, mais ils étaient certainement encore moins à la fin de l’été à imaginer que l’on parlerait bientôt de maintien du côté de l’Etrat. Les causes sont connues : un pari Garcia qui n’a pas fonctionné, un recrutement raté, des blessures à répétition depuis de trop nombreuses années, et un effectif peu qualitatif qui a du mal à se renouveler. Au delà même de la qualité du groupe, c’est son état d’esprit qui semble lui faire défaut, car intrinsèquement, Guingamp, Montpellier, Dijon, Amiens ou Strasbourg n’ont, a priori et sur le papier en tous cas, pas des joueurs de bien meilleure qualité que l’ASSE. Pourtant, dans le contenu des matchs, ces équipes ont montré bien davantage de choses. En la matière, n’en déplaise à ses détracteurs, Galtier était devenu un maitre. Fabien Lemoine et Jérémie Clément n’ont jamais été les joueurs les plus sexys du championnat, mais leur association sous les ordres de l’ancien technicien stéphanois a été la pierre angulaire des bons résultats du club pendant de nombreuses saisons. Les maux actuels de Sainté sont d’ailleurs incarnés à merveille par Bryan Dabo, écarté du groupe professionnel tour à tour par : Christophe Galtier, Oscar Garcia, Julien Sablé, puis Jean-Louis Gasset.

Des recrues pour espérer… revenir à la case départ dans 6 mois

La nouvelle année et sa période des transferts sonnent donc comme une chance à saisir pour Jean-Louis Gasset, dans l’optique de renforcer l’équipe d’un point de vue qualitatif. Très rapidement Beric, dont on se demande encore comment on a pu le laisser partir, est rappelé pour arrêter avec le désastre Diony. Ntep et M’Vila ont rapidement suivi ce qui, avec le retour de blessure de Cabella, redessine la colonne vertébrale de l’équipe. Si, comme le souhaite Jean-Louis Gasset, un défenseur central digne de ce nom (Subotic ?) venait également à rejoindre le Forez, tout porte à croire qu’il aurait de belles cartes en mains pour pouvoir rapidement donner de l’air aux supporters stéphanois au niveau sportif. Néanmoins, si l’état d’esprit entrevu à Nice semblait aller dans le bon sens, il ne doit pas faire oublier le non match et la gifle reçue à Metz quelques jours auparavant. Gageons quand même que les efforts financiers consentis cet hiver permettront de revoir Saint-Etienne dans l’élite l’an prochain.

Imaginons que le scénario se passe comme l’imaginent les dirigeants des Verts : quid de l’avenir ? Car cette stratégie, même si elle était probablement la bonne à adopter, demeure court-termiste et renvoie ces derniers face aux mêmes interrogations qu’avait suscité l’annonce du départ de Christophe Galtier. L’été risque même d’être encore plus mouvementé que le précédent. Trois joueurs sont en effet prêtés et retourneront dans leur club d’appartenance à la fin de la saison : Cabella, Ntep et Hernani. Le cas de M’Vila pose aussi question : à l’image de Ntep, et c’est le deal qui a été conclu entre eux et Jean-Louis Gasset, l’objectif et de se montrer rapidement afin de rejoindre un club plus huppé. L’ancien rennais n’a signé un contrat que d’un an et demi, et certains bruits font état d’un bon de sortie accordé dès l’été prochain : à peine arrivé que son avenir en vert est donc déjà incertain. Viennent ensuite les joueurs en fin de contrat : Bamba dont on voit mal comment un accord pourrait être trouvé (est-il vraiment nécessaire de le conserver ?), Pogba devenu indésirable, ainsi que Monnet-Paquet qui ne sera a priori pas retenu, et Théophile-Catherine qui est peut être le joueur qui a le plus de chance de se voir proposer une prolongation. Au minimum, une demi-douzaine de joueurs, dont certains cadres, risquent ainsi de quitter le club l’été prochain. Pourraient peut-être même être mentionné l’avenir de Jean-Louis Gasset (dont on ne sait pas bien si il a été engagé, comme à Montpellier pour sauver le club, u alors pour construire quelque chose sur une dynamique à plus long terme), ou le rôle dans l’avenir dans l’équipe d’un Loïc Perrin en grandes difficultés cette année.

Au mieux, l’ASSE peut donc envisager d’avoir en ligne de mire dans six mois un retour à la case départ et un échec cuisant. Il est compliqué de gérer l’urgence immédiate et les enjeux de la saison prochaine, mais cela semble pourtant indispensable. On ne peut imaginer se retrouver, comme l’année dernière, au mois de juin sans aucune vision pour la saison prochaine. Peu de personnes savent ce qui se trame réellement en interne, mais certains signes peuvent laisser penser que les récentes leçons sur le manque d’anticipation du passé n’ont pas été retenues. Tout d’abord, le club se cherche encore un investisseur pour lequel aucune date butoir n’a été annoncée : si il faut souligner l’intelligence de laisser du temps à la réflexion, il est tout aussi important de ne pas nier les conséquences que laissent planer ces incertitudes sur l’avenir du club, encore plus dans la situation actuelle.

En outre, et le mal est profond à Saint-Etienne de ce côté là, aucune réflexion sur la politique d’intégration de jeunes n’a l’air d’avoir été imaginée. Rares sont ceux qui ont été prêtés ou qui ont véritablement eu leur chance en équipe première. Pourtant, difficile de croire que des joueurs comme Vagner Dias ou Maiga déstabiliseraient plus le collectif que des Soderlund ou Pajot, alors que des matchs professionnels accéléreraient leur apprentissage, ce qui pourrait contribuer à préparer l’avenir du club. Même à Troyes en Coupe de France, Jean-Louis Gasset a préféré donner une deuxième chance aux joueurs l’ayant « trahi », selon ses mots, à Metz, plutôt que de lancer de jeunes joueurs afin d’évaluer en condition réelle ce qu’ils pourraient apporter au club.

Alors qu’il y’a un an l’ASSE commençait à se mettre à penser à la double confrontation contre Manchester United en Europa League, la route vers les chaudes soirées européennes semble aujourd’hui bien longue. Au mieux les Verts réussiront cette saison à rapidement se remettre dans le droit chemin, mais le manque d’anticipation et de visée stratégique pour le club à plus long terme les empêche d’envisager de reprendre l’autoroute du succès prochainement.

Auteur : Raphaël G.

Enfant du Chaudron, c'est avant tout la ferveur du peuple vert qui m'a rendu fou de foot. Pour un football populaire et le respect des libertés des Ultras. (A gagné le 100ème derby).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
DIARRA Lassana (OM)
L’as Diarra ?

On l'avait presque oublié mais il est de retour ! Lassana Diarra a officiellement signé en faveur du Paris Saint-Germain...

psg
Et si Booba était président du PSG ?

Dans un monde où la fonction présidentielle est occupée par un ancien Ballon d’Or, George Weah, au Libéria et par...

om
OM : Demain c’est loin

Marseille, 22 Octobre 2017 – 22h34 – Stade Vélodrome Le corner, mal exécuté, est flottant, survole la surface de réparation...

Fermer